CAMPANULE (1)CAMPANULE (7)Un joli bouquet de campanules avec une rose un peu fanée... Un peu seulement. Le petit cadre au pied je l'ai posé là parce que je ne savais qu'en faire ; il traînait dans ma fouille depuis deux ou trois jours, je l'ai trouvé dans un carton abandonné, et franchement je n'ai plus de place pour les bibelots ; j'en donne à tour de bras, et j'en vends accessoirement. Je viens de me délester d'une collection de fossiles au profit d'un enfant que j'aime bien. Remarquez sa mère n'a pas été ingrate. Si bien que ce matin, au marché, j'ai mouché quelqu'un qui l'avait emmerdé. Celui qui touche un cheveux de Christine est un homme mort. Pour moi c'est quasi comme toucher, par exemples et entre autres, à Lauren, Coralie, Jean-Louis, Marie Anne, Maria ou Claudine, mes irréductibles soutiens sur FB (mais qui ont mes coordonnées privées). Mais revenons à nos campanules.

CAMPANULE (2)

Ça a commencé comme ça : un bouquet fané tombé par terre sur un parking. Un détour que j'ai fait alors que j'en avais vraiment plein les guiboles. Quatre plombes que je marchais pour peu de choses mais tout de même... En chemin j'avais escamoté des dépôts sauvages incongrus... Dont un que j'avais vraiment marre de voir, il commençait à s'étaler.

30 mai (32)

Tenez, le voilà, y'avait plein de trucs dans le carton

30 mai (31)

Ça par exemple et entre autres...

30 mai (30)

30 mai (29)

Je ne vous montrerais pas tout on n'en finirait plus hein ? Mais il a fallu que je tombe encore une fois sur une boite de médicament, et même pas périmé en plus ! Je pense à la flopée que je trouve à traîner. L'autre jour c'était un plein cabas à l'angle de la rue de l'huilerie et de la rue des fossés. Rien qu'en purgatifs, j'ai de quoi "soigner" quinze gugusses pendant un an ! Et c'est pas périmé non plus. Après on va me causer de déficit de la sécu ! Mon action est dérisoire, mais le peu que je sauve des circuits de pollution c'est toujours ça ; et ça me fait, surtout, des références pour inciter les gens à faire autrement. J'ai toute une série de papiers plus ou moins autour du sujet, certains très documentés  qui traitent plus particulièrement de leur recyclage. Alors c'est peut-être pas du "travail" de nettoyer des dépots sauvages bénévolement, comme ont insisté deux imbéciles (sans doutes liés), l'un à Niort, l'autre ce matin sur le blog (Sam 30 - 11 h) ; parce que "travailler" suppose d'être payé par un pollueur quelconque..; avoir les couilles de se lever tous les matins à quatre plombes pour biffer, gratos, et nettoyer ce qui traîne de 4 à 8 h par jour, c'est sans doute juste de "l'amusement"... Je m'amuse à m'écoeurer tout seul que voulez vous ! Mais je vous reparlerai de ces cons là... Quand je leur lâcherai mes chiens.

30 mai (4)

M'écoeurer tout seul oui ; parce que nombre de vos dépôts sont à la mesure de celui ci-dessus, et je n'irai pas le manger, tout ce qui est cuit qui a traîné n'est pas consommable ; seules les nourritures crues peuvent être stérilisées. Écoeurant de voir le peu de respect que vous avez du travail des hommes, vous les enfants de putains qui venez me traiter de feignant, de parasite et j'en passe. Vous qui vous croyez plus paysan que moi qui ai commencé à travailler à la terre je ne tenais pas sur mes cannes.  Vous m'écoeurez ! Me révoltez ! Vous êtes à finir à la mitrailleuse dans le dos. Mais cette dérive m'a emmené loin de mes campanules jetées ou perdues...

CAMPANULE (4)

Comme on voit, le début a été pénible ; mais je vous renvoie au 2 premières photos où vous pourrez voir qu'à l'exception d'une rose trop malade pour être sauvée (encore que je l'aie momifiée) ; j'ai pas trop mal réussi en 8 h... Au moins ça leur évitera de finir en déchet trop vite et ça me ravit d'avoir de jolies fleurs à la maison. C'est pas souvent. J'allais quand même pas rapporter un bouquet fané aux objets trouvés dans l'état où il était non ? Il aurait été fusillé avant d'avoir retrouvé son proprio. Et tant pis si ça emmerde quelques cons que je marche hors de leurs sentiers poujado-fascites. Ces gens là on les connaît : Front-popu sous Blum, collabos sous Pétain, "grands résistants" sous De Gaulle, et accessoirement FN aujourd'hui (voir l'oeuvre de Jean Dutour/ex) . Toujours du côté du manche pour taper sur l'altérité à laquelle ils entravent que d'chi ; toujours prompts à juger à l'aune de leurs certitudes à l'ossature d'ignorance et de bêtise crasse. Bon, écoutez : je tire la chiasse, pardon la chasse... De toute façon, un homme c'est jamais que de l'eau comme chantaient Elisabeth et Roland Hénault... 90 % si on regarde bien. Alors un emmerdeur (sceptique) dans la fosse septique, c'est jamais que le rendre à son élément... Hissons le Jolly Roger, larguons les amarres et partons dans les étoiles voir si les anges sont de meilleure composition. Le voyage astral ça vous dit quelque chose ? Sans fumée sans alcool, je vole... Je vole mais ne chourave pas. je vole sur les nuages de ce que vous croyez le rêve... En attendant un jour de détacher la corde d'argent pour de bon... Vers l'infini ou l'Absolu, le néant ou la Lumière... Que m'importe au fond ?

PIRATE (3) IV