2011-10-30_192642J'aurais pu l'appeler "la foire aux dégueulasses", mais ce soir c'est trop. J'ai pris une casserole, que dis-je ? Une locomotive sur la tronche . Et j'ai envie d'en rajouter une louche à cause d'un imbécile qui prétendait me faire la morale suite à l'article précèdent, lui qui ne s'est guère sali les mains et relève d'une profession (prof d'université) qui m'a prouvé en raison des déboires que j'ai avec certains [dont mon proprio à qui j'ai pourtant toujours payé mon loyer >:) Démon] avec quelle suffisance elle regarde les gens qu'elle prends pour des inférieurs ; et adepte consciencieux d'une religion (catholique) qui, tant en raison des récents scandales que de son histoire, ferait bien de faire profil bas. Je ne suis pas loin de considérer le catholicisme pratiquant comme l'antithèse d'une spiritualité réelle. J'ai même un jour écrit : "les prêtres ont fermé la porte du Ciel", mais ce n'est pas l'objet de ce blog. Les gens biens tortillent du cul, c'est bien connu ; et je me demande aussi un peu ce qu'ils fument...

 2011-10-30_192215Déjà, voyez-vous, la bande des raboins est inconsolable... Normal leur petit copain a sucombé à ses émotions. Après sa syncope d'hier il a absolument tenu à faire un petit tour en ville. J'aurais mieux fait de l'emmener dans la nature (encore que...) mais voilà, impôts locaux + loyer qui profite à un cochon qui n'a toujours pas fait réparer la goutière + Electricité + frais pour justement engager incessemment des poursuites contre vous vous doutez qui => essence rationnée Et... il n'a pas supporté. A dire vrai, mézigue non plus

2011-10-30_192248Mon blair au vent me tirait en avant et j'ai abouti place de la Brèche vers 15 h 30... et voilà le spectacle... Ce papier, je connais bien. C'est celui qui sert à la boulangère bio du marché du samedi, travée à droite du marché couvert. Je sais que le boulanger, lui, vient le dimanche matin, mais je n'y viens jamais. Le dimanche, j'esquive le plus possible les achats à l'exception des particuliers sur vide-grenier ou de rares fêtes. Je préfère aller dans la nature, m'adonner à ma religion (non-catholique) ou... jouer à saute-mouton ;) Clin d’œil

2011-10-30_192309Voilà, là on voit bien. Y'en a 1,210 kg sur un pain qui devait peser dans les 1,260 kg. Il est tout frais. A 4,50 € le kg, y'en a tout de suite pour 5.45 €... C'est du complet bio labellisé. Celui que je consomme régulièrement. Si c'est pas un connard qu'a fait ça, c'est quoi ? Admettons, par charité, qu'il découvrait et n'a pas aimé. Y'a suffisemment de traines-savates encombrés de gros chiens dans le coinstot pour trouver utilité.

2011-10-30_192417Jeter de la bouffe, la laisser à traîner c'est coutume dans le comté. Ca, ce sont des patates rissolées de traiteur, sur la balustrade qui longe les halles.

2011-10-30_192545Ailleurs dans une poubelle... Date de péremption des fromages non ouverts : 8 novembre 2011...

2011-10-30_192818

 

Plus loin c'est un sac pendu à une bouche d'incendie, on peut se demander ce qu'il fout là...

 

 2011-10-30_192832

 

 

C'est ça qu'il y a dedans... C'est à peine entammé... Ca a pris le chaud ça n'est pas consommable, comme les fromages tout à l'heure, qui en plus, eux, avaient cotoyé une couche bébé...

  2011-10-30_192348Qu'un mange-bouffe-de-merde laisse sa merde n'importe où on a l'habitude... Mais un consommateur de bio, ça déstabilise un peu... Sauf que bouffer bio ne veut pas dire "écolo", et beaucoup de ceux qui se convertissent à cette alimentation sont des péteux qui se prennent très au sérieux mais n'ont strictement rien à foutre de rien. Juste bon à ce qu'on tire la chasse d'eau dessus. Ce n'est pas la première fois que je le dénonce ici.

Il n'en reste pas moins que j'ai démontré une fois encore que le gaspillage est à tous les étages, et que dans l'épuisement des ressources de la planète, les comportements individuels contribuent largement à celui-ci. Il a fallu de l'énergie tant à la production qu'au transport pour la produire cette nourriture. Des outils, du travail...

Un ami de FB ; très motivé par mon activité ; m'écrivait jeudi dernier :

"Serions-nous trop riches dans nos pays occidentaux ? Nous ne cuisinons plus les restes ; En cette saison à la campagne on peut voir aux pieds des pommiers et des noyers des monceaux de fruits abandonnés : personne ne les ramasse, ils restent là à pourrir...Quelle est donc cette civilisation qui ne respecte plus la nourriture ? Pas plus qu'elle ne respecte les animaux, l'environnement ou son voisin voire ses ainés ? Quel est donc ce monde ?"

J'ai répondu :

"Ce monde, camarade, c'est celui que je décris sur les blogs Canal-Décharge et Mikael2012. Ce monde, c'est celui que je m'épuise à vouloir voir changer en apportant ma goutte d'eau, mais que je sais fini, de toute façon... Fini en tant que civilisation."

Mon regard oscille entre larmes, colère et profond mépris.

 58233629