DRAGON (2)Il y a quelques années la Nouvelle République nous balançait une galéjade selon laquelle nos dragons allaient partir à la ferraille... Ç’aurait été dommage de ne plus avoir de quoi effrayer les touristes noctambules, leur faisant accroire vivre Halloween au premier avril. Ils ont pris la bougeotte et se sont bien promenés, mais ils sont toujours là. Et j'ai découvert la raison, il y a quelques jours, d'une des doléances de Théo, notre chroniqueur local. Il s'est plusieurs fois alarmé de ce que les pavés fraîchement posés de notre pourtour de place de la Brèche se faisaient la malle (1). Et bien vous voyez : ce sont les dragons qui les bouffent... peut-être qu'ils rêvent d'une plage de sable fin aux odeurs de grand large ? Hisser la grand voile et cingler vers un ailleurs plus sain, à défaut de saint, ce genre qui se fait rare et discret en ces temps où ce n'est guère bien vu, pour ne pas dire honni.  A moins que ce soit un manifestant qui leur en ai foutu un en travers de la tronche ? C'est que ça a pas mal débordé ces temps derniers, avec des revendicateurs de je ne sais plus quoi tant il y a eu de cortèges dont j'étais passablement déconnecté. Je n'ai plus guère le cœur aux manifs que voulez vous...
J'ai des doutes sur l'efficacité de ce moyen d'action qui regroupe dans un même défilé valise, à la remorque d'un mot d'ordre extrêmement réducteur, des gens aux espérances divergentes. De toute façon je ne suis plus trop en état de participer, et ma vision du monde diffère de loin de celle de la majorité.
Que défendrais-je les caprices d'une masse inconsciente dont le gaspillage et la saleté me révulse aussi ? Si je voulais vraiment en parler en détail, je publierais plusieurs fois par jour...

depots sauvages (2)

depots sauvages (6)

depots sauvages (1)

depots sauvages (3)

gaspillage (8)

Entre les canettes et les poches, ballons etc.. ; Que je ramasse à traîner.. ; Il y a les gros dépôts... Trois sacs de fringues au petit matin... On en vois deux ici sur la première photo, ceux de droite.  Ou des sacs de bouffe, le sac leclerc de gauche... Et la dernière photo qui n'est pas le même sac. La chaise bébé, j'en ai trouvé deux ces temps ci (si ça intéresse quelquu'un elles sont en bon état)  Par exemple... J'ai intercallé deux photos qui montrent combien les gens respectent peu les trottoirs... Ou la fontaine du quartier (quand c'est pas un pot à caguer c'est autre chose...)


CUISINE (3)

CUISINE (4)

gaspillage (3)

gaspillage (4)

gaspillage (6)

Voici le genre de nourriture résultant de nos récup' ; parce que ma chérie a désormais égalé le "maître" et autant de flair que moi ; ce qui m'aide bien étant donné que je bat sérieusement de l'aile maintenant.

gaspillage (1)

 

gaspillage (11)

gaspillage (17)

Deux ou trois exemples supplémentaires, juste histoire d'enfoncer le clou... Et bien sûr j'en oublie... J'oublie même de photographier parfois, souvent même.
J'ai adapté mon régime à la récup'... Dû renoncer au végétarisme pour cela. Tout ce que je glane est autant d'économisé dans la situation de détresse financière où nous sommes. Mais j'en crève pas, la preuve. D'ailleurs je suis sidéré de dénicher de la nourriture NON PERIMEE régulièrement. Du périmé y'en a aussi...

PREMIER AVRIL (2)

Tenez, j'en rajoute une assiettée, juste histoire de rigoler. Oui mes chéri(e)s, c'est 100 % récup.

PREMIER AVRIL (13)_BIS

Mes raids sont souvent fatiguants, et c'est fréquent que je suis obligé à une pause syndicale, parfois avec casse-dalle, récup parfois même le casse dalle... Vous me voyez là au cours de l'une d'elle*;) Clin d’œil. Le galure et la veste sont des occases, pas des récup. Le premier est un authentique texan, que j'ai porté plus beau autrefois, mais il a fini par perdre son beau ruban et j'y ai collé un machin que j'ai déniché je ne sais plus où (récup')... Si vous avez mieux ; genre amérindien ; je suis preneur à deux balles..; Ou en troc contre une bricole que j'ai dans mon box (lampe, lustre, tableau, camping gaz /ex)... Je rève pas trop hein ? Les cadeaux sans contrepartie, et même avec, ça court pas les rues. Et le niortais de souche pure nous en fait rarement ! Je suis d'ailleurs salement remonté aujourd'hui parce qu'on vien d'essuyer consécutivement deux mandales. Le premier coup : on nous accuse encore une fois de n'avoir pas déclaré nos revenus ; ce qui est archi-faux ; et du coup on nous sucre notre alloc. Réalisent pas ces cons qu'en fait de revenus, c'est même pas leurs poubelles, ce sont leurs dépôts sauvages aberrants qui nous permettent d'être à jour de nos factures à peu près... Plus un peu de troc qu'on fait alentour. Du coup, Avril va être dur ! Mais on va se battre bien sûr. Mais il y a encore plus vexant... Et c'est le premier avril qu'ils l'ont fait celui là. Temporis ; boite d'offres d'emplois ; contacte ma chérie... On se surprends à espérer... Ma chérie rappelle... Méprisée, traitée comme une chienne galeuse parce qu'elle n'a pas de voiture ! Refusé le boulot ! La conne de service était incappable de piger que ma moitié puisse avoir le permis mentionné sur le CV et pas de bagnole ! Plus conne je pisse dessus !!! On était prêt à en louer une bagnole bordel ! Ou un scooteur ! D'ailleurs y'a un service qui s'occupe de ça spécial chômeur ici. J'ai même une ligne téléphonique directe, on est en contact. Ce serait quoi un découvert de 200 balles pour en gagner 1000 ? HEIN ??? Je vous demande ??? Les gens qui nous traitent bien ici, ne sont pas d'ici... Jamais. C'est la énième fois qu'on nous fait le coup en + Alors même qu'un véhicule loué, nous on a de quoi le mettre en sécurité. J'ai un box dont je viens justement de payer le loyer pour trois mois d'avance. Hé oui, à sec mais pourvu. En cas de cata on sera même pas à la rue... J'y ai plein de bougies, plusieurs camping gaz et même des couvertures pour dormir au chaud... Tout de récup bien sûr. La mentalité locale, c'est le parangon de l'état d'esprit du pays. Ce qui, s'exprime en catimini sous pseudo sur les réseaux sociaux, ici c'est manifeste ouvertement. Ajoutez à ça la crasse extérieure reflet de celle des cerveaux.

PREMIER AVRIL (20)

PREMIER AVRIL (21)

Tenez, encore deux bricoles que j'ai ramassées aujourd'hui même, parmi une dizaine d'autres, au minimum, j'ai pas trop compté à dire vrai, et si je mets tout, en ne comptant que ce que je n'ai pas oublié de photographier, le papier va se changer en album photo...
Parfois je me pose des questions auxquelles je n'aurais pas de réponse.
Sauf à considérer mes contemporains comme des crétins. Il est vrai qu'avec tous les perturbateurs endocriniens auxquels j'ai fait allusion récemment ; où les rejets de produits en tous genre qu'on retrouve ensuite dans la nature ; il y a de quoi délabrer le cerveau le plus solide je crois. C'est sans doute ça qui m'induit parfois à un brin d'indulgence comme je l'exposais sur l'autre blog.. ; Et puis la douleur morale et affective de voir l'agonie d'un système extraordinaire dans l'univers, pièce rare pour ne pas dire unique, dans un rayon de quelques milliers d'années lumière... A moins que cette vision du monde ne soit qu'une erreur d’appréhension... Mais cela est une autre histoire...
Tout de même, j'ai eu une consolation aujourd'hui : des jeunes très polis et courtois que j'ai rencontré. Super-gentils avec moi. Ah oui, la moitié d'entre eux n'étaient pas dits "de souche"... Un peu comme l'éboueur mercredi... celui qui m'a salué avec un sourire, ben il est pas blanc... Il est vrai qu'on se connait un chouïa à présent, de vue... Mais la première fois, hein ? On se connaissait pas la première fois. C'était un jour de pluie, vers six heures, en hiver...

PREMIER AVRIL (8)

PREMIER AVRIL (16)

Heureusement qu'il y a des fleurs...

(1).NDLR : les liens intégrés relatifs à "Pavés" sont plusieurs acrticles de Théo, j'aurais pu en mettre davantage !

moine rouge 2