papillon_325 (6)

Tandis que je circumvaguais dans l'immédiate banlieue champêtre ; enfin ce qu'il en reste ; péri-niortaise pour quelques jolies photos, un beauf à l'air aussi évolué qu'un bœuf qu'aurait été nourri au Tranxène est venu me tourner autour et se foutre de ma gueule. Très représentatif cette attitude des abrutis indigènes qui me font penser au demeuré de mon hameau natal qui n'en n'avait jamais dépassé la limite : dès que quelqu'un l'air un peu "différent" selon la nomenclature beaufesque, c'est forcément une raclure genre "manouche" à surveiller. Il n'a cessé de me tourner et retourner autour et est aussi allé compter et recompter  ses salades, dès fois que j'en aurai rempli ma sacoche d'appareil photo sait-on ? J’avais déjà le guignol en tenue de combat coté marais, maintenant j'ai le quadragénaire en bermuda bariolé ; tout deux en VTT ; coté plaine.

papillons_121456

Moi je cherchais des papillons, j'en trouvais moins que d'ordures, comme je m'y attendais. Dans la nouvelle République, même Théo s'en est fait l'écho, mais j'étais au courant depuis quelques temps. Précisément une pétition circule en ce moment pour tenter de sauvegarder ce qui reste. Louable intention à laquelle j'ai participé sans trop y croire, pour moi il est trop tard et bientôt « Quand il n'y aura plus de papillons ni d'abeilles tout appartiendra aux Sociétés Anonymes (OGM et clonage) et on ne pourra même plus bouturer des géraniums sur son balcon... Ne parlons pas d'un jardin... » leur ais-je écrit. Faut pas le dire ! Il m'ont censurés ! On ne fera pas disparaître l'emploi des pesticides comme ça, sur une simple protestation. C'est toute une "civilisation" (Qui prétends à ce titre) à remettre en cause. D'autant que l'agriculture productiviste n'est pas seule en cause. Le jardinier du dimanche, tel l'abruti dont je parlais précédemment y contribue pour une bonne part. Son jardin est plus désherbé qu'un cimetière, et vu que je ne l'ai jamais vu biner, j'imagine les doses ! Le jardiner amateur emploie des quantités de produits divers supérieures au mètre carré à celles de l'agriculteur.
Les OGM aussi contribuent à l'extinction des papillons, puisqu'elles génèrent des toxines dans le sol à vocation insecticides, antiparasitaires etc...
Et les ordures, toutes les ordures abandonnées dans la nature et que je dénonce ici ! J'avais montré un jour comment un grillon pouvait périr dans une bouteille ou un bocal... Mais il y a toutes ces ordures toxiques aussi qui les empoisonnent. Papillons, chenilles, abeilles...

 araignee_miam_III 273 (1)

Tout cela a des relents de fin du monde. Mais ne vous inquiétez pas : les sociétés anonymes veillent sur vous. Déjà on dénature l'être humain qui devient malléable à l'envie au grès de celles qu'on lui suggère. Et puis il y a les dispositions qui sont prises pour mater les derniers récalcitrants. La dictature des marchands s'installe peu à peu, avec la bénédiction de leurs valets qui vous font gober que vous gagnez en liberté. C'est le règne de Belzébuth, le prince des mouches à merde, votre prince, et moi j'ai une araignée au plafond pour les complices goguenards de ce système.
Demain la nature ne sera qu'un parc artificiel où déambuleront les clients zombies captifs. On vous aura volé jusqu'à votre humanité et la possibilité même de vous en apercevoir. Vous aimez Big-Brother !

papillon78

 Les anciens grecs ne s'y étaient pas trompés qui faisaient d'Hermès à la fois le dieu des voleurs et celui des marchands. Sublimé il devint le Dieu trois fois grand de l'Alchimie, mais l'abruti aussi égaré que Narcisse captif de sa propre image n'a su qu'accomplir l’œuvre au noir.

HERMETIQUE

Oui, l'accomplissement d'un univers sain n'est pas de ce monde. Y'en a un qui l'avait pigé, mais personne ne l'a vraiment compris.

croix9