FIGARO
J'emprunte l'image au Figaro dont je ne suis pas un lecteur assidu, mais l'occasion fait le larron. Et l'occasion ce fut celle-ci qui constitue une preuve que je ne suis pas tout seul à me battre contre la dégueulasserie collective et individuelle, ni le seul à me salir les mains pour que ça change. J'ai par ailleurs déniché un excellent dossier préparatoire sur le sujet paru quelques jours avant qui rends compte du courrage de ces jouyeux compagnons auquel je rends hommage ici chapeau bas. Ca fait toujours du bien de se sentir moins seul. Beaucoup de gens vont les admirer mais combien vont les imiter ? Certes pas dans les conditions pérrilleuses où ils opèrent, il faut être aguerri, mais tout près de chez eux, dans leur rue ? Combien de canettes et d'emballages ais-je moi-même ramassé depuis ma dernière grosse opération en campagne relatée ici même ? Ces détritus ils ont séjourné avant mon intervention pendant deux ou trois jours devant la porte de ces gens là. Pas même le courage de le glisser dans leur propre poubelle au moment où ils la sortent, non, même pas ! Je ne parle pas de les entasser comme moi dans un local prévu pour ça. J'ai d'ailleurs trois opérations dépot en déchetterie de prévues dans les jours à venir, bagnole pleine à la gueule, ça vous donne une idée, plus une opération Emmaüs parce que je n'ai pas eu le coeur à faire un vide grenier avec un tas d'objets fonctionnels et en bon état qu'on trouve aussi à traîner comme ça. Payer dix euros de place pour en gagner neuf et se faire engueuler en plus et avoir sur les bras tout un tas de choses dont je n'ai pas l'utilité parce que je les ai à plusieurs exemplaires ; par exemple des téléphones portables, des vases en porcelaine ou des lampes de même matière, ça me tabute ! Pas les moyens financiers et moraux d'assumer ça en ce moment.
Il n'empêche que le simple fait que ces gens ou moi devions nous adonner à ces activités prouve si besoin était que mes fustigations envers la moyenne des consommateurs sont fondées. Que la Mer de glace soit un dépottoir vidé régulièrement en est le témoin. Et encore ce n'est qu'un endroit qu'ils nettoient, ils font ce qu'ils peuvent. Toutes les montagnes sont souillées. J'ai eu vent de l'état de l'Himalaya, c'est parait-il abject. Si ça ne contribue pas à la fonte des glaces, c'est que je n'ai rien compris aux lois naturelles.

leclerc2
D'autres aussi vont intervenir dans les jours prochains. Oui bien sur que c'est une opération comunication, une bonne pub, mais comme je l'ai déjà dit ici, une pub intelligente. Ils ont même une page FB sur le sujet. C'est pas Carrefour ou Leader Price qui feraient ça tiens ! Les seconds préfèrent s'associer au vendu à l'industrie Jean Pierre Koffe. Lui qui vantait tant les petits plats de terroir, et aujourd'hui s'allonge pour quelques biftons gagnés avec de la pub pour des machins suremballés, antithèses de ce qu'il avait toujours prétendu défendre et qui contribuent à entretenir cet état du monde que je combat. Et de toute façon, quand on voit les abords de ces enseignes de part chez moi, ils auront beau dire ce qu'ils veulent, on a vite pigé de quoi il retourne. Je regrette infiniment, j'ai un peu circulé cet été à la recherche d'un eldorado qui me sortirait d'ici et j'ai vu plus propre et nettement, j'ai même trouvé impeccable ! J'ai aussi vu des campagnes nettement plus propres que les alentours de ma ville.
Et puisque nous parlons de ça, je me dit que c'est bien gentil tout ça, des opérations de communication utiles, mais que ça ne fait pas beaucoup avancer le problème global.

 Pourquoi Mme Taubira, qui a pris conscience que la prison n'est pas profitable à la réinsertion et à la guérison de la petite délinquance non plus qu'à son éradication n'instituerai-t-elle pas des opérations nettoyage en guise de peine de subtitution pour ce menu fretin déboussolé ? Ils seraient utiles, ça multiplierait les opérations, et ça les ferait suer un peu, les sortant de leur guetthos.
Qui le lui dit ?

supermarket2
On trouve de tout partout... Je conclus avec cette image en pleine nature pour vous convaincre... Le pot n'est pas entammé, y'en avait trois comme ça, je les ai ramassés le jour de la date de péremption. Pas mal hein ? La nature en crève de votre connerie. Vous n'en n'avez pas grand chose à faire, inconscients que vous êtes que sans elle vous crèverez tout simplement, parce qu'elle ne pourra pas vous nourrir.