tristus_na_2

Ce matin j'étais gai (voir "Ma Mélancolie" dans mes liens à droite) et ce soir je suis triste. J'ai pas pu faire de photo ce coup ci mais je vais vous raconter.

Voilà : j'ai fait ma première sortie depuis l'hosto. Je tiens enfin suffisamment sur mes cannes malgré les médicaments. Jusqu'ici il me filaient le vertige. Nettement moins maintenant. Et je suis allé faire une virée dans la zone. J'avais besoin d'un clavier à pas cher entre autre et j'en ai profité. Me suis trimballé un peu donc et à un moment j'ai ramassé une boite vide et j'ai voulu la mettre dans la poubelle d'un magasin, celles qui servent au personnel, derrière, y'avait rien d'autre sur le parking. Et là y'avait, tenez vous bien, plus de 35 kg de tomates jetées. Elles n'avaient pas l'air très abîmées. Même si j'avais pu je ne les auraient pas récupérées parce que franchement, dans une poubelle, c'est pas appétissant. Mais tout de même : quand j'étais gamin on les produisaient nous mêmes les tomates et quand y'avait des surplus on faisaient des soupes, des coulis et on stérilisait. Je suis sûr que si elles n'avaient pas été jetées des tas de pauvres auraient été contents de les récupérer. Mais faut surtout pas hein ? Les pauvres faut que ça se déballonne devant une AS et que ça bouffe des conserves aux dates approximatives quand les œuvres sont ouvertes et... qu'elles en ont. Dans la ville le SPF n'arrive pas à fournir.

Yann Arthus Bertrand disait que 40 % de la production agricole se perd entre le champ et l'assiette, je crois qu'il avait raison. Il est même en dessous de la vérité si on tient compte de ce que tu jette aussi.

Et après ça on dit que l'on ne produit pas assez. T'as vu jouer ça où toi ?

g_tomate_B