site-Néolithique-1 (27)44 siècles séparent nos errements modernes des hommes qui édifièrent ici une cité d'échanges, de culte et sans doute une nécropole. Avec des moyens dérisoires. A 2 km de Nieul-sur-l'Autise, camp néolithique de Champ Durand, découvert en 1971, à la faveur d'une prospection archéologique aérienne. La vie sociale était déjà très organisée, depuis longtemps sans doute, et l'homme marquait la terre de ses traces indélébiles, en dépit du naturel, entièrement issu du biotope alentour, plus ou moins loin, des matériaux employés.

DSCF4169

16 siècles plus tôt déjà, les riches affirmaient leur suprématie sur la piétaille au travers la magnificence de leurs tombeaux. Vous voyez bien que le capitalisme ne remonte pas à l'invention de l'industrie et puise ses racines dans la nuit des temps, comme je le disais dans un autre article. Il n'empêche que l'homme de ce temps là laissait déjà à la postérité la gestion de ses traces éternelles. Ici dolmen des Sept Chemins, également connu sous le nom de dolmen de la Pierre Levée. Coordonnées GPS 46