arbres (7)

Pour une fois je suis content ; c'est pas souvent mais y'a des moments où malgré la précarité de mon sort, la maladie, la misère, et la guerre qui gronde dans les entrailles du Moloch qui achève l'oeuvre de destruction à laquelle nos saigneurs nous poussent à collaborer sans possibilité de s'en écarter, je suis content. L’honnêteté paie.

fleurs (2)

Est-ce la première fleur de printemps qui me donne des ailes ? Je vis à cent à l'heure alors même que je traîne la patte comme souvent et n'avance pas bien vite. Il se passe tellement de choses que j'aurais vraiment du mal à tout raconter ; et pour une fois des choses sympa, vraiment sympa. Pasque et il est fort probable que je taille un short à quelques uns dans les jours prochains, mais c'est une autre histoire. Soyons « positifs » comme on déconne aujourd'hui et regardons le beau coté des choses sur le dos des salauds et des cons et comment elles m'ont finalement profité à leur détriment. Eux se mettent à l'index et moi j'ai des retombées que je n'attendais pas.

DEPOT SAUVAGE

Ca commence par l'idée de prendre un chemin de traverse pour rentrer chez moi ; couper par Victor Schœlcher pour esquiver la place Saint Jean où j'ai tantôt fait une rencontre désagréable ; un dealer, fier de ses conneries, complètement bourré, qui voulait pas me lâcher la grappe alors même qu'on ne se connaît que de vue, et encore, à peine. J'ignorais d'ailleurs tout de ses activités, mais il était tellement cassé qu'il déblatérait un peu n'importe quoi, dont justement ce qu'il aurait dû me taire. Encore un qui s'est fait retapisser. Toujours est-il que par mon chemin de traverse je tombe en arrêt sur un dépôt sauvage... Dans ce coin là, si personne ne s'en occupe, ça peut rester des semaines. Un tour d'inspection et je vois vite que ça dépasse largement mes capacités techniques. Tout de même je m'inquiète : la glacière est pleine à la gueule de poisson décongelé en train de pourrir doucement. C'est craignos d'un point de vue sanitaire. Du coup j'ai passé un mail à Monsieur SIX l'adjoint chargé de la voirie. Ce monsieur m'a répondu en moins de deux heures et la glacière enlevée dans la foulée. Le reste a suivi en moins de 48 h. Diligence et efficacité ; je suis content. Un bon point à ce monsieur et ses services. Ca c'est ce que les gens ont pu voir... Mais y'avait un « détail » dont j'ai avisé l'adjoint mais ne lui ai pas dit ce que je soupçonnais. Dans cette décharge y'avait un casque moto de Dominos Pizza... J'ai trouvé ça curieux. D'autant loufoque que j'ai eu des échos, il y a quelques semaines de braquages de livreurs. Pas certain qu'il y ait un rapport, m'enfin... De ce point je n'ai parlé à personne avant aujourd'hui. Par contre j'ai embarqué le casque avant le passage des services municipaux. Je craignais que ça serve de masque à un malfrat qui pourrait ainsi, par exemple, s'en servir pour se faire ouvrir dans un immeuble, allez savoir par les temps qui courent ? Ou braquer quelqu'un en l'approchant en confiance, ou... Du coup, plutôt que ça parte à la poubelle ou que ce soit récupéré par un malintentionné, j'ai embarqué. Et puisque j'avais à faire en ville ce lundi ; une autre affaire : je suis allé au commissariat leur porter une plaque d'immatriculation qui avait été chouravée ; j'ai passé un coup de biniou au pizzaïolo pour lui proposer de lui rapporter son casque. Puisque il était pressé de le récupérer, tout heureux, j'ai donc allongé un peu ma ballade, et tant pis pour le mal aux guibolles. Content comme un Dieu il était. M'aurait sauté au coup s'il avait osé ! La preuve ? M'a royalement récompensé ! C'est assez rare pour être souligné qu'on soit reconnaissant à ce point là. J'étais tellement perturbé par tout ce qui se passe en ce moment que j'en ai oublié de faire des photos.

pizza (3)

pizza (2)

Enfin si, de la Pizza qu'il m'a gentiment offerte en récompense. Pas la chiche mono ou deux parts : la végétarienne quatre têtes de pipes. Je me suis avisé de photographier alors qu'on avait déjà bouffé la moitié. Ca fera deux jours à nous deux. Et attendez, en plus il a offert deux thés glacés : j'ai pris ce que j'ai voulu sur la carte okay ? Alors un coup de pub : Dominos Pizza 18 Bis av Paris, 79000 NIORT -T. 05 49 34 15 00

DOMINO

Patron jeune et dynamique. Bonne cuisine. Bonne équipe avec des gens d'origine diverses qui ont envie de bosser. Allez y, vous lui rendrez service et ainsi lui ferez regagner ce qu'il m'a donné. La photo là a plusieurs mois. Je l'ai prise parce que j'avais repéré qu'il veille à la propreté alentour de sa boutique, mais par contre  des consommateurs indélicats sèment des cartons de pizza, des sachets de sauce, voire des pizzas entamées (ou non parfois!) le long de l'avenue, sur les bancs et les trottoirs. J'ai nettoyé ça plusieurs fois et même rapporté des cartons dans la poubelle du magasin. Je devais en faire un papier et puis j'ai trouvé plus intéressant à mes yeux. Quand je dis que je ne raconte pas tout hein ? Ce "détail" il l'ignore, bien sur *;) Clin d’œil  C'était le coup de pub du jour... J'aurais pu parler de pleins d'autres choses.

chaises (3)

Par exemple que j'ai trouvé des chaises à trainer... Un ramassage parmi d'autres... J'en ai une collection à mon actif ces temps derniers. Vous savez ce qui est comique ? D'abord je voulais renouveler mes chaises qui battent de l'aile, et j'en trouvais pas d'occase dans mes prix (j'les veux à 2 € pièce *:) Heureux).

chaises (4)

L'autre point c'est que c'était le jour de la rose en Inde ; mon pote Vijay m'en a envoyé pour l'occasion ; et que le fond des chaises ce sont des roses en canevas. Avouez qu'il y a un ange qui veille sur le balais de cagoinsses de la Providence non ? J'aurais bien d'autres choses à dire sur les mystères des trottoirs de Niort, mais déjà, là, c'est pas mal non ?

 

terre_symbole