ciels 4Rien à faire, une photo avec un simple portable ne peut rendre toute la splendeur de nos crépuscules féeriques. Les meilleurs couchers de soleil que j'aie réussi c'est en argentique, avec pourtant un appareil qui était fortement déconseillé pour ce genre de sport (pentax 1100), ou alors mon bon vieux zénith... A cette période, quand les martinets tournoient dans l'air moite du soir drapé de pourpre, je retrouve un peu de la magie de mes soirs d'enfance et de jeunesse, un peu d'innocence qui me fait oublier par combien de cons je suis cerné.

concombre

banane

Quel gâchis ! S'écrie Hélène sur Twitter après une visite ici au vu de tous les gaspillages que j'y dénonce. Elle n'a pas vu grand chose par rapport à la réalité dont je ne montre que des parcelles. Heureusement que parfois on en sauve un peu et que quelques personnes nous font parfois cadeau de légumes considérés comme trop moches pour être vendus. C'est comme ça qu'aujourd'hui, après une virée dans l'air étouffant d'un début d'après midi on s'est rafraîchi avec une soupe froide de concombre et une crème glacée à la banane. Mais ce sont des miettes au regard de ce qui est dilapidé à l'échelle même simplement de notre quartier et des connexes.

lire (2)

Je pourrais décrire par le menu toutes les trouvailles qu'on a faites ce 21 juin, mais je n'ai pas pris de photo de la plupart... Alors restons dans le comique. Au détour d'une rue je tombe sur une affichette sur la vitrine d'une boutique, qui porte à la réflexion... J'ai fait la photo en me disant que ça dépends de ce qu'on lit. Je connais beaucoup de livres, et maintenant de pages internet qui sont aussi des livres et journaux virtuels, qui tendraient plutôt à abrutir et justement rendre complètement crétin, mais bon, passons.. ; Au bénéfice du poncif on fera comme si et parcourrons quelques rues supplémentaires...

lire (1)

Et c'est là qu'au détour d'une autre rue trônant sur le couvercle d'une poubelle ; posé là par quelle main étourdie ? Nous tombons en arrêt sur un roman au titre évocateur : « mourir idiot » !! Avouez que c'est comique. Je ne l'ai pas fait exprès ! Je ne sais pas ce que ça vaut, je le lirai, on verra bien. Je me demande comment il a atterrit là... Au pied de la dite poubelle j'ai aussi trouvé des bouteilles, une copine en cherche de ce modèle justement... « Mourir idiot » ce doit être le lot de beaucoup des responsables de mes découvertes. Rien qu'aujourd'hui je suis revenu avec deux cabas pleins à la gueule d'un tas de trucs utiles. Y compris un plein sac de supermarché de médicaments... non périmés. J'en ai parlé tant de fois de ça... C'est la énième. Il y avait dedans les tickets de caisse ; l'individu a payé plein pot ! Plus idiot on trouve ? Péremption pour la plupart 2016 ou 2017. Il y a là de l'allopathie et de la phyto... Dont de la vigne rouge et des pastilles au miel dont ma chérie fait une conso assez importante. Pour une fois je porterai pas tout en pharmacie, ouf ! Combien meurent idiots ? Dans le sac dont je vous entretenais il y avait aussi une poignée de pièces rouges... 1€46 très exactement. C'est la énième fois que je raconte ici ou sur FB que j'ai trouvé du pognon dans les poubelles et j'ai pas tout dit (c'est allé jusqu'à 20 € d'un coup !). Quel gâchis ! Nous dit Hélène. Elle n'a encore rien vu ! Et comment ne pas se sentir cerné par les cons dans une société où on jette même l'argent ! Le Bardo, le Shéol, le purgatoire ou peu importe comment vous l'appelez doit être surpeuplé d'abrutis à ce compte là. Oui, en vérité je vous le dit : il eût mieux valu que je ne sois jamais né, que je n'aie jamais existé plutôt que de voir ça !

MU IV