dechets-degradation

Pour prolonger le papier précédent voici un petit aperçu de la durée de vie de ce que vous jetez n'importe où. J'emprunte l'image sur FB où du reste elle passe régulièrement parmis mes contacts. Parce que la campagne autour de la ville c'est encore pire, et de toute façon il n'est pas rare que ce qui est jeté en ville se retrouve en campagne, porté par les pluies ou le vent. J'ai souvent à ce propos évoqué les poches et les ballons...

DIMANCHE_14 030

En ce qui concerne ces derniers j'en ai encore gaulé un ce matin à la dérive... Et combien de poches ? Je ne le sais pas moi-même... J'en recycle en sacs poubelles mais j'en ai trop, beaucoup trop... et j'ai une réserve considérables de sacs et cabas de magasins que j'ai trouvés à la dérive ou jetés n'importe où.

pub con (1)

pub con (2)

Le ballon c'est la nouvelle marotte à la mode ; pas assez de ceux qui en lâchent à toute occasion de commémoration ou de manifestation, c'est maintenant un support publicitaire qu'on accroche un peu n'importe où, et ça finira comme' les poches dans la mer. Ce n'est pas faute de prise de conscience de gens responsables ; allez donc lire le compte-rendu de L’Odyssée du 7ème continent ! Ça vous ouvrira peut-être un peu plus les mirettes de l'impact de vos comportements un peu mieux que mes "élucubrations". A condition que vous soyez aptes à piger... Ce n'est pas certain...

recup-&-recyclage

La preuve de mes doutes sur votre comprenoire, vos capacités d'apréhenssion du problème elle est là, dans cette borne pour recycler les ampoules à BASSE CONSOMMATION. C'est écrit dessus, très clairement expliqué n'est-ce pas ?

recup-&-recyclage (10)

Et vous, vous apportez consciencieusement vos ampoules classiques !! Vous croyez que c'est vraiment clair dans votre tête ? Ce cas n'est pas isolé, loin s'en faut. Je n'ai pas le courage de chercher les dizaines de photos, souvent bien plus significatives, sur le sujet, que j'ai réalisées ces dernières années. Ca me fatigue vos comportements. Je me demande vraiment au vu de ces inepties comment se débrouillent les gars de la "CGED, champion de la récup'" tels qu'on nous les présente dans le journal local !? Parce que quand c'est brassé mécaniquement, le verre ça casse... Je note d'ailleurs que contrairement à ce qui est écrit sur le container, y'en a beaucoup qui déposent des ampoules cassées y compris fluocompactes (basse consommation) ! Au passage je m'interroge : Quid des ampoules cassées ? Eut égard à la pollution, bien supérieure aux classiques, qu'elles engendrent. Sans compter d'autres questions... En ce qui me concerne je suis converti en majorité aux leds ; ça consomme encore moins. Mais j'ai profité d'une promo exceptionnelle pour des modèles qui ont des allures d'ampoules "normales"  ultra-puissantes par rapport à leur consommation (11 w pour la plus puissante) à un moment où j'avais encore du fric y'a quelques années. J'ai même un moment fait de la pub ici pour le fournisseur qui m'a engueulé parce que ; je cite et j'ai encore ses mails ; "80 % de ses visites venaient de mon blog" et ça ne lui plaisait pas ! Il m'accusait d'être mal référencé par Google à cause de moi ! Résultat des tas de sociétés se sont lancées sur le créneau et l'ont supplanté ! Ceci dit, je ne suis pas certain que ce soit plus écologique, je n'ai pas d'infos suffisantes sur le sujet. Je l'ai fait parce que l'impact sur ma consommation a été considérable, et j'espère que ça durera 25 ans comme indiqué sur la boite. J'espère ! Je ne pourrais pas me permettre actuellement un tel investissement que j'en suis réduit à faire la manche (voir le haut des colonnes de droite et gauche). C'est très cher à l'achat... même en promo. Mais je pressentais venir les vaches maigres alors j'ai pris le risque. Ceci dit j'ai des fluocompactes en réserve, quelques poignées. Parce qu'à une époque la ville échangeait gratuitement les ampoules classiques, périodiquement, contre des ampoules dites "basse conso" ; moi le nettoyeur bénévole de décharge sauvages, j'en avais des poignées que j'avais trouvées à traîner un peu partout... En conséquence je ne me suis pas fait chier comme on dit *;) Clin d’œil ; ajoutez à cela toutes celles que j'ai trouvées à traîner (y compris dans la nature) et qui fonctionnent !

