IMG-20150227-02402

Une nouvelle qui me réjouit c'est qu'on s'est enfin décidé à remplacer les tuyaux de poêle cabossés de la Brèche par des bouches d'apport volontaires un peu plus solides tout de même (et plus pratiques, entre nous) du moins au bas de l'esplanade. Je m’étais plaint des précédentes qui avaient été prématurément massacrées par des vandales en argumentant qu'elles étaient trop fragiles. J'ai été parmi les premiers à les utiliser avec quelques bouteilles plastiques et canettes trouvées à traîner, quelques bouteilles en verre aussi. En fait, je vais être franc : c'était dans des sacs et cabas remboursables à des endroits où ça n'aurait pas dû. Du coup j'ai soulagé les employés municipaux et me suis attribués les sacs et cabas en récompense. Intérêt bien compris hein ? Ces nouvelles buses (on peut dire comme ça ?) s'inspirent du modèle angérien dont je vous ai déjà parlé, en plus joli tout de même. Un point pour Niort.
Ça n'empêchera nullement les dépôts sauvages et en ce moment c'est l'horreur sur l'ensemble de mon secteur de déambulation habituel. Y'a des cochons qui vont jusqu'à squatter les poubelles des autres... Mais Niort n'est pas la seule à subir l’imbécillité atavique.
Il n'y a pas que les dépôts sauvages, il y a les mauvais tri VOLONTAIRES. De la part d'imbéciles qui n'ont rien compris et préfèrent adhérer à des rumeurs stupides plutôt qu’approfondir le sujet qui n'est tout de même pas compliqué. J'ai censuré des coms à ce sujet justement parce que je ne veux pas laisser diffuser des stupidités. En dépit de nombre d'articles parus ici sur Cyclamed et le recyclage des médicaments, on continue de me soutenir que le recyclage n'existe pas parce que ce n'est plus envoyé au tiers monde et incinéré. Incinéré oui, mais pas n'importe comment et les cendres ne sont pas enfouies dans les mêmes décharges que le tout venant. Un minimum de précautions sanitaires sont prises, et ça évite des contaminations du sol, de l'air, de l'eau, et des employés de déchetteries. Du temps où c'était envoyé dans les pays dits "émergents", ça se retrouvait détourné et vendu sur les marchés là bas, au même titre qu'actuellement les fringues. Que quelques miséreux se fassent du fric avec de la récup, je veux bien ; le problème est qu'ils vendaient n'importe quoi sans aucune sécurité ni explication, à n'importe qui. On trouvait de dangereux barbituriques, des antibiotiques puissants, pleins d'effets secondaires ; parfois, et même souvent périmés ; à même le sol, dans la poussière, et qui, vendus, créaient des ravages dans les populations.

IMG-20150228-02416

IMG-20150303-02443

IMG-20150227-02400

Ci-dessus deux dépots de citoyens hautements responsables ; j'ai contribué au nettoyage du premier en ôtant une partie et alertant la mairie pour le reste. La photo du milieu ce sont une petite partie de ce que j'ai déniché ces derniers jours dans d'autres décharges du même genre.
La buse dont je parlais plus haut, dont j'ai préféré censurer les coms ; représentative d'une bonne partie de la populace ; me soutien que ça sert à rien de trier parce que, je cite, « c'est tout remélangé après et mis dans le même trou ». Ben voyons !
Cette rumeur repose sur un fait simple : Quand le tri est trop mal fait, on ne perd pas d'argent non plus que la santé des employés à séparer des moteurs de machine à laver de bouteilles en verre mélangées à de la bouffe pourrie et des bouteilles en plastique. Il y a un moment où ça devient carrément impossible ! J'ai maintes fois évoqué ce sujet. Une bonne partie du verre collecté par exemple, n'est pas recyclable en effet. Pour que le verre soit recyclable, il faut qu'il soit débarrassé des collerettes, bouchons plastique et relativement propre. Il faut qu'il soit exempt de corps étrangers. Ce n'est pas le cas dans nombre de containers privés ou publics. Les emballages plastique et carton ne doivent pas être parsemés de tessons de verre des bouteilles que vous y mélangez non plus que d'objets métalliques coupants. Le personnel des plate-forme n'est pas équipé pour faire face à ces situations. Il faut aussi qu'il soit accessible, pas dans des cabas de supermarché. Les employés de tri n'ont pas le temps de vider ces cabas, ils sont obligés de les jeter au tout venant. Leur travail est intense, vous n'imaginez même pas ce qu'est un travail posté répétitif et abrutissant payé à la productivité.
Pour un bon recyclage il faut que la matière première soit exploitable et ça passe par le respect des procédures, et à travers elles des gens chargés de ce travail. Ils ont beau avoir des gants, ils ne vont pas aller puiser une canette au mitant de votre dégueulis, une bouteille au milieu de la pourriture. Même avec des gants, c'est une perte de temps et ça détruit les gants. Et puis ce sont des humains qui ont aussi des hauts le cœur. Ne leur faites pas ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fit. Personnellement je trouve que les pouvoirs publics sont bien trop indulgents avec vous quand je vois comment vous sabotez les efforts faits pour limiter le gaspillage de matière première. Mes précédentes publications « De la bouillie dans le cigare » trouvent ici tout leur sens...

 

DIX BALLES2

NDLR : j'ai aussi à publier un com sur la manipulation du vivant. Je n'ai pas eu le temps de lire l'article, je le publierai quand j'aurai eu le temps... Je suis débordé ces temps derniers. Entre des escrocs et des trolls qui en veulent à ma peau, ma santé qui m'a fait des tours de cochon (rien à voir avec ma maladie de base : j'ai chopé un sale virus. Les gens n'ont rien remarqué mais moi j'ai trinqué). Ajoutées à ça des vacheries financières en tous genres ( par exemple, mais pas que ça ; on nous refuse toujours le tarif social électricité !)