pirate_2014-03-17_210916

Pauvre folle qui êtes venue vous moquer de moi ; dans un message bien évidemment placé en spam ; tellement courageuse que vous utilisez un pseudo que vous croyez inviolable et une adresse jetable (ca.put@free.fr). Ma chérie a tenté de vous écrire pour vous engueuler... Moi j'étais partisan de laisser pisser. Au fond elle a eu raison ma moitié : le failure notice nous a affranchi. Pauvre imbécile Hélène ; c'est vos accointances passées avec les OGM, la vivisection et aussi le nucléaire à Saclay qui fait de vous une ennemie de l'écologie de terrain ? Ce blog est peut-être dégueulasse selon vos termes... Mais qui est le plus dégueulasse ? Ceux qui foutent leur merde partout ou moi qui nettoie et/ou le dénonce ? Vous me faites marrer, vous la contributrice acharnée de la destruction de la biosphère ! Faut arrêter de vous faire des films : ma chérie et moi on partage tout, les joies comme les emmerdes, et oui, on est toujours ensemble, plus unis que jamais.
Bon, sérieux maintenant : il est évident que la localisation ci-dessus, c'est juste de l'enfantillage... Je puis faire plus précis, et même publier la photo de vos fenêtres si vous voulez... N'importe quel imbécile qui tate un peu dans la geekologie peut le faire. Vous bien sûr, avec Chrome sous Vista, on voit que vous êtes pas très douée...
Il est évident que j'ai transmis vos coordonnées à certains membres fiables de mon réseau et de votre région ; ils ne vous quitteront pas des mirettes, et à la moindre gaffe à notre endroit, vous aurez des soucis à vous faire. Qui d'autre que vous pourrait avoir l'idée saugrenue de se connecter de cet endroit ? Maximillien ? Je le vois mal maîtriser l'informatique le pauvre. Quant aux autres, ils ont un peu plus de couilles que vous parce qu'ils m'ont toujours adressé la parole directement en dépit de leur haine et volonté de m'anéantir. Mais je ne suis pas encore mort, la preuve. Vous n'avez pas encore pigé que pour ma moitié, les seuls liens qui comptent sont ceux du coeur ? Et qu'elle n'aime pas qu'on lui impose sa présence de gré ou de force ?
Vous avez bien fait d'intervenir finalement : j'ai une raison de continuer à vivre maintenant, et ma moitié encore bien plus ; parce que elle, ben c'est la haine carrément.
Salutations

bonnet-rouge_serpe-or