terre_ballon_B2Encore 1 lot de fournitures scolaires qui foutent le camp à l'autre bout de la planète... C'est la quatrième fois, au moins, que je fais le coup depuis mon papier "j'ai décroché la lune" sur Canal Décharge ; non compris les autochtones gaulois... Certains commerçants ne font leurs comptes qu'avec des stylos de récup fournis par ma pomme... J'arrive pas à me faire à la réaction des gens à chaque fois, j'ai vraiment l'impression d'avoir décroché la lune !! De leur donner de l'or en barre ! Et il savent que tout ça c'est de la gratte, de la biffe, hein ? Je trompe pas les gens sur la marchandise.

13 AOUT 2015 (3)

13 AOUT 2015 (4)

Pendant ce temps y'en a qui jettent à tire larigot... Ce midi j'ai foutu une calotte morale à une inconsciente. On est allé à deux sur un "coup" en plein jour, exprès, par provo... On a tiré 5 oranges sous le nez de sa proprio d'une poubelle... Ça, une fois lavé, pressé ça craint pas... Mais il y avait des kg de bouffe pas consommable à cause de la chaleur, et j'en ai pris un peu quand même, tout en sachant que je devrais m'en débarrasser, par pure provo tandis que ma chérie engueulait la gonzesse sur la conservation des yaourts, le partage auquel elle aurait pu recourir ; pas nécessairement avec nous ; plutôt que gaspiller. Et j'en ai rajouté une petite rasade. Tellement emmerdée la môme qu'elle a préféré abdiquer. Elle est allé dans son congélo nous chercher un kg de viande pour nous le donner ! Bon, y'a moitié d'os, mais c'est aussi bien... A Niort c'est commun ce gaspillage. Ceux qui nous donnent des trucs sont des gens pas d'ici... Ainsi on nous a filé des melons, et des tomates. J'ai dû me tenir à deux pognes pour ne pas boulotter toutes les tomates cerises... Que m'a chérie en ai quand même. Quelques autres cadeaux aussi (fromage, 6 œufs)... Mais à coté de ce qui se balance, c'est dérisoire ! L'autre nuit j'ai crapahuté toute la nuit, traversé entièrement la ville avec 30 kg de bouquins qui avaient été jetés pèle-mêle.. ; Certains sont très abîmés mais pas tous, loin s'en faut ! Et alors, dans le lot et parmi les meilleurs, des livres qui ont enchanté mon enfance comme « Bennet et sa cabane » chez Rouge et Or ou « Pilote de courses » de Maurice Trintignant à la Bibliothèque verte... Et aussi des beaux livres des années 20-30-40-50... Au moment de la récup je me faisais l'effet d'un petit drôle devant le sapin de Noël... Un peu plus tard en traînant ma charrette je maudissais le mec de m'avoir ainsi tenté et je me maudissais de n'avoir pas résisté à la tentation. Après tout, ça me rapportera que dalle ; en vente de bouquins, en ce moment je fais dix balles mensuel ; je vais donner 80 % … Mais d'un autre côté ça me fait un argument pour étayer ma vision de cette société de merde sans valeur. La même nuit j'ai dégoté une superbe applique genre lanterne d'extérieur à l'ancienne, en fonte. Quand je dis que je crois plus en l'homme, juste en des individus, pris individuellement ; chaque jour me conforte. Les gens qui compatissent à la misère, partagent plutôt que jeter sont pas nombreux. Ils sont comme les saints, les vrais, qui meurent souvent inconnus et solitaires. Ils passent...« Silencieusement, secrètement, comme Jésus à Nazareth, obscurément, comme Lui 'passer inconnu sur la terre, comme un voyageur dans la nuit » (Charles de Foucauld). Leurs cendres auront été dispersées par le vent quand vous réaliserez dans quel piège vous vous êtes fourvoyés. Pour un monde durable il faudrait une révolution intérieure individuelle à l’échelle collective. Aussi utopique que de me voir retrouver mes 20 berges...

crane-terre_X