bouteilles

Il n'y a pas qu'en matières d'ampoules que ça laisse à désirer... L'autre nuit je me suis amusé à contrôler toute une avenue... environ 200 poubelles à emballages, juste pour rire... J'en ai trouvé quatre qui compactaient vraiment pour que ça prenne moins de place, et encore sont-ils moins exigeants que moi. A peu près un sur trois qui triait vraiment correctement. J'ai même vu mieux, et je me dis que les agents de ramassages sont vraiment indulgents ou laxistes... Sans doute ont-ils des consignes orales pour éviter de refuser trop de poubelles. Par exemple il leur arrive de refuser les poubelles contenant des cabas, et parfois pas. Je ne comprends pas la manoeuvre. A ce propos, le jour dont je parle, j'en ai raflé un cabas après avoir vidé les emballages dans la poubelle pour leur rendre service : je n'étais pas certain que ce soit l'usager habituel qui l'avait mis là eût égard à l'allure du reste (correctement trié et compacté). Et j'ai bien fait : au fond du sac des boites de médicaments non terminées ou entières. C'est un sujet que j'ai abordé une demi douzaine de fois au moins. L'impact du non recyclage des médicaments, la déficience de l'information sur le sujet et l'inconscience des gens qui ne se contentent pas de les mettre aux emballages comme ici, mais y compris aussi en poubelles ordinaires voire carrément dans la nature ! Le plus "beau" coup de récup' que j'ai réalisé sur le sujet c'est à la fin des années 90... J'avais à faire à Saintes en Charente Maritime, et j'ai profité du voyage pour remplir le coffre de cartons de ce que j'avais trouvé à traîner ; il y avait là plusieurs collectes, mais pas plus de trois ou quatre, la voiture était une clio pour vous donner une idée. Je connaissais un parking gratuit périphérique juste en face d'un point de collecte Cyclamed. Pratique non ? On a donc déposé notre merde, enfin celle des autres... Plus tard on a récupéré la bagnole et on est parti par les petits chemins, puisqu'on avait le temps autant profiter du paysage non ? A la première pause on découvre un dépôt sauvage dans les broussailles... Il y avait là des cartons pleins de médicaments périmés ou non... autant qu'on venait d'en emmener ! Il m'était arrivé un truc du genre quelques années plus tôt en Seine et Marne, mais je ne suis pas certain qu'il y en avait autant (et là j'ai un témoin de première : j'étais avec le frère d'une personalité en vue dans les médias et le monde scientifique).

recup-&-recyclage (6)

recup-&-recyclage (5)

Ce n'est qu'un détail lorsque je ramasse quelques canettes à traîner ou une bouteille comme celles montrées ici. Je sors celles ci parce que des agents de la ville m'ont vu opérer. Je ne le fais pas systématiquement mais souvent. Des broutilles, un coup d'épée dans l'eau histoire d'avoir une justification pour ce blog parce que je sais qu'à moins d'être des millions à le faire on arrivera à rien. Nous sommes dans la société du consumérisme ou le pulsionnel et les passions ont remplacé le raisonnement ; nous sommes dans la société du "Prêt à jeter" comme le démontre un film récent. Et tandis qu'on déblatère à tour de bras sur le "réchauffement climatique" afin de vous présenter le nucléaire comme solution alors que ses déchets durent, eux, des millions d'années, on vous laisse détruire le biotope qui nous est indispensable. On vous l'expliquerait davantage comprendriez vous ? Vous donneriez vous la peine de réfléchir ? J'ai vu récemment quel genre de livre fait un carton ; certainement pas ceux qui éduquent à une prise de conscience. Vous aimez les belles images aussi, genre "vu du ciel" mais comme à la fin on vous sert le discours bisounours "tout va bien madame la marquise" , vous continuez à suivre en bêlant et à jeter à tout va. Vous êtes ainsi que votre voisin peut bien crever de faim, vous jetterez la nourriture sous son nez. Partout j'ai vu dans vos poubelles du pain même pas rassis, des poulets entiers y compris label rouge et des tas de nourriture. L'article précédent en montre quelques détails... Celui d'avant aussi... Et tant d'autres... Ça m'a inspiré une petite boutade sur Facebook : " Dansons la capucine, y'a pas de pain chez nous, y'en a chez la voisine, mais il n'est pas pour nous... y'a pas de pain chez nous, mais il est pour la poubelle, la poubelle où il sera jeté"... Une réalité évidente... D'ailleurs, même Leclerc qui bradait ses invendus semble y renoncer. Le pauvre doit en chier et être contrôlé et vous continuez à gaspiller pour maintenir la sainte croissance dont se revendiquent aussi bien la droite que la gauche, l'extrème droite que l'extrème gauche. Et la notion d'écologie, qui passe par celles d'économie et de citoyenneté, ben ça fait une grosse bouillie dans votre cigare. La preuve non exhaustive est dans ce papier...

terre-verte_4