Une petite rue  parallèle à l'avenue Saint Jean que je n'emprunte presque jamais. Je ne l'aime guère... Il y a souvent des canettes qui traînent un peu partout, y'a même un chariot fauché à un supermarché par je ne sais qui qui en est plein et qui y traîne depuis des mois... Mais ce soir il fallait que je m'allonge un peu pour me forcer à marcher parce que j'avais le blues et que le blues ça aide à lutter contre de marcher, et puis j'avais quelques ressurgences de mes vielles douleurs...

SP_A0919

Là, sur la droite, une entreprise désaffectée, son portail fait bien plus de deux mètres et c'est fermé à clef...

SP_A0917

Mais si on jette un oeil indiscret par les interstices de la grille de fer, voilà ce qu'on voit : un dépotoir. Je ne sais pas trop comment ils se démerdent pour balancer ça ici... Je ne pourrais pas intervenir ici. Je suis sur que prises à temps certaines choses auraient été réutilisables. Et ils ont du fric pour jeter ainsi des cabas qui coûtent cher. Vous ne voyez qu'une petite partie, mais on imagine sans peine le reste...

SP_A0920

Jusqu'à un pauvre piaf dans la boite ouverte à tous les vents de manoeuvre du rideau de fer...

15_02_rat

Vous me rassurez ou pas ? La connerie c'est contagieux ? "niortait" c'est un virus pathogène antibiorésistant ou quoi ? Y'a pas un recoin un tant sois peu à l'abandon ou paraissant l'être qui ne ressemble à ça... J'en connais des dizaines. Où je rage, c'est quand je ne puis intervenir et que personne ne fait rien. Parce que quand un coin est nettoyé régulièrement, il y a toujours moins de dépôts, et ça n'attire pas les rats dont tant se plaignent sans réaliser qu'ils en sont responsables. Mais mézigue je préfère les rats à tous ces dégueulasses.

2011_02_23_200208