television-3107Encore une machine à nettoyer proprement la matière grise ; quand je vous disais dernièrement dans "Monde immonde qui marine dans sa médiocritude " que j'en trouve autant que de trèfles à quatre feuilles et qu'un curé pourrait en bénir. Il était 18 h 30 je crois quand j'ai pris cette photo jeudi 31...

TElevision2_31

Une autre encore à quelques rues et heures de là (5 h 30 Vendredi 1° août), sans compter dans le quartier voisin un meuble d'angle pour TV ; trop gros, trop lourd... Et bien d'autres choses comme cette desserte à roulettes spécial barbecue le même jour... Avec une petite fourgonnette, en moins d'un mois on équipe plusieurs studios de bric et de broc, à raison de quatre TV par studio au minimum... Et dire que y'en a qui cambriolent ! D'autres qui trempent dans des trafics pas clairs tout en se plaignant de pas joindre les deux bouts... J'y pense à cause de la conversation que j'ai eu avec un jeune ce matin vers 5 h du mat'... On devait avoir l'air d'un drôle d'équipage tous les deux ; lui assis dans la poussière alors qu'il était tout fringué de propre neuf avec son smartphone en bandoulière et son casque hi-fi, moi avec mes airs pouilleux de pauvre désargenté, debout, appuyé sur mon énorme canne et coiffé de mon sempiternel galure informe. Il m'a raconté trois fois sa vie, en des versions approximativement différentes, en moins d'une heure... Mais il en ressortait l'essentiel : paumé comme beaucoup de jeunes d'aujourd'hui, trempant dans la came à l'occasion, et ayant déjà goûté de la taule à un âge où moi je foutais le camp de ma campagne pour aller tenir compagnie aux marins nationaux. Par ailleurs il est resté poli et courtois... Une famille désintégrée si j'ai bien pigé, un grand frère encore plus compromis que lui dans le bizarre et l'illégal. Ça m'a laissé triste. En l'écoutant, ce que j'écris ici et sur Crobardures me revenait en mémoire. Les bouddhistes parlent de multiplicité des causes ; je crois qu'ils ont raison. La saleté et le gaspillage qu'on voit partout va de pair avec cette désintégration de la civilisation occidentale qui n'a que du rien à offrir en guise d'intégration. J'ai évoqué la déliquescence de l'orthographe sur l'autre blog ; c'est juste un aspect d'un phénomène complexe. Ca ne plaît pas quand je le dis, ça vexe. C'est un tout ; un chaudron où se concocte le vitriol qui achèvera de dissoudre les fondations de notre tour de sable... Je vous renvoie à l'arcane XVI du tarot... Niort qui se pense encore comme une bourgade peinarde alors qu'elle est le miroir vivant de notre monde.

dragons_niort (4)

donjon (2)

Vous savez pas ? Je suis triste pour ce monde. Il y a de braves gens... Ce jeudi un maraîcher nous a donné 2 cagettes de légumes (tomates et salades)et une poche de haricots verts,  un autre un melon, un autre d'autres tomates... Il y en a qui commencent à réaliser sans doute qu'on est pas des mauvais bougres... Mais eux comme nous je crains qu'on finisse tous broyés par la machine à merde qu'est devenu notre société. Et Niort qui s'est choisi, peut-être par ironie et défi, les emblèmes de la destruction comme faire valoir ; la Tour (arcane XVI ?) et le dragon (Saint Michel, St Georges, Chevalier Guillaume etc...) apparaît comme une image d'Epinal des mécanismes en marche. Victime ou initiatrice de l'effet papillon ? Ou enfermée dans sa comédie parodique d'un jeu qu'elle a trop pris au sérieux et qui fascine encore nombre de jeunes sans racines. La ville repose sur un fond ésotérico-symbolique dont l'influence ne doit pas être anodine mais qu'on écarte ici d'un haussement d'épaule... Pourtant, toutes ces immondices qui traînent partout, et ce gaspillage, ils doivent bien trouver leurs causes quelque part. L'ésotérisme et la psychologie des profondeurs ont à voir à condition de s'afranchir de Freud et dépasser Jung. La clé est dans le souterrain du Merdusson. Avant que de rénover la ville il aurait fallu penser à curer ce truc là, le rénover voire le transformer. Vous ne me croyez pas ? Non, vous ne me croyez pas... Pourtant, Niort est un miroir dont cet égout est la veine maîtresse où stagnent toutes les raclures qui commandent au comportement et à l'ambiance... Changez Niort vous changerez le mondepapillon.

.

Blasoon-niort-Parodie8