gaspillage-gouvLe gouvernement s'est donné pour mission de combattre le gaspillage alimentaire, ou tout au moins d'essayer, parce que je suis sans illusion sur le sujet, y'a trop de boulot et trop de crétinisme induit par un atavisme générationnel hérité d'une désintégration culturelle pour vraiment y parvenir. L'effort est néanmoins louable et je me dois, moi qui l'ai si souvent dénoncé ici ce gaspillage, de le soutenir. (clic/l'image pour aller au site)
Il est omniprésent le gaspillage, omnipotent et omni-inconscient.
Partout, je ne fais pas cent mètres sans en constater les dégâts. Sud-Ouest titrait "les français gaspillent 30 kg de nourriture par an" le 22 octobre. En sont-ils si certains ? En tant qu'auteur de "Canal-Décharge" j'ai mes propres stats, tirées de mes observations de terrain et rapportées à la population moyenne de mon champ d'intervention. Je crois ce chiffre sous estimé. Ce matin en revenant du marché, une clémentine égarée et une patate. Si nous ne les avions ramassées elles auraient pourri dans le caniveau, des gens auraient marché dessus. Je connais la chanson. Épluché, rincé, c'est aussi propre que le reste. Ce que vous achetez côtoie toutes sortes de gaz et poussières quand ce n'est pas le chien du maraîcher qui pisse dessus, voire le saisonnier vous ai-je dit maintes fois. Soit-dit en passant : par les temps de dèche actuels ; une patate ramassée c'est bienvenu, certes, mais combien nous échappent qui sont perdues pour tous à jamais ? Parce que j'en ramassais aussi quand j'étais en fonds que croyez-vous ? J'ai été élevé avec ce vieux sens paysan de ne rien gaspiller ;" un sou olé un sou, et un p'tit sou à coté d'un aut'ptit sou, pis un aut' à la queue leu leu o finit par faire un Napoléon" (signé mon Grand père qui la tenait du sien qui avait, oui, servi sous Badinguet).

napoleon_exemple

Dérisoire qu'une patate direz-vous, sauf que si chaque français jette une patate par semaine, seulement une et par semaine seulement, ça vous fait plus de 3.120.000.000 pommes de terre de perdues. Je vous laisse peser vos tubercules pour calculer combien de tonnes de frites ça pourrait faire ! Ensuite au prix du kilo vous me direz, en prenant pour base le hard-discount seulement, combien cela représente relativement au déficit de la sécurité sociale ou à la dette du pays. Allez-y, amusez vous ! Mais je vous connais : vous n'en n'aurez jamais le courage. Mercredi c'est un sandwich fait main qu'on a trouvé au caniveau ; lui est parti au recyclage compost.

 

gaspillage-7 (5)Hier passant près du parking de l'Intermarché du Pontreau on a aperçu quelque chose dans un chariot... On s'est approché...

gaspillage-7 (4)Si ce n'est du gaspillage, c'est quoi ? Hein ? Et c'est par dizaines que je fais des constats du genre. Le pire c'est que je ne puis intervenir sur ce parking, ils seraient fichus de me faire des ennuis. Déjà qu'ils m'ont refusé le remplacement de leurs cabas au prétexte qu'ils ne venaient soi-disant pas de chez eux (je souligne qu'à Niort, le seul à ne pas pinailler sur l'échange de sacs et cabas c'est Leclerc). Mais qu'importe au fond ? J'en ai nettoyé d'autres et j'en ai d'autres à nettoyer, ailleurs.

DSCF0160C'est d'ailleurs pour m'encourager à continuer et soutenir mon action que ce matin j'ai eu un cadeau au marché. Les deux quiches végétariennes bio ci-dessus. Des invendus, mais c'est si gentil, plutôt que les jeter hein ? Y'en a quand même pour trois euros là.
Autant lui faire un peu de pub : Mme Roustan, allée extérieure de gauche, le samedi. Elle vend aussi des légumes et des oeufs. Rien que du bon, du bio, du vrai. Et chez elle, comme vous voyez, on ne gaspille pas. Notez qu'on avait rien demandé, hein ? Mais il y a encore, dans la région, des gens généreux et qui ne gaspillent pas. Fallait le dire sinon on finira par croire que y'a que des cons ici, même s'ils sont très nombreux hélas (sinon ce blog n'existerait pas et je parlerais de fleurs par exemple).

trois_8