lune-vent3Les éoliennes, ces grands oiseaux blancs, qui brassent le vent, me font immanquablement penser à des mouettes sur la mer. Ce n'est pas plus moche qu'une ligne à haute tension et beaucoup moins bruyant qu'une autoroute ou un aéroport qui ont défigurés nos paysages et gâchés la tranquillité de nos campagnes.

Les pylônes électriques sont de véritables œuvres d'art en Islande

Les commentaires de ce blog sont modérés. Vous êtes libre de vous exprimer et d'avoir un avis mais en restant courtois et en respectant la législation française. (Les propos diffamants, racistes, homophobes ou encore haineux sont strictement interdits)

http://geekhebdo.com

Quelques rares THT se sont voulu « œuvres d'art » dans l'appréciation moderne qu'on en a. Ce ne sont néanmoins que des enchevêtrement de ferrailles promises à la rouille.. On ne produit plus de belles œuvres défiant les siècles, comme le furent nos Cathédrales ou les tableaux de nos peintres. Où sont les Michel-Ange ? Les Rembrandt ou même Monet ? "La beauté sauvera le monde" disait Dostoïevski. A condition qu'il y en aie encore de la beauté ! Telle la grenouille de la fable vous vous laissez cuire doucement et je me suis fait incendier parce que je trouvais trop agressives certaines fresques de ce qu'on appelle aujourd'hui le « street-art » qui néanmoins, et je le reconnais volontiers, relèvent de mains de maîtres. Il s'agit néanmoins là d'environnement, c'est à dire de décor ; concept dans lequel s'égarent beaucoup d'écolos plutôt que penser « sauvegarde du biotope Terre ».En matière d'éoliennes il existe cependant d'autres modèles, ni plus, ni moins esthétiques, que celui qui se généralise, et moins dangereux pour les oiseaux. Relativement à ce danger néanmoins, les avions, les voitures, les TGV sont bien plus meurtriers et y'a pas grand monde pour y penser.

carte-nucleaire-france

La problématique actuelle n'est plus à l'écologie des pionniers, soucieux d'équilibre biologique naturel. Elle est à la gestion d'un monde à la remorque de ressources qui s'épuisent, d'une démographie galopante, et d'un capitalisme omniprésent où la mondialisation des échanges conduit à la concentration des moyens de production et à leur répartition en fonction de la place des peuples sur l'échelle hiérarchique dessinée par les puissants.
Dans ce scénario les éoliennes sont des accessoires au rôle de régulateurs ; surtout en France d'ailleurs ; plutôt que véritable source d'énergie alternative. Elles sont pensées comme soupapes de sécurité permettant de limiter la surchauffe de nos centrales vieillissantes, fragiles, et toujours plus sollicitées. C'est pensé pour un maximum de profits pour un minimum de sécurité.

BOURSE TERRE

Pendant ce temps le monde écolo se noie dans des considérations esthétiques et pire encore dans des hoax et légendes urbaines distillés par des agents perturbateurs afin d'éloigner des luttes concrètes à mener. Pendant ce temps les riches profiteurs s'installent confortablement dans les profits qu'ils en tirent. La COP21 ; au nom bien choisi ; n'a pas d'autre but.Notre (Nos) gouvernement (s) envisageait de boucler les frontières et limiter le droit de manifester pour la circonstance, afin de faire taire toute contestation, qu'elle fut justifiée ou non, échaudés par le syndrome de Copenhague où déjà la répression fut assez féroce. L'actualité a hélas fourni matière à aller plus loin, beaucoup plus loin ; et donner le prétexte à réaliser le vieux rêve des derniers gouvernements et du « socialisme » accompli in fine partout où il a sévi : mettre le pays en coupe réglée au nom de la sécurité. Quand je dis, ailleurs, que les activistes de la « propagande par le fait » ont toujours servi la répression ? De Ravachol aux Islamistes en passant par les FLNC, Action Directe, RAF ou IRA... Ceci dit, Sarkozy, Le Pen ou d'autres n'eussent pas agit autrement tant cela s'inscrit dans une logique planétaire. N'importe le pot, une soupe infecte reste une soupe infecte. Je reste persuadé qu'avec les moyens que nous avions et une volonté politique, capturer et neutraliser les terroristes était possible. Mais y'a pas qu'eux qui sont visés...

SUPER PINGOUIN_8

L'heure n'est plus à l'écologie réelle. Elle est au triomphe des biotechnologies, bioingénièries ; manipulation du vivant et déconstruction psycho-sociale ; et technologies de pointe qu'on s'ingénie à présenter, et faire présenter par les « écolos » estampillés ; comme progrès incontournables. On réduira à néant l'autonomie individuelle des derniers Mohicans adeptes d'une vie simple et rustique, parqués dans leurs réserves et bientôt réduit au silence, au besoin par des actions au nom de la sécurité et/ou de l'hygiène. C'est déjà commencé.

COP21 feu

La COP21 n'est pas un congrès « écologique » ; c'est le Yalta de la néo-industrie et des profits futurs sur une planète aux bornes étroites dont il va falloir réguler la démographie et la consommation malgré l'inconscience des peuples, sous peine de mort à brève échéances. Des décisions s'imposent en effet, mais comme la donne dividendes est toujours maîtresse, avec son corollaire le dogme croissance, de l'esprit des maîtres du monde, il n'est pas du tout certain que ce soient les bonnes qui seront prises. Les mythes aveuglent tout le monde ; par exemple, qui osera constater que l'extinction massive des espèces a commencé dès le début du siècle précédent... Bien avant les « changements climatiques » qui n'empêchent d'ailleurs pas les factures de chauffage des pauvres au nord d’exploser en hiver, et aux miséreux de mourir partout prématurément sur la Terre en toutes saison et de froid chez nous. Nous sommes en Atlantide à la veille de sa submersion. Quel Noé nous mènera à l'envers de l'hiver ?

centrale