COSMIQUE

« L’orgueil insupportable des humains, qui leur persuade que la nature n'a été faite que pour eux » Cyrano de Bergerac (le vrai, de son nom de baptême : Savinien de Cyrano, pas celui, fictif, de la pièce de Edmond Rostand)...

Est-ce pour cela qu'il en use, et surtout en abuse à l'envie ? En abuse tellement qu'il dégueulasse tout sur son passage ?
Des fourmis s'efforcent, avec des moyens dérisoires, de lutter pied à pied... bénévolement et avec courage.

 

GENE 7

 

Ici j'intègre l'opération d'un groupe Seine et Marnais ; bien avant eux, sur ce département, il y a plus de trente ans déjà, opérait le G.E.N.E. Du côté de Nemours et alentours. J'en étais membre mais j'ai quitté le coin depuis longtemps. Ci-dessus leur logo copié sur leur bulletin annuel, mais colorisé par mes soins. Nous nettoyions et déplorions les dégueulasseries. On peut constater que rien n'a changé. Le dégueulasse continue son œuvre jusqu'à la mort de la perle de l'Univers. C'est 500 kg de plastique qui vont à la mer toutes les secondes ! En 2025, soit dans 10 ans, les océans contiendront 1 kg de plastique pour 3 kg de poissons.

"Dans 10 ans, les océans contiendront 1 kg de plastique pour 3 kg de poisson!"

En 2025, soit dans 10 ans, les océans contiendront 1 kg de plastique pour 3 kg de poissons. La pollution des océans provient entre 60 à 80% des déchets plastiques. C'est le double message de sensibilisation que promeut la Fondation Race for Water, basée à Lausanne.

http://www.24heures.ch

La pollution des océans provient entre 60 à 80% des déchets plastiques. C’est le double message de sensibilisation que promeut la Fondation Race for Water, basée à Lausanne. Une autre organisation a lancé une pétition « Nos rivières ne sont pas des poubelles » ; cliquez dessus pour nous rejoindre et signer. Combat dos au mur mené pour les générations futures, parce que mézigue, je suis plus près de la résidence en sapin de Mr Borniol que du bac à sable, les carottes sont cuites, et sans beurre encore ! Mais si on pouvait ne serais-ce que progresser d'un chouïa, ce sera toujours ça de fait. Quand vous voyez un déchet à trainer, collez le dans la première poubelle venue ; à défaut de participer à des raids massifs comme nous ; je ramasse aussi voyez-vous ; ça en fera un de moins... A coups d'unités, 52 semaines par an, par quelques millions de personnes, ça fera quelques milliers de tonnes en moins dans la mer. Et si vous êtes trop feignant pour ramasser une canette de temps en temps ; entre autres ; ayez au moins la décence de ne pas jeter vos emballages n'importe où, comme un chien fout sa merde. Une canette, un paquet de clopes, ça peut attendre dans la fouille ou la boite à gants, ça ne pèse pas plus lourd vide que plein et ce n'est pas plus sale. De toute façon on peut très bien avoir une petite poche avec soi qu'on jettera dans la première poubelle venue ; y compris privée puisque légalement elle n'a rien a foutre dehors en dehors des heures de ramassage, sinon de toute façon : une petite poche de plus ou de moins ça change pas bézef. Le moindre "détail" compte. 

Des pailles en plastique ? Non merci !

Je vous retrouve aujourd’hui autour d’un sujet qui me tient à cœur : la préservation de l’environnement par la réduction des déchets, ou comment des petits gestes simples peuvent avoir un impact positif de taille sur la planète. Le geste du jour est de refuser les pailles en plastique. J’ai...

http://onefootprintontheworld.com

Témoins une autre campagne que je vous communique ci-dessus. On s'est soucié des poches gratuites, mais qui se soucie des pailles ? L'avenir de la Terre est entre vos mains, mais pour ça encore faut-ils que vous bougiez votre cul et ne pas attendre tout à venir de l'Etat et des instances internationales qui, elles, ne cherchent jamais qu'à préserver les intérêts des nantis et ne prennent une mesure salutaire qu'à reculons ou quand elle rapporte. La nature n'a pas été faites pour vous, c'est vous qui avez été faits pour elle et sans elle vous mourrez.

 

3 squelettes_B2