sapin_noel3BNoël parabole, Noël symbole, Noël tradition, Noël consommation, Noël illusion, où l’Église pour vous complaire, consentit après l'avoir refusé à planter sous la voûte de ses temples l'arbre du renouveau, roi de nos forêts. De même, contrairement à ce qui est cru partout, les crèches sont nées chez des particuliers avant que de devenir publiques puis d'être intégrées aux rites, mais, contrairement à ce qu'insinuent les ayatollahs de la pensée formatée, ce n'est toujours pas canonique tant la curie elle-même ne se fie pas au récit littéral de la nativité. Le sapin, lui, était bien oublié depuis la mort des anciens dieux ; ce qui tends à relativiser la perception spirituelle, rejoignant Siddhartha Gautama dans sa vision selon laquelle les dieux sont promis comme nous à la finitude. Le Christ ne parlais sans doute pas au « Dieu des Juifs » mais à quelque chose de bien plus grand et universel. Il fallut Badinguet ou plutôt sa compagne pour voir renaître le sapin à la cour, avant que les nationalistes n'en fasse le symbole de la solidarité avec l'Alsace Lorraine annexée. L'habitude est restée et s'est généralisée. Pour la plupart d'entre vous c'est le sapin l'emblème de Noël dont vous vous gargarisez tout en niant les racines tant Chrétiennes que Païennes. « Païennes » avec une majuscule parce que leur dévotion était tout autant digne de respect que les nôtres ; à cent lieues de la représentation vulgaire et lubrique qu'on s'en fait généralement. Et justement ce sapin devenu produit jetable après usage, je pensais qu'il était au moins respecté le temps des fêtes. Quelle ne fut pas ma surprise, ce 22 décembre à trois heures du mat ; hé oui, j'arrivais pas à dormir alors je suis allé me réchauffer en marchant.

IMG-20141223-01143

Quelle ne fut pas ma surprise disais-je, d'en trouver déjà un à la poubelle ! Des cadavres à traîner après fête, j'ai l'habitude. Les gens ont un poil de la taille de ma canne dans la pogne et pas les moyens d'acheter une scie de pacotille (4 € à Noz) et un sécateur, et de coller en petits morceaux dans un container à verdure. Au besoin si on n'en n'a pas, demander à un voisin qui en a. Dans la ville, y'a toujours. Décidément, non seulement Noël a perdu sa magie, mais vous trouvez le moyen de fêter quelque chose dont vous n'avez rien à foutre. Je ne comprends plus du tout là.

CRECHE EN MARCHE