mardi_27_08_13-A 009

Rencontre incongrue à une heure insolite (5 h du mat) : une coccinelle asiatique qu'on dit invasive. Chaque fois que l'homme joue à l'apprenti sorcier, il fait le con.Importée pour lutter contre le puceron au lieu de créer des élevages d'espèces indigènes, l'alliée d'hier est devenue envahissante. On assiste maintenant à des rassemblements dans les habitations privées et une étude vient de montrer qu’elle véhicule des microsporidies, des parasites qui infectent les espèces locales et les tuent. Cette perturbation de l’écosystème pourrait avoir des conséquences néfastes sur l’équilibre environnemental. A terme il est probable qu'elle se substituera à notre coccinelle indigène à moins que la nature dans sa grande sagesse ne trouve une parade. N'a-t-on pas découvert récemment que la bondrée apivore mange les frelons asiatiques pour lesquels on déploie toutes sortes d'armes y compris chimiques ; pour le plus grand profit de quelques-uns, comme jadis le DDT contre les moustiques que ça n'a jamais éradiqué au contraire. De nombreux oiseaux ont de toute éternité mangé des abeilles sans les éliminer pour autant. Il serait beaucoup plus judicieux de se soucier de l'impact des insecticides et autres cides... Mais ça faut surtout pas en démordre. On prétexte généralement, à bout d'argumentation, leur nécessité pour une production intensive indispensable à "nourrir l'humanité ". J'ai toujours soutenu que si on gaspillait moins et si on gérait le rapport production consommation autrement, personne ne crèverait de faim. Une connaissance à ma chérie lui prétendait récemment que le gaspillage du particulier ne représentait "rien" dans l'ensemble du gaspillage. Ce gaspillage appelant à produire toujours plus pour "consommer" plus...

Consommer ?

SAMEDI_24_08_13-A 385

"Oublié" sur un container à papier...

SAMEDI_24_08_13-A 389

On vous parlera pas de la boite, on se contentera de descendre le sac vert et regarder dedans  de plus près hein ? Juste par curiosité malsaine comme ça...

SAMEDI_24_08_13-A 387

Zoom avant pour bien préciser les choses. Ca vous botte le traveling ? Le problème voyez vous c'est que ce n'est pas un cas isolé ni un hasard...

mardi_27_08_13-A 013

J'aurais pu vous parler des innombrables (oui !) baguettes ou demi-baguettes trouvées à trainer ces jours derniers. J'aurais pu vous parler de cette bouteille de jus de citron aussi, ramassée par terre sur le trottoir, mais elle a peut-être été perdue... J'aurais pu vous parler de ces sandwiches non terminés etc... Mais je choisi cette photo parce que c'est tout frais. Il y a des gens dans le quartier qui se sont crus autorisés à foutre le bordel des nuits entières au point qu'on entendait leur "musique" ou ce qui prétend à ce titre jusque loin dans la rue, et même les rues avoisinantes. En général ça colle bien avec une certaine mentalité. Alors j'ai fait une petite razzia sur leurs poubelles ce matin, c'est la troisième fois. Juste pour m'assurer que ce n'était pas un hasard les deux premières. Ben voilà, rien n'est terminé, y'a même pas mal de choses non entammées, le paquet lipton à gauche y'a bien des infusettes dedans hein ? Celles étalées devant viennent d'autres paquets... Le sirop est plein. Bon ils avaient mélangé ça à de la litière pour chat. Heureusement que j'ai des gants et du désinfectant (gratos : récup), parce que c'est plutôt craignos... Mais juste comme ça par curiosité hein ? Mais eux encore, ils mettent dans leur poubelle perso, et c'est juste ma curiosité malsaine qui m'a révélé le fond du pot au noir que je n'aurais jamais dû voir. Au moins ne balancent-ils pas n'importe où ! Evidemment, ça contribue, leur gaspillage, à les appauvrir. Mais ça on en a rien à cirer. Qu'ils crèvent ! Le problème c'est que ce genre de comportement multiplié à l'infini nécessite de produire toujours plus et donc sert ensuite d'argumentaire aux marchands de produits toxiques pour la biodiversité.

ordures_18_08_13-A 083 (16)

