butine-109 (2)

butineuse Y0755

coquelicot429

J'en ai déjà parlé plusieurs fois ces temps derniers, les fleurs ne seront bientôt plus que de lointains souvenirs, ou totalement dépendantes de la reproduction en labo par OGM interposés ; propriété de grandes firmes comme Monsanto pour ne pas le nommer, ou Bayer, à qui vous reverserez des royalties pour orner votre jardin. Mais aussi cultiver quelques haricots par exemple. Parce que les haricots ça fleurit avant que de donner un légume qui n'est guère qu'un pistil arrivé à semi-maturité quand il est vert ou maturité quand il est sec. Les grains que vous récolterez seront stériles et vous ne pourrez en ressemer une partie pour une nouvelle récolte ; ce qui est déjà interdit aux producteurs professionnels qui sont contraints chaque année de racheter des semences certifiées néanmoins produites par hybridation à partir de germination naturelle. Là les plants seront directement produits en laboratoires parce qu'il ne sera plus possible de faire autrement.

Une catastrophe pour notre équilibre alimentaire.

Posted by Metronews.fr on samedi 16 mai 2015

L'extinction des pollinisateurs avance à grands pas et tout particulièrement des abeilles... Je soupçonne d'ailleurs que l'extinction n'est pas seulement le dégât collatéral d'une agro-industrie intensive, comme le dit le papier, mais est aidée consciencieusement par quelques concernés aux intérêts financiers bien compris qui appellent de leur voeux l'aube sinistre que je prophétise.
Ce sera la fin des haricots, et par là même des papillons, des oiseaux qui occasionnellement en gobaient un.

VOLIERE

Il restera quelques oiseaux en cages... L'homme aime à emprisonner la vie. Il ne jouit vraiment que de sa contrainte et son emprisonnement ; art qu'il exerce aussi diligemment envers sa propre espèce que ses cousines sur le chemin de l'évolution. Criminalisant, satanisant, tout ce qui ne se soumet pas à ses desiderata. J'ai un vieux bouquin d'agriculture comme ça, où tout ce qui n'est pas produit par l'homme est classé nuisible... Raisonnement appliqué aussi à tout humain qui refuse de se soumettre au carcan. C'est même sans doute pour ça que j'ai eu tant d'ennuis dans la vie ; j'ai eu beau vouloir me donner des airs de moine, y'en a toujours eu un pour remarquer le bout de queue pointu qui dépassait à la traîne de la bure, et les cornes surmontant la tonsure, au risque, en me le faisant remarquer, de se voir chargé comme par un bélier et se faire encorner comme vulgaire torero en corrida *;) Clin d’œil.

cigale_nature 251 (6)

Dans ce monde résolument artificiel ou la vie sans queue ni tête consistera à consommer pour ne pas voir arriver l'inéluctable et oublier d'y penser, restera-t-il quelques cigales pour enchanter les soirs d'été dans les branchages des oliviers de synthèse en pots qui orneront nos allées bétonnées ? Quelques mini drones placés là pour espionner la moindre pensée dissidente, peut-être, afin de repérer l'éventuel mauvais drôle se posant trop de questions, qu'on jettera en pâture aux médias sous l'appellation contrôlée de terroriste après l'avoir abattu pour faire l'économie d'un procès équitable où il aurait eu une chance de démontrer qu'il n'était pas celui qu'on prétendait. Le peuple aura une victime et sera content de son sort, persuadé d'avoir échappé à un grand danger. On n'entendra plus ni le merle ni le rossignol chanter, mais personne n'en n'aura rien à cirer du moment que le micro-onde ne sera pas en panne et le hamburger livré à peine commandé. L'homme mangera de la merde recyclée et boira de la pisse filtrée et régénérée en eau de source garantie, se secouant les coucougnettes dans n'importe quel trou où l'auront mené ses pulsions rebaptisées "sentiments". On dispersera mes cendres et on m'oubliera. Ça me fera quelques vacances remarquez.

Panneau 34