boutancheCa c'est l'ordure du jour... En fait je n'ai pas ramassé que ça, mais c'est la seule que j'ai photographiée. Cet appui d'une fenêtre de la mairie sert régulièrement de poubelle. Je n'ote pas systématiquement mais presque... Il arrive que je mette plusieurs jours à réagir, juste pour voir... J'y ai trouvé de tout : paquets de clops, poches de chips, boutanches en tous genres et j'en passe...
Ca a l'air de rien ce que je fais, et un peu con... Mais voilà, si tout le monde s'y mettait un tout petit peu, ça finirai pas comme l'illustre la photo qui va suivre...
saleteJe viens de ramasser ça sur FB... Le spectacle est pas triste et fait écho à mon papier d'hier comme un coup de tonnerre dans le silence du coton de la tronche des dégueulasses...
Mais s'il n'y avait que cela comme conséquences... Une pelle et quelques poignées de mecs, on finirait, pour peu qu'on arrête de déconner, on finirai par y arriver d'ici une centaine d'année;) Clin d’œil
Seulement le comportement du veau de base est l'écho et le pendant de celui de la société toute entière ! Les industries polluent autant que vous parce que tout le monde s'en fout ou presque ! Vous préferez vous soucier du foot (gros pollueur, je puis le démontrer), ou, quand vous êtes politisés, choisir des voies bourgeoises qui vous promettent la "croissance" ou la chasse à l'immigré... que la voix à l'accent impossible à vos chastes oreilles bien formatées ; quand je vois l'indigence actuelle du langage médiatique majoritaire, je m'interroge ; ou même les alarmes sur le sujet d'un prolo cultivé mais qui a le défaut de n'avoir pas fait l'ENA...

esclave-nikeLa croissance, mes chéris (8-> Rêveur) c'est entre autre ça... actuellement... Je pourrais aussi parler de ces boissons gaseuses localisées dans des paradis fiscaux et de bien d'autres choses... La photo ci-dessus résonne curieusement en ce jour où j'ai publié un article sur l'esclavage...
azocacaVoilà aussi comment ça fini toutes ces conneries (photo prise chez un pote de FB)
solpolluéEt voici pour conclure le résultat synthétisé en une carte sur l'état des sols de notre bonne France... Je l'ai piquée aussi à un pote et je vous colle ci-dessous son texte avec les liens qu'il y a intégré :
 LA POLLUTION DES SOLS EN FRANCE.
Notre pays compte plus de 250 000 anciens sites industriels souillés susceptibles de menacer la santé de leurs riverains. Petit guide de lieux peu fréquentables. ... C'est une première en France. Une étude de l'Institut de veille sanitaire (INVS) vient de mettre en évidence une contamination à l'amiante chez des personnes ayant vécu à proximité de l'ancienne usine de broyage d'amiante CMMP, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). En cause : les sacs d'amiante laissés sur place après la fermeture du site et dont les poussières se sont propagées aux alentours. Plus de 70 malades ont été recensés, dont 35 sont décédés. Parmi les victimes se trouvent des personnes ayant été scolarisées dans l'école voisine. Cette histoire dramatique, encore exceptionnelle, est caractéristique des risques liés à la pollution industrielle. Et, en France, le danger est peut-être partout sous nos pieds.
Car des sites ou des terrains souillés comme celui-là, l'Hexagone en compte plusieurs milliers. L’État recense ainsi plus de 250 000 sites ayant accueilli une activité industrielle polluante. Donc susceptibles de présenter un risque pour la santé des riverains s'il n'y a pas eu dépollution ou si elle a été mal réalisée. Leur localisation est bien sûr liée au passé industriel de chaque région : sidérurgie en Lorraine, usines d'uranium dans le Limousin, dépôts d'hydrocarbures sur les côtes du Languedoc ou à proximité de Marseille... Mais pas seulement. Les professionnels estiment qu'il reste nombre de terrains pollués encore inconnus.
« Ce sont des bombes à retardement, martèle Frédéric Ogé, chercheur au CNRS, qui recense année après année les cas les plus problématiques. Il suffit souvent de gratter la terre pour découvrir des hydrocarbures, des solvants et des métaux lourds comme l'arsenic, le plomb, le chrome ou le cadmium. » Autant de substances toxiques ou cancérigènes. « Elles se diffusent via l'eau ou le vent et contaminent les terres agricoles et les jardins ouvriers dans un rayon de plusieurs kilomètres », prévient le toxicologue Maurice Rabache. Aucun département n'est épargné. Pour donner une idée de l'ampleur du problème, L'Expansion a choisi de sélectionner près de 60 sites à risques dans l'ensemble des 22 régions métropolitaines. Le résultat est édifiant.
CARTE DE LA POLLUTION DES SOLS DANS LE MONDE
JE CITE ICI LE COMMENTAIRE D UN MEMBRE DE LA PAGE QUI M A DONNE L IDEE DE CET ARTICLE : "Norbert P. : Existe-t'il encore de nos jours, une alimentation qui soit réellement saine et pour laquelle, nous pourrions témoigner de notre confiance ?"
SOURCE : L'EXPANSION

messia_1Y-a-t-il quelque chose à ajouter ?