Y'a des pas citoyens beaucoup moins respectueux que les gaspilleurs plus haut cités. Témoin ce dépôt sauvage parmi d'autres, sur un terrain public (domanial) parmi les mutiples dépôts sauvages que j'ai nettoyé ces temps derniers. Mon principe étant de laisser les lieux plus propres que je ne les ai trouvés en arrivant.

ordures_18_08_13-A 083 (17)

Au rayon nourriture y'avait ça par exemple...

ordures_18_08_13-A 083 (19)

Et puis ça aussi...

ordures_18_08_13-A 083 (20)

Si vous avez de bons yeux vous constaterez la date de péremption et bien sur c'était immangeable et foutu quand je l'ai trouvé.

ordures_18_08_13-A 083 (18)

A dire vrai, peut-être ne récidiveront-ils pas ? Ils ont perdu en cours d'activité l'araignée qu'ils avaient au plafond...*=)) Mort de rire Une idée à suggérer à Madame Taubira ça tiens ! Embaucher des ramoneurs pour chasser les araignées de la citrouille des délinquants *:)) Marrant. En v'la une idée qu'elle est bonne non ? Vu le taux de criminalité, on aura besoin de beaucoup de ramoneurs, ça pourrait résoudre une partie du problème du chômage. Au fait, c'est pas une invasive l'araignée là ? C'est que j'y connais pas bézef mézigue hein ?

cigale_nature 251 (7)

Dans ce domaine des invasifs on a constaté, et moi aussi puisque j'en ai photographié et entendu, la multiplication des cigales en Deux-Sèvres ces dernières années. Certains se sont alarmés de la présence de cet innocent insecte, qui se nourrit, comme sa larve, de sève d'arbres, criant au réchauffement climatique. Là aussi, si on n'avait pas joué à l'apprenti sorcier ? C'est la mode d'implanter des oliviers déjà adultes, des lavandes aussi, dans la région. Avec eux, surtout les plantations sauvages, on a amené des larves de l'insecte qui se fixe et se nourrit essentiellement sur les racines de ces végétaux. Tout simplement. Le terrain étant propice, elles se sont multipliées. Mais je ne doute pas, la nature étant sage, qu'elles trouvent bientôt leur prédateur elles aussi. L'homme lui est fou. Et j'ai bien plus peur de ses interventions à courtes vues que des changements et évolutions naturelles des écosystèmes. Je pourrais, sur la seule période d'août, vous aligner dix fois au minimum de photos de gaspillage rien qu'alimentaire ; je ne parle pas du reste ; en ne sélectionnant que les photos de dépôts sauvages. J'ai triché aujourd'hui avec une opération exceptionnelle parce que j'avais une idée derrière la tête... J'en avais même deux. Mais ça, on verra plus tard... Peut-être...*;) Clin d’œil

VENDREDI_23_08_13-A 298

On parle de "consommation"... Je soutiens que la moitié au moins de celle-ci est jetée. Et plus le "con-sommateur" est "top-chébran-sexy", plus il gaspille. Laissant d'ailleurs systématiquement à trainer les résidus de ses accessoires n'importe où. C'est un domaine où je n'interviens que quand j'ai mes pincettes métalliques, mais on se doute que l'illustration n'est qu'un "détail" de mes trouvailles... C'est par kilos entiers que j'en ai trouvé, utilisés ou non d'ailleurs ! Alors le latex, ça fait pas joli mais je pense que ça décompose. Le reste par contre... C'est comme les paquets de clops vides ou de bonbons, eux aussi on en trouve à plein tombereaux. Ne me dites pas que je vais vite en besogne : je fais des études sociologiques sur ce que je déniche. Je suis d'ailleurs en pleine réflexion sur un phénomène parrallèle dont je vous reparlerai peut-être (ce à quoi faisait allusion mon clin d'oeil plus haut). A savoir l'usage de stupéfiants, tranquillisants, et substituts à la drogue et leur lien avec d'autres comportements ainsi que leur impact sur la biosphère. J'y ai fait allusion dans d'autres articles, mais j'espère y revenir.
Oui, la nature est sage et nous résiste tant bien que mal, l'homme lui est fou, et c'est parce qu'il l'est qu'il se prends pour le grand monarque, au sens seigneur maitre de tout par la science soi-disant infaillible ; "Grand Monarque" du nom du papillon dont l'existence est sérieusement menacée par les OGM... Un autre exemple de l'effet papillon induit par nos comportements et que je dénonçais il y a quelques temps.

Joker-papillon