La Gaule contemporaine est peuplée d'illettrés informés par les corbacks. J'en veux pour preuve que, depuis le temps qu'on explique les principes généraux de tri des déchets y'en a des floppées qui y'entravent toujours que d'chi... Ou alors ils sont abrutis au dernier degré. Tout ça pour souligner que l'exemple que je vais citer n'est qu'un parmi des millions. Ce genre de chose je le rencontre plusieurs fois par semaine, voire par jour. Je vous entraine maintenant sur un de mes derniers théatres d'opération nettoyage bénévole. Peu importe où ça se passe ; c'est juste le principe pour l'exemple.

2011-08-18_213820

Un groupe de containers de tri sélectif public quelque part sur une route de campagne. Il y a là emballages, verre, et papier. La base quoi. Et bien sur, comme souvent, un couillon a déposé trois sacs poubelles bien ventrus.

2011-08-18_213836

Dans les sacs noirs : des déchets végétaux et un vieux tapis. Il a pas de poubelle privée ni de déchetterie à proximité pour le tapis l'abruti de service ?

Quand aux déchets végétaux, s'il ne connait personne qui dispose d'un terrain où on peu le mettre à composter, il existe dans la plupart des communes un ramassage du déchet vert aux fins justement de compostage.

 

2011-08-19_232118

De plus en plus de paysans utilisent le compost obtenu pour amender les champs ; d'où ces tas qu'on voit très souvent maintenant dans la campagne. Cela a pour impact de limiter les apports d'engrais chimique voire s'en passer et aussi de renouveler l'humus qui entretient la vie des sols atrophiée par la culture chimique. Cela a un impact direct sur l'équilibre écologique et le cycle de l'eau sérieusement mis à mal ces dernières décennies. C'est pour cela que lorsque vous mettez des déchets végétaux au recyclage, il faut n'y mettre que DU DEBRIS DE VEGETAUX. Et ne pas faire comme la plupart de mes voisins qui y collent du plastique ; pots, poches, sacs ; voire n'importe quoi. Après on en retrouve les débris éparpillés partout, emportés jusqu'à la mer, et... J'ai déjà parlé de l'impact des plastiques sur la faune et la flore et soutenu des actions de lutte dans ces pages même.

2011-08-18_213708

Le sac bleu c'est le bouquet... Tout pour la vinaigrette entre autre... et un peu n'importe quoi. Les liquides sont périmés, certes. Mais savez vous que le vieux vinaigre est idéal pour détartrer les cagoinsses ? Mes toilettes ne vont pas y couper. Quant à l'huile, même périmée, l'huile de table est idéale pour graisser des gonds de portes (maison ou meubles)... Ca vous évitera de les entendre grincer, et ça fera des économies. Enfin, bon, ici, il est évident que ce sera pour mes lourdes perso... Mais si j'avais pas nettoyé le coin, ça aurait fini où ? A la poubelle tout connement. Parce que les gars qui passent de temps en temps ramasser les goujateries des dégueulasses ne s'emmerdent pas à trier derrière vous : ils ne sont pas payés pour ça et n'en n'ont guère le temps vu la masse à ramasser à chaque fois... Faudrait venir tous les jours...

2011-08-18_213856

Un peu plus loin l'abruti de service a laissé trainer ce cabas échangeable au mitan des brousailles... Sur ce dernier chapitre j'en ai fait une industrie quasiment... Tiens, j'en ai encore donné à des dames le we dernier à la brocante de Sauzé Vaussais pour emporter leurs livres... Elles étaient ravies.