DECO (3)D'un apôtre de paix condamné au gibet pour crime de lucidité vous avez fait un étendard guerrier avant que de tirer la chasse d'eau sur la moindre marque qui pourrait rappeler son souvenir, afin de mieux cirer les pompes de son adversaire déclaré et faire de son anniversaire une débauche de gaspillage. Vous geignez de ne pas joindre les deux bouts ; ceux qui ont encore la chance d’avoir un salaire ; je trouve pourtant toujours autant, sinon plus qu'avant, de gaspillage dans tous les domaines de la consommation. Quelques quart d'heures avant d'écrire ces lignes j'ai mis la main sur plusieurs kilos de pain ; autrefois sacré ; et deux kilos de farine non entamé. Entre autres joyeusetés. Avec 2 kg de farine on peut faire combien de bûches de Noël ? Le pain au moins ne sera pas perdu : j'ai à nouveau quelqu'un que ça intéresse pour ses poules. Dans le même temps j'ai aussi déniché un superbe abat jour, un calendrier 2015 ; oui, parfaitement, 2015 ! Du parfum oriental ainsi que tout un tas de petites merdes plus ou moins utiles dont, sidération, un porte monnaie en bois ! Je ne savais même pas que ça existait ! Et cela en deux dépôts sauvages seulement ; mais j'en ai photographié six en deux heures ! C'est la crise ! Joyeux Noël !

 MALOX (3)

MALOX (4)

Je ne devais même pas évoquer tout ça, quand j'ai retrouvé des photos en épluchant mes archives, que je ne me souviens pas avoir publiées. Elles ont quelques semaines et datent d'avant la découverte de médicaments dont je parle dans le précédent papier. Il était deux plombes du mat quand j'avais été pris d'une intuition me poussant dehors. Et là j'avoue que je n'ai pas compris. Au chapitre des aberrations faut avouer que c'est pas mal! Une boite de Malox non périmé sur une poubelle, esseulée comme ça, ça surprend. Ce n'était pas vieux : j'étais passé là quelques heures plus tôt, et après la fermeture des magasins, pharmacies y compris. J'avais inspecté cette poubelle parce que de temps à autre un imbécile y jette des boites de conserve non périmées et non ouvertes. Je puis donc affirmer que le médicament est débarqué là de nuit. Pas mal non ? Combien sont jetés n'importe où ? Finissent dans les poubelles ordinaires ? Combien ? Officiellement Cyclamed ne recueille que 5,7 % des médicaments non utilisés, le reste partant dans les ordures ménagères, de façon non sécurisée.

Ce n'est pas sans impact sur notre futur, je l'ai déjà dit, et non seulement nous sommes intoxiqués par les rémanences de produits chimiques, antibiotiques et autres, dans la nourriture, mais y'en a qui en rajoutent une louche ! Quelques heures à peine après avoir publié le précédent papier, j'ai mis la main sur un tweet qui explique mieux que moi les conséquences de vos comportements d'imbéciles ! Il y a toutes les filières voulues maintenant, pour recycler nos produits chimiques et médicaments, mais vous vous comportez toujours comme des primitifs illettrés et empoisonnez la Terre au mépris de vos descendants.

Terre_mort