SP_A2548

Pendant que certains se complaisent à pateauger dans la merde ; que d'autres se fichent de ma tronche (en bande, c'est plus rassurant pour eux sans doute) alors qu'ils sont incappables de faire la moitié du quart de ce que je fais non seulement à ce niveau là du nettoyage de notre Terre, mais qui auraient crevés là où nous sommes passés ; d'autres se dévouent pour nettoyer leurs dégueulasseries.

Aujourd'hui Canal-Décharge se conjugue au pluriel en écho à un article
de la Nouvelle République qui m'a fait chaud au coeur.
Vous trouverez le papier en cliquant sur le titre du journal.

Je ne puis que féliciter les gens d'Echiré de pratiquer ainsi le nettoyage et d'en profiter pour y inclure une action pédagogique en direction des plus jeunes, puisque l'opération a été menée par les parents d'élèves accompagnés des enfants. Le journal ne précise pas l'heure de leur intervention... Oui parce que je voudrais savoir si je suis passé avant ou après. J'ai fait escale là-bas vers 13 h 30 Samedi et j'ai ramassé une canette et deux poches volantes... Un peu machinalement d'ailleurs, je n'étais pas là pour ça. Si c'est après, ça signifie que certains respectent peu leur dévouement qui doit être connu dans la commune et m'incite à méditer sur la conclusion de l'article du quotidien : "Reste à savoir si cette bonne nouvelle est le fruit de plusieurs années d'opérations de ce genre ou d'une réelle prise de conscience des habitants." Vaste question. 

Reste qu'il faudrait mutiplier ce genre d'opérations à l'infini... Ce blog en est le témoin actif. Je suis opérationnel toute l'année, avec une à deux grosses actions "tornade" par mois, mais il ne se passe pas un jour que je ne ramasse pas une canette, une poche, un sac... Il est absolument nécessaire que chacun ramasse au moins devant sa porte, autour de sa voiture, dans le chariot qu'il emprunte au supermarché, et laisse partout
les lieux dans l'état où il aurait voulu les trouver en entrant. Je parle ici du non biodégradable. Et tant pis si c'est mal trié : ça sera toujours mieux rassemblé dans un endroit prévu à cet effet, dans un sac poubelle, plutôt qu'à dériver... et empoisonner jusqu'aux océans comme je l'ai démontré maintes fois ici.