65176409Le 30 mai dernier je vous faisais part en fin de papier du ramassage des ruines et débris d'un écran cathodique sur l'espace public que nous avons avons conduit en déchetterie.

Ci-contre la photo d'origine. Je disais que je l'avais vu longtemps avant intact. Mais j'avais un peu oublié quand.

En triant des photos afins de garder les meilleures pour un site qui est susceptible de me les monayer (même sur Mikael2012 : je ne donne pas les meilleures), j'ai retrouvé la photo d'origine de l'écran. Prise quelques temps après son dépôt à cet endroit...

15-02-2011

Voilà, je l'ai faite le 15 février 2011... avec mon Sanyo que j'ai vendu à Bellelurette quelques temps après. Trois mois et demie à traîner là, je trouve que ça fait beaucoup. J'avais juré, en raison de la proximité immédiate du Donjon, de l'y laisser pour que les touristes voient combien les niortaits sont crado et n'y reviennent plus pour les apprendre à vivre... Mais vu qu'il a été brisé j'ai eu pitié des petits enfants qui risquaient en jouant par là de se blesser. Et ma pomme, les petiots, c'est sacré. Voilà, c'est tout... Ca prouve que la rue n'est pas dégueulasse, c'est juste mézigue qui suis un facho comme le brâmait xan62-spam@yahoo.fr  (voir papiers du 9 et 11 juin 2011)...  S'il n'y avait de ramassage, comme avant l'innovation fachiste du sale Préfêt Poubelle , la rue serait encore plus belle... Elle serait poubelle ; comme dans les siècles passés où le mitan de la rue servait de décharge et où on risquait le contenu d'un pot de chambre sur la tronche pour peu qu'on déambule un peu matutinalement ou vespéralement... Les gorets pateaugeaient au mitan des cochons et, comme le racontait Alain Decaux  ; assez sérieux en matière d'Histoire ; on se torchait avec les rideaux jusqu'à la Cour où on posait froc derrière les escaliers ou au coin des portes cochères... Ca avait du charme et sentait bon... Mais en ce temps là, hors quelques tétanos dûs à quelques clous rouillés, quelques blessures gangrennées résultantes de tessons de bouteilles ou de poteries, la plupart des immondices étaient bio-dégradables. De temps à autre ça générait une épidémie qui régulait la peste de la Terre et faisait des vacances à la nature pour quelques temps, et ça repartait de plus belle... L'ordre naturel en somme, et finalement assez... "écologique"... Compris dans le sens darwinien extrème du terme. Celui que préconnisaient Hitler, Maltus et quelques autres du même accabit... Et on sait bien qu'Hitler était "socialiste"... Il était... National-Socialiste non ? Vous voyez ? Quand on déconne à plein tube on peut sacrément délirer hein ? Il ne faut pas confondre "droits de l'homme" ; pour lesquels je suis souvent mobilisés ; et droit de tout dégueulasser.

pentacle-4-a

Le propos de ce blog n'est pas de "droite", "gauche" ou du mitan mais de jeter un regard sans complaisance sur la responsabilité citoyenne individuelle dans la course à l'abîme. Ce comportement est indépendant des appartenances politiques. Je connais autant de gens de "gauche" que de gens de "droite" qui sont de gros dégueulasses ou de vrais écolos... D'ailleurs, "gauche", "droite", de nos jours ça veut dire quoi au juste ? Qu'on m'explique quand je vois que DSK dont la gauche voudrait faire un champion fut un ami (l'est-il toujours ?) de Sarkozy. Et que le French Doctor a servi servilement le même prince... Arrêtons de déconner voulez-vous et passons aux choses sérieuses ! Il faut sauver la Planète et CHACUN doit s'y coller dans la mesure de ses moyens. C'est ce que je fais. Et peu m'importe si ça sert ou pas. Si je vous attends, je ne ferais jamais que dalle. Et si ça plait pas aux cons, je leur pisse à la raie.  Entre lundi dernier et hier soir j'ai ramassé 200 canettes et bouteilles plastiques dans la nature que j'ai mises au recyclage ; sans compter quelques Cabas de supermarchés et boutanches en verre.  Vous faites mieux ? Certainement pas, qui que vous soyez ! Mais si vous ôtiez déjà les canettes devant votre lourde perso, on gagnerait du temps ; si vous laissiez, quand vous pique-niquez, les lieux aussi propres que vous auriez aimé les trouver en arrivant, on gagnerait du temps... C'est pas difficile d'avoir quelques sacs de cent litres poubelle et une paire de gants de cuir dans un cabas dans la tire... Après vous garrochez ça dans la première poubelle à traîner venue... Celle d'un camping, d'une aire d'autoroute, d'une municipalité... Vous n'êtes pas obligé de trier après tout. Ca c'est bon à mézigue, moine de la lutte anti-déchets... Je vous considère comme de simples laïcs, même pas baptisés. Je ne vous demande pas de m'imiter. Juste d'être moins dégueulasses.