AutomneBB-28-11-2013

Il est rigolo que "Canal-Blog" fête ses dix ans ; à cette occasion a créé le tag spécial "canalblog10ans" en nous invitant à y participer ; alors même que mon blog en a juste cinq à quelques encablures près. Naissance qui coïncide juste avec notre sinistre accostage dans cette cité. Nous commémorons (et non pas "fêtons") le dixième anniversaire notre emménagement niortais. Dois-je en rire ou en pleurer ? Jeudi une jolie demoiselle abonnée depuis peu à mon flux sur Twetter est venue me souhaiter un heureux thanksgiving ; à cause de cela j'ai cru bon de préciser sur ma bannière que c'était bien "Niort de France" ma résidence obligée... Sait-on, il y a bien un "Versailles" en Amérique et tant d'homonymes de villes françaises ? Elle a bien vu que je m'exprime surtout en français et je crois que sa maitrise de notre langue ne doit être guère supérieure à moi de la sienne. Enfin, ça part d'une bonne intention et j'ai trouvé ça charmant. Ca durera ce que ça durera, elle m'a classé dans une catégorie très valorisante... Ca me laisse un peu perplexe. Toujours est-il qu'outre cette célébration anniversaire de l'hébergeur, de notre arrivée, et de ce jour sacré américain, c'était aussi le premier jour d'Hanouka, la fête des lumières juive ; fête mobile ; qui doit durer jusqu'au cinq décembre et cela précède de peu l'Avent chrétienne (Protestants et Catholiques, les Orthodoxes étant décalés) et précède aussi mon anniversaire ce samedi 30. Dans l'intervalle, la comète à laquelle les astronomes prétaient monts et merveilles (du moins sur "le Cosmographe" auquel je suis abonné) et les astrologues plus encore, s'est scratchée sur le soleil. Je m'y attendais un peu mais ça m'a fait du chagrin, je ne sais pas trop pourquoi... Ou plus exactement j'ai pas trop envie de m'étendre dessus.

59250756


J'ai eu d'autres blog chez cet hébergeur auparavent mais toujours éphémères. Finalement, après avoir expérimenté plusieurs plateformes, qu'il ne vaut mieux pas nommer aujourd'hui, je suis resté fidèle ici pour plusieurs raisons ; l'une d'elles étant qu'à défaut de faire le buzz, ce blog me vallu d'être remarqué par la presse locale et donner un écho minimum à mon action ; disons que ça me fourni une référence quand on m'emmerde, parce qu'autrement, j'aurais pissé dans un violon ça serait pareil, les dégueulasses restent dégueulasses. Une autre raison, c'est qu'en définitive ça fontionne pas mal ici, et c'est assez maniable. J'ai toujours, jusqu'ici, réussi à m'adapter aux évolutions. Ce n'est pas négligeable. Parce qu'il y a des hébergeurs qui, côté simplicité, ont traduit ça par chiant au possible. Pour les suivres faut avoir le dernier cri en matière d'informatique sinon ça ne fontionne pas. Canal-Blog a ce mérite de l'accessibilité à un large public pour peu qu'on ai un matos en à peu près bon état (très relatif) et postérieur à 1998. On m'a déjà interrogé sur le fait que mon blog s'appelle "Canal-Décharge" par rapport au nom de l'hébergeur... En réalité c'est pas exprès : au départ je devais l'héberger ailleurs, sous ce nom, mais ça n'a pas tenu 8 jours ! Ca ne fonctionnait pas. Le nom "Canal-Décharge" est inspiré par je ne sais quel évènement (j'ai oublié) des nationalistes corses qui m'ont fait repenser à ce bouffon de Claudiu ; mais qui en avait dans l'froc comme on dit, engagé à 17 ans dans l'armée rouge contre les nazis, même si on peut discuter de la douteuse humanité d'un Staline, équivalent d'Hitler n'en déplaise à beaucoup ; une vieille connaissance qui avait fricoté avec eux (les nationalistes corses) et n'est jamais guéri de son stalinisme primaire. Ca m'a inspiré tout un tas de jeux de mots et puisque moi aussi j'entrais en résistance, j'ai dit qu'après tout "Canal-Décharge" sur le modèle de "FLNC Canal historique" ça ne serait pas si mal, par ironie. Sauf qu'au lieu de foutre la merde, ici on l'enlève. Enfin bon, j'ai jamais cru aux luttes armées, sauf très rares cas, je préfère les luttes pacifiques. Mais si les corses veulent l'indépendance que ne la prennent-ils ? Ca ne me fera pas de chagrin. Je n'y suis jamais allé et je n'irai jamais ; les oeillères nationalistes et risquer sa peau pour des histoires mesquines c'est pas mon genre.
Dans le  film "Il était une fois la Révolution" il est une tirade qui souligne combien les "idiots utiles", dixit Lénine, sont les instruments des parvenus qui tirent profit des révolutions. On trouve la même réflexion chez Trotsky qui écrivait "laissons les faire le travail et ensuite soyons là pour tirer les marrons du feu" (in "Ma vie"). Des notables jettent de l'huile sur le feu et les idiots les servent se croyant artisans d'une mission. Un fait divers récent a montré que des élus peuvent se comporter à la manière de vulgaires racailles à karsher. "Les infiltrés lanceront le pavé" chantait Léo Ferré. Extrème droite ou extrème gauche, droite ou gauche, on vous excite et vous fait marcher au pas de l'oie.

flutiste_poster_a

Je ne crois pas aux révolutions. Ça fait plus de 50 ans que j'entends qu'elle va avoir lieu et j'ai toujours rien vu. Des moutons défilent à l'appel de leur berger (n'importe la couleur ou le genre politique), récitent le slogan qu'il faut réciter et basta... De toute façon ça servirait à quoi ? Instaurer la Terreur comme en 1793 en France ? Asseoir une avant garde autoproclamée et dictatoriale comme en 1917 en Russie ? Provoquer une guerre civile qui anéanti le pays pour des décennies en 1936 en Espagne ? Ou pire encore ? Allemagne 1933 par exemple... Non, je ne crois qu'à une devise : "Sois le changement que tu voudrais voir dans le monde", je ne sais plus très bien de qui c'est ; les citations sur internet ce n'est pas très fiable disait Confucius à Napoléon ; mais c'est néanmoins un bon principe. Après peut-être un jour, par tache d'huile... Mais il ne faut pas agir pour soi, ni même pour ses enfants quand on sème à tous vents des petites graines... Certaines tombent dans les ronces ou sur le chemin, comme dans la célèbre parabole... Mais parfois il en est pour germer et produire un boisseau....

jeudi-28-11-2013 042

La photo ci-dessus recentre sur l'objet de ce blog. Je montre que l'affirmation de mon précédent papier selon laquelle il ne se passe pas un jour sans que je trouve du pain à trainer ; photo d'hier ; est encore une fois étayée.
Pour changer le monde il faudrait non pas que la notion d'écologie (à géométrie variable) mais celle de respect devienne universelle, et pas respect de la dépravation comme le vent, souffle de Leonard,  disperse les échos d'un moderne sabbat, mais celui des vraies valeurs fondamentales et millénaires, ce que l'humanité portait de meilleurs en dépit des détournements et utilisations frauduleuses qui en ont été faites. Je vous l'ai dit : mon trip à moi ce sont les petits oiseaux et les fleurs, et c'est pour les défendre que je fais tout un foin avec vos ordures. Je remercie Canal Blog d'avoir été le support de mon action. Bon anniversaire Canal.

cigogne1a