6 mai (4)Trois couleurs d'Iris qui prouvent qu'on n'a pas eu besoin d'OGM pour que de patients jardiniers, à partir d'une fleur de marais commune par chez nous, élaborent des merveilles. Trois couleurs qui vues ensembles me plongèrent un matin dans une profonde méditation sur le sens des choses. Cette fleur fut choisie par Clovis, dit la légende, comme emblème du pouvoir royal lorsqu'il devint chrétien (pour résumer hein?) et plus tard devint stylisée le lys de la monarchie française. En ce 8 mai soixante-dixième anniversaire de la fin de la guerre en Europe ; elle se poursuivit dans le pacifique jusqu'à ce que les USA, pays qui jure sur la Bible, lâchât le feu de Prométhée sur Hiroshima le jour de la Transfiguration du Seigneur (pas mal pour des chrétiens revendiqués) puis deux jours plus tard sur Nagasaki, mais pas n'importe où : sur le quartier Catholique. C'était juste comme ça parce que c'est l'anniversaire, il fallait relever quelques « détails » comme dirait le gâteux national. Vous voyez de qui je cause ? En ce jour on ne va pas manquer sans doute de parler de la Résistance ; et cirer les pompes des communistes en évoquant sans doute Guy Môquet, mais on oubliera que les royalistes, bien avant les communistes qui adoptèrent une ligne d'opposition à la guerre ; considérée comme une « guerre inter-impérialiste » allant à l'encontre des intérêts de la classe ouvrière ; en raison du pacte de non-agression germano-soviétique. Vous ignorez sans doute que le premier groupe de résistants recensé en France fut monté par un monarchiste alsacien de Molsheim, le journaliste Paul Armbruster entre autres toujours « détails ». Les résistants de pure souche nationale ne furent pas si nombreux qu'on puisse se permettre d'en oublier un seul ! Nombre d'étrangers se battirent pour notre liberté ; les gars des colonies, africains noirs et maghrébins tout particulièrement, anarchistes et républicains espagnols aussi, mais aussi des gens venus d'ailleurs. Le grand-père de ma compagne, Ukrainien, mourut en déportation, sous un bombardement allié sur leur camps, alors même qu'il était là-bas parce qu'arrêté dans le cadre d'actes de résistance en France.
N'importe comment, chacun qui s'engageait dans la voie de l'honneur pour réparer les conséquences des lâchetés et démissions de 1940 communiaient dans une idée ; Celui qui croyait au ciel, Celui qui n’y croyait pas,Tous deux adoraient la belle, Prisonnière des soldats comme l'écrivait Aragon et chacun Sur ses cahiers d’écolier,Sur son pupitre et les arbres, Sur le sable sur la neige, écrivait son nom : Liberté (d'après Paul Eluard – Liberté). S'ils avaient su pour quel avenir ils se battaient, je ne suis pas certain qu'ils y auraient mis autant d'ardeur. Dans le même temps, ce 8 mai 1945 se profilait déjà la guerre d'Algérie qu'on appela pudiquement "les évènements"...

" Tout va s'effondrer. Alors... préparons la suite "

Le pic pétrolier, le climat qui se dérègle, la biodiversité qui disparaît... Les scientifiques nous bombardent de nouvelles alarmistes, mais que faire ? Prenons-les enfin au sérieux, préconise Pablo Servigne, co-auteur de " Comment tout peut s'effondrer ". Mais pas de panique : même si le chemin n'est pas facile, il faut l'accepter, pour commencer à préparer le monde d'après.

http://reporterre.net

Je n'avais pas plutôt terminé le papier d'hier que je suis tombé sur une publication (ci-dessus) mettant en lumière tout le tragique de la situation et donnant tout son sens à ce que j'écrivais. Comme le dit l'auteur : « Les mythes sont toujours plus forts que les faits. Notre mythe, c’est la croissance infinie, la techno-science qui domine la nature. Si on trouve un fait qui ne colle pas avec ces mythes, on le déforme pour le faire rentrer. On dit qu’on trouvera de nouvelles énergies, par exemple. »

6 mai (2)

6 mai (3)

Vous ne faites pas le lien entre l'acte individuel et la problématique globale. Par exemple j'ai récupéré des bananes qui étaient destinées à la poubelle ; même pas au compostage, à la poubelle. On en a mangé quelques-unes, on n'est pas malade. Avec le reste, on fait de la confiture sans sucre (elles sont déjà tellement sucrées!) à la cannelle (en ai un gros paquet d'avance). Ce n'est qu'un « détails », mais ce sont les détails additionnés qui font la trame de l'histoire, du destin, de la réalité, comme les gouttes font les ruisseaux qui forment les fleuves. L'Amazone, le Nil, ne sont que de multiples gouttes d'eau assemblées... Chacune est comme l'un d'entre vous. Si elle est polluée au mercure, elle pollue le fleuve. Allez donc expliquer cela aux orpailleurs clandestins tiens ! Chacun y va de sa connerie et nous sommes écrasés sous la masse. Connerie qui condamne la perle de l'univers à brève échéance... Deux cagettes balancées à la poubelle mutipliées par le nombre de revendeurs sur la planète, ce sont des millions de tonnes produites en pure perte qui ont bouffé de l'énergie, des amendements, du transport, de l'eau etc... Et ce n'est qu'un détail...

boule_2