coca3"Mais quand le matin
Je vois les ordures le matin
Aussitôt j'oublie Les rêves de la nuit
Mais quand le matin
Je vois les débris le matin
Je déchante bien
Et la tristesse me revient"
Là c'est du caca prout, d'autres fois c'est de la bière ou autre chose encore... Ces dernières années il y en a moins qu'il y a dix ans, mais il y en a encore... Ca surgit la nuit, ou dans la soirée, sans qu'on sache très bien comment bien souvent. Il y en a moins peut-être parce que je nettoie systématiquement, sans doute même. Plus on laisse s'accumuler et plus il y en a. Vous êtes éduqués comme ça. Ce n''est pas tout neuf. Je discutais ce samedi 9 avec une adepte de la rando qui en est venue à me parler d'une scène qui l'avait marquée un jour qu'elle ramenait de l'école sa fille, aujourd'hui adulte, encore dans le premier cycle. Une autre maman marchait devant elle qui avait acheté des gâteaux à ses enfants. Les marmots jetèrent les emballages par terre sans que la mère ne réagisse. Je vous dis que vous êtes éduqués ainsi...

degueu (2)

degueu

degueu (1)

Nous en étions bien d'accord de conclure que la plus grande masse macule l'espace collectif de ses déchets au mépris de tous et de la nature. Ces trois photos ont trois minutes d'écart entre chaque ce samedi, et j'aurais pu en mettre bien d'autres. Pourtant elle a les yeux dans la poche la madame ! Nous avons tous deux, à des époques différentes, parcouru le GR qui passe par le sentier botanique de Melle et n'avons pas vu la même chose...

PICT0049

PICT0052

PICT0053

PICT0057

Je profite de l'évocation pour vous montrer quelques clichés vieux de plusieurs années ; c'était mon premier apn, un appareil publicitaire, et entre deux périodes d'incapacité totale à marcher ; une belle victoire que d'avoir fait ce parcours après avoir gagné la ville en car. Vous avez successivement le kiosque du centre, un souvenir d'enfance, les halles, la fontaine aux lépreux et l'église Saint-Hilaire classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998, en tant qu'étape des Chemins de Compostelle, seule qui soit toujours utilisée en tant que lieu de culte et sur le parcours pédestre que j'évoquais. Sur ce parcours justement  la randonneuse dit qu'elle n'y a pas vu grand chose. En ce qui me concerne j'ai vu plein de déchets, et l'endroit où nous avons pique-niqué était tellement encombré qu'on a nettoyé et rempli tout un cabas qu'on s'est coltiné une journée entière avant que de trouver une poubelle. J'ai une technique particulière pour arrimer un cabas sur un sac à dos sans que ça gène, mais tout de même... Vous direz que nul m'y obligeait... Ben oui, mais moi je ne mange pas au milieu des ordures ! Et rassurez vous : on s'est lavé les mains. On a une technique digne des comandos pour se laver à trois (le gamin nous accompagnait) avec seulement 3 l. On portait notre eau bien sur. J'aurais beau faire et dire, même une randonneuse adepte du bio n'a pas autant conscience que moi de l'état de la Terre au point que ça lui échappe partiellement. Je me sens de moins en moins de votre race... Je ne suis pas humain pour ainsi voir ce qui aveugle mais que vous ne voyez pas.

POMME-TERRE2