IMG-20160617-07753Coucou ! Qu'il nous a fait lui. Il annonçait tout un bouquet que je suis en train de momifier. Je les offrirais aux gens qui nous donneront des choses qui nous aident à survivre. Parce qu'on dit que c'est quand on le donne que ça porte bonheur. Que ça marche ou pas, j'en sais rien vraiment. Moi, en presque soixante piges, personne ne m'a offert de trèfle à quatre feuilles. Pire, j'ai connu des gens qui croyaient que ça n'existait pas, jusqu'à ce que je leur en refile un ! Je me souviens de la tronche des flics, il y a une dizaine de piges je crois, lors d'un contrôle d'identité vers trois plombes du mat, rue saint Symphorien, à Niort. J'en avais un dans le blister de ma carte d'identité. Je me suis abstenu de leur dire qu'il y en avait 50 à la maison ce jour là. Si ça portait chance à celui qui trouve, je devrais être riche à milliards... Hors je suis dans la merde jusqu'au cou... Tout particulièrement ces temps-ci, et quelque part, si y'avait moins de gaspillage, je ne survivrais pas. Parce qu'il faut bien le dire : c'est de ça que je vis en ce moment, et aussi de la générosité de quelques-uns.

IMG-20160618-07766

IMG-20160620-07799

IMG-20160620-07798

IMG-20160620-07804

C'est une véritable escadre de trouvailles en deux sorties seulement. Là je montre le minimum. Juste pour bien souligner le gaspillage. Les bananes c'est du commerce dit équitable... Au niveau du prix ça pèse tout de même ! Faut avoir les moyens. Quelqu'un venait juste de nous en donner quatre en échange d'un gros pain ; on venait de nous donner trois gros pains bio ; ça complète et finalement, vous voyez : ça ne m'a pas tué. Le jus de fruits non plus.  Et je vous dit, je me suis pas cassé le bourrichon. J'étais trop mal en point pour ça. Quand on pense que le jour des trèfles j'ai passé plus d'une plombe à me reposer dans mon box où j'ai une chaise longue rembourrée, on pige quoi ! Y'a le gaspillage dont je profite par "hasard", si tant est que le hasard existe dans ma vie...

IMG-20160618-07768

IMG-20160618-07772

IMG-20160618-07773

IMG-20160618-07775

IMG-20160618-07777

Et puis il y a toutes les petites choses comme ça, grattées en fin de marché, destinées à la poubelle, et qui mine de rien améliorent sacrément l'ordinaire ! Et c'est frais ! Vu l'état de mes intestins, du frais c'est indispensable. Les légumes et les asperges on a fait une macédoine, c'était très bon.

IMG-20160618-07779

Et voilà les tomates... Avec un peu du vert d'oignon de la première photo... Vous voyez bien que c'était consommable. Là j'ai fait la photo sans sauce qui était aussi partiellement de récup. Combien de tonnes comme ça se perdent ?
Gaspillage... et négligence. Jeter plutôt que donner à ces sales "cassos" "feignants et parasites"... Vous rigolez ? Y'en a même qui nous donnent de temps en temps et qui néanmoins pensent ça de nous !!! Hé oui, je suis pas dupe. Ils n'osent pas trop, parce que ils savent que contrairement aux autres zonards, on ne boit pas, qu'ensuite nous aussi on donne, et enfin, surtout, ils savent pour l'avoir vu, que je suis prêt, même dans mon état, à vendre chèrement ma peau face à une menace physique. Tout le monde sait que si on m'insulte, je charge, mais je m'arrange à prendre le premier coup, et que j'ai rien à foutre d'y laisser ma peau. Probloc : faible comme je suis ils sont à peu près sûrs que j'y resterais au moins en mauvais état... Et ça coûte cher. Foin des services que je rends à la société...

IMG-20160619-07782

Hé oui, services rendus à la société ! Une des dernières décharges sauvages que j'ai nettoyées. C'était dimanche 19 juin. J'étais sorti pour voir le vide grenier bien que j'ai pas le sou, surtout pour saluer quelques vieilles connaissances, dont les organisateurs qui sont de braves gens. Un jour ils nous ont donné des boites de conserve. Pis j'ai poussé un peu plus loin puisque mes guibolles voulaient suivre un peu... C'était Rue Rabelais ; ce moine, certes épris de paillardise, n'aurait tout de même guère prisé, je pense, ce genre de comportement. J'ai tout carré dans les poubelles de la Brèche, sauf le sac Leclerc... Une fois vide. Ce que ça foutait là ? Je n'en sais rien. Si je l'avais laissé, ça aurait été éventré, éparpillé et ça serait parti vers la Sèvre, de là à la mer... On peut dénoncer les continents plastiques après ça... Il y en a qui pensent exploiter ces mines de matériaux gaspillés.

De l'essence avec du plastique

Fabuleux et même plus, et c'est possible. Ce n'est pas un poisson d'avril, c'est une invention du professeur Alka Zadgaonkar, une femme de 40 ans, qui est à la tête du département de chimie appliquée du G. H. Raisoni College of Engineering, une petite université à Nagpur, dans le Madhya Pradesh, en Inde.

http://www.moteurnature.com

Ca reste un étage qui ne résoud que partiellement le problème, absolument pas écologique dans le sens où on tourne en rond dans l'exploitation d'une ressource épuisable et toxique.

Pendant ce temps le massacre continue... On néglige, on se fait mousser avec des palliatifs et on rêve. J'ai souligné récemment auprès d'un site écolo que le tri des ampoules comme du verre, par exemple, mais aussi du plastique, étaient fait à la va comme je te pousse. Ils n'ont pas répondu malgré mes photos parlantes containers où on mélange tout et n'importe quoi. Mon sentiment est que l'important est qu'on croie ce qu'on nous raconte, mais peu importe que la société et les gens changent de comportement. Du moment qu'on arrive à gratter un peu de thunes sur ce qui est injecté dans les filières, les négligences collatérales n'intéressent personne.

Les alternatives au plastique ne sont guère convaincantes et présentées comme "écologiques", elles sont en réalité on moyen de conquérir de nouveaux marchés face à ceux qui s'essouflent. Il y a désormais des gens qui refusent les poches plastiques, même si globalement il sont peu nombreux, mais goberont leur alternative sans sourciller, alors que la seule solution écologique, c'est la poche en papier bio, le panier d'osier (ou de ronces comme on faisait dans nos campagnes autrefois) ou le cabas de tissus.

Pollution : les larves de poissons aiment trop le plastique

Des milliards de tonnes de matière plastique sont jetées dans l'environnement et la majeurre partie ne se dégrade pas. Et quand ils se dégradent, les morceaux de plastique s'émiettent en minuscules particules qui peuvent se retrouver dans les océans : ce sont les microplastiques, quasiment indestructibles.

http://www.futura-sciences.com
Les dangers des lâchers de ballons

A l'occasion de mariages, de spectacles, d'événements en plein air... cet été encore, les lâchers de ballons se succèderont en France. Cela fait plus de 09dix ans que l'association Robin des bois dénonce les dangers environnementaux de ces lâchers et demande aux différents organisateurs de renoncer une fois pour toutes à cette pratique.

http://www.natura-sciences.com

Poches, multitudes d'objets divers et ballons... Tout le monde les oublies les ballons. On ne peut pas voir une "marche blanche", un mariage, une fête de Trifouillis les cagouilles, sans lâché de ballons, avec les adultes qui applaudissent comme des gamins, tous contents qu'ils sont de faire des conneries. Quel prophète charismatique leur ouvrira les yeux ?
Je suis là, à roter vainement contre les flatulences du monde, voix inaudible dans la cacophonie de la toile, où les éructations nauséabondes ou délirantes ont la primeur. Choyant la lente décrépitude de notre héritage. On m'a dit ce matin que c'est utile ce que je fais... Tu parles charlot ! A condition qu'on me lise ! Et comprenne... Parmi le peu qui me lit, y'en a eu pas mal pour me dire qu'ils pigeaient que dalle... Sans doute parce qu'ils n'arrivent pas à me cadrer dans une petite boite réductrice, et que mon vocabulaire et mes idées sont plus éclectiques que le simplisme de tant de forums que je visite de temps en temps. Ce qu'il vous faut, ce sont des solutions pensées d'avance, simples, et qui ne vous impliquent surtout pas !

arbre mort