LAVANDE (1)Ces temps-ci je suis pas mal bousculé par la vie ; débordé par des remous sans queue ni tête et pas trop le temps d'écrire ; ou plutôt si, mais ce sont des brouillons d'articles qui paraîtront quand je pourrais. Ça ne m'empêche pas de continuer mes explorations urbaines par contre ; je me lève même encore plus tôt que d'habitude et cela m'amène parfois à des découvertes aussi incongrues qu’inattendues. Par exemple, quelqu'un avait coupé de la lavande qui avait séché sur pied ; j'en ai récupéré une partie, il y en avait dix fois comme ça ; il le destinait à la poubelle, même pas au compostage. Peut-être est-ce plus sûrement du lavandin courant dans la région. Ce dernier est un hybride naturel, issu du croisement naturel de deux espèces de Lavandes. Il est né de la pollinisation croisée de la lavande vraie (Lavandula angustifolia Mill.) et de la lavande aspic (Lavandula latifolia ).

7 juin (2)

Quoique la vraie lavande ne déparerait pas dans le paysage. On s'entête à faire ressembler nos avenues à la promenade des anglais.

cigale_nature 251 (6)

Et la cigale s'est bien implantée par chez nous.

LAVANDE (2)

J'ai donc récupéré les tiges fleuries et j'ai égrené tout ça à la main pour en faire des pots afin d'avoir de quoi parfumer maison et armoires.

CHAUDRON GAULOIS_4

Je connais de longue date les usages des lavandes dont on utilise les sommités fleuries.
A partir de ces fleurs, on peut trouver deux sous-produits de la lavande :
- L'huile essentielle : obtenue par distillation à la vapeur d'eau
- La poudre totale cryobroyée : obtenue par broyage à froid
Propriétés:
Voici la longue liste des propriétés de la lavande en usage interne :
- Antalgique ;
- Effet anti-stress ;
- Effet calmant ;
- Réduire les symptômes de la dépression ;
- Traiter l'insomnie et les troubles du sommeil ;
- Traiter les malaises digestifs d'origine nerveuse
- Traiter les crampes et les contractures musculaires.
En usage externe :
- Antiseptique ;
- Soulager les troubles de la circulation ;
- Soulager les douleurs rhumatismales .
- Traiter problèmes de peau, les coupures et les brûlures.
En phytothérapie, on utilise principalement la lavande pour deux de ces propriétés :
- Traiter les états de stress et de nervosité ;
- Traiter les affections cutanées.
Il n'y a que peu d'effets indésirables à l'utilisation de la lavande en phytothérapie :
- Réactions cutanées en cas d'allergie ou de rhume de foin ;
- Grande nervosité suivie d'une période de dépression physique dans le cas d'une consommation excessive.
A noter que les effets calmants de la lavande peuvent s'ajouter à ceux des plantes ou des médicaments ayant les mêmes propriétés.

frise_1

Et c'est là qu'on y vient : A égrener ça à la main, dans une pièce difficile à aérer, même fenêtre ouverte, j'ai bien failli tourner de l’œil... L'odeur entêtante ; que je supporte très bien à petite dose ; je fais usage courant d'HE de lavande Aspic ; envahissant tout, imprégnant tout, je piquais du nez sur mon travail. Contraint à m’allonger plusieurs fois quelques minutes ; j'ai eu du mal à manger le soir et j'ai fini par m'écrouler sur mon plumard sans demander mon reste... dix plombes de sommeil d'affilée ! Ça ne m'était pas arrivé depuis qu'à l'hosto on m'a fichu sous antalgiques puissants !
Alors un bon tuyau : si vous récupérez ou égrenez de la lavande ; faites le dehors ! Que l'odeur se dissipe. A petite dose c'est supportable, mais à plein seaux, faut avoir le palpitant accroché et être en sacrée forme. Je ne sais pas si l'amour est dans le pré, par contre j'ai fait la preuve en survivant grâce aux plantes et minéraux, aux diagnostics alarmistes des vétos pour vieux singes dégénérés, que la médecine y est ; mais ce peut tout aussi bien être le diable si on n'y prends garde. Il y a des fois où c'est bien vrai : à trop touiller les marmites alternatives, je prends quelques risques. A dire vrai, je serais parti au pays des rêves éternels, j'y aurais peut-être enfin trouvé la paix.

KADUCE