centrale_confort_perso

"Joyeuses Pâques dans la radiante chaleur des terres promises des lendemains qui déchantent..." écrivais-je le samedi 23 avril 2011 dans « Tchernoniort ». Les goupillages de calendrier ne me permettent pas de récidiver.. ; Même le calendrier décimal dit « républicain » (en réalité F .:M.:) ne permettrait pas de retomber pile poil à tous les coups. Y'a toujours un décalage entre notre métrique et la course des astres.

etoile_argent_6


Nous sommes aujourd'hui le 26 avril. Il y a 28 ans,en 1986, le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl (Ukraine) explose en projetant dans l’atmosphère des quantités considérables de radio-éléments. On nous affirma que les nuages ayant présenté des passeports douteux à la frontière, la police de Pasqua les avait arrêtés... Depuis on sait bien qu'il n'y a eu que des incidents mineurs et que Fukushima n'est pas un accident nucléaire, juste une catastrophe naturelle.

D'ailleurs il n'y a jamais « d'accidents nucléaires » n'est-ce pas ?

En 2013 j'écrivais : « Quand on voit la chute de météorites en Russie, à proximité d'un centre nucléaire qui nous a fait pas mal d'ennuis aux débuts de l'ère nucléaire (je vous envoie mes sources en PDF si vous voulez), et que ce 9 février 2013 on a été frôlé par un astéroïde repéré seulement trois jours avant... Ça et les risques de fadas du genre 11 septembre... Y'a pas que les avions de ligne qui peuvent jouer les queues de billard.. ; Y'a toute sortes d'engins qu'un pick-up suffirait à approcher. J'ai perso pris des photos de centrales à portée de n'importe quel bazooka, même artisanal, sans être inquiété. Non, je vous dirai pas où ! »
Il faudrait des millions d'années pour réparer nos conneries. L'humanité prends des vessies pour des lanternes et la torche de Prométhée pour la Révélation de l'Absolu, et tout le monde se fout du tiers comme du quart et surtout du plancher des vaches.

CARTE-NUCLEAIRE-FRANCELes deux cartes ci-dessus je les ai trouvées sur FB et les ai accolées pour bien souligner une réalité qui n'échappera qu'aux imbéciles. Et nous ne parlons ici que de votre petite nation qui est pour beaucoup d'entre vous la limite extrème de la perspective, le reste du monde étant pour une part non négligeable de l'électorat potentiel, peuplé soit de sauvages dont ils faut se méfier, soit juste bon à recevoir le tourisme de masse.
Dans la nuit du 30 au 31 décembre 2012 ; par exemple ; il y a eu un tremblement de Terre à Pau, ressenti dans un rayon de cent bornes autour. Un périmètre qui effleure plusieurs centrales nucléaires ou les englobe. Bientôt vous comprendrez qu'il sera trop tard. Il est déjà trop tard en fait. Trop tard depuis le jour où on est passé de l'expérimentation de laboratoire à l'exploitation industrielle et militaire. Certains argueront qu'on a eu la paix grâce à ça. Paix factice où le risque s'est sans cesse multiplié. Un missile sur une centrale, vous croyez que c'est impossible ? Vous croyez vraiment qu'on a le contrôle de tous les tarés de la planète qui prennent prétexte de tout et n'importe quoi pour combattre un système certes décadent et injuste, mais au nom de délires aussi iniques, voire davantage, et servant de prétexte à toujours plus de mainmise dans un monde où je ne me sens de toute façon pas à ma place.

coeur_TAO2

De tout cela j'ai déjà parlé... Je commence à me dire que ça ne sert pas à grand chose. J'ai un long passé de manifestant, la dernière étant locale. J'ai signé des dizaines de pétitions, en vain. Y croyais-je seulement ? De moi à vous et en toute sincérité, depuis Creys-Malville je sais plus ou moins que c'est foutu. Mais j'ai voulu faire semblant par fidélité à un idéal. Et ce jour c'est en hommage aux décontamineurs qui se sont sacrifiés au Japon, en Ukraine et ailleurs que j'écris. Même si on changeait radicalement de société ; car c'est notre modèle qui appelle le nucléaire. Rien que la lumière si mal utilisée et ses nuisances que dénonçait Hubert Reeves sur FB en relayant un article que j'ai partagé avec le reste de mon réseau, ne peut se passer du nucléaire dans son état d'exploitation actuel. Il faudra gérer tous les déchets ; ces centrales obsolètes mais aussi tous ceux qu'on a planqués un peu partout de manière contrôlée ou sauvage...

Au fond de l'Arctique, des épaves coulées ou abandonnées par la marine russe menacent aujourd'hui de libérer de fortes doses de radioactivité. Des milliers de caissons métalliques, dix-neuf navires chargés de déchets radioactifs, quatorze réacteurs, et, surtout, trois sous-marins nucléaires... : tous reposent au fond de l’océan Arctique – première zone de pêche au cabillaud du globe. Les parties métalliques rouillent, l’eau salée ronge le béton et des particules radioactives s’échappent des épaves. Pourtant, l’omerta est de mise. Les Russes ne sont pas les seuls coupables... Toutes les nations nucléarisées le sont, y compris la France.

Dans ces conditions parler d'écologie est un rêve, déjà que je la qualifiais de "masque hypocrite" pour d'autres aspects. Depuis Raffarin les informations relative au sujet sont classées confidentiel défense. J'ai personnellement une brochure qui va beaucoup plus loin que toutes les autres, éditée entre Tcherrnobyl et Fukushima. Elle est malheureusement introuvable je crois. C'est un petit tirage associatif réalisé en ronéotype mais par des gens pointus qui travaillaient à l'époque avec la Crii-Rad naissante et quelques spécialistes. Ils y croyaient encore. Pourtant il suffit d'un peu de bon sens pour convenir que s'il y a une sortie, elle ne relève pas du monde matériel. Je ne crois pas au salut universel et collectif, mais rien ne vous empêche de rêver.

CRANE_croix