libellule (4)J'adorais courir après les libellules quand j'étais petit. Nous avions des prés humides, inondés une partie de l'année, qui fournissaient des pâturages d'une richesse incomparable, et un foin odorant comme on ne sait plus en faire. C'était une féérie d'odeurs au fil des saisons. Une biodiversité pléthorique de plantes ; y compris des champignons comme les morilles ; de fleurs ; et petites bêtes en tous genres. Et justement des grenouilles et des libellules.

libellule (3)

libellule_II 406 (3)

libellule-65

libellule408

Je les imaginais comme des fées alors même que j'ignorais tout de la fée Clochette. Je voyais en elles des corps de danseuses qu'on auraient munies d'ailes. Aujourd'hui, le repreneur des terres ; le gros qui a bouffé les moyens et petits alentours ; on appelle cela "croissance", détruire le tissu social et économique au profit de l'agro-industrie pourvoyeuse de pollutions et gaspillages ; et tout arasé, asséché, pour produire du maïs ; satané garouil (1); dont la seule finalité est d'alimenter des usines chimiques. Les photos là, je les ai faite dans le marais poitevin, dans une zone à peu près préservée, il y a quelques années. Depuis elle a été anéantie au profit d'une résidence. De vacances ou de retraite, je ne sais plus. J'y allais, quand j'avais encore une bagnole, pour retrouver un peu de l'ambiance de mon enfance, et surprendre quelques hérons, écureuils, ragondins, anguilles, écrevisses et écouter le loriot si difficile à surprendre, ou voir plonger le martin pécheur. Tout cela entre peu à peu au musée des espèces disparues. On nivelle la Terre pour le profit immédiat. On standarise dans le cadre de normes qui sont une uniformisation génitrice de destruction et appauvrissement des biotopes, de la diversité génétique ; simplification jusqu'à changer la nature en cimetière stérile.

France : les libellules en péril - National Geographic

En France, vingt-quatre espèces sont aujourd'hui menacées ou quasi menacées d'extinction. Dans une récente étude, des scientifiques s'alarment de la réduction de l'habitat de ces insectes. Déesse précieuse, cordulie splendide ou encore l'agrion bleuissant... Elles portent un jolie nom, peuplent les étangs et les marais, et ravissent des promeneurs avertis.

http://www.nationalgeographic.fr

Bientôt, comme les abeilles et les papillons, les libellules vont disparaitre. Par notre emprise destructrice de plus en plus prégnante ; mais aussi par notre empoisonnement des dernières zones libres et des rivières.

Stop au nettoyage de toiture qui " nettoie " la rivière ! - CPEPESC - Commission de Protection des Eaux

Stop au nettoyage de toiture qui " nettoie " la rivière ! Attention le nettoyage d'une toiture de ses mousses et lichens à l'aide d'un produit chimique peut être très dangereux pour l'environnement. Les produits fongicides, algicides, bactéricides, utilisés pour nettoyer les toitures (y compris l'eau de javel) sont tous toxiques pour les êtres vivants de l'environnement.

http://www.cpepesc.org

tuiles (2)

tuiles (1)

Entre les pesticides et autres cides lessivés par les pluies ; j'en ai déjà parlé je crois, ; il y a vos toitures que vous vous ingéniez à faire ressembler à des cours de casernes. C'est poutant bien joli la mousse sur les tuiles. Ca aide les oiseaux et les insectes.  Alors si vous y tenez tant que ça, essayez au moins que ce ne soit pas nocif. On a le même problème avec le nettoyage des bateaux d'ailleurs.

libellule_gif

(1) C'est du patois de chez moi ; initialement ça désignait le maïs fourrage (vert avant graines) ; mais on l'employait à l'occasion pour le maïs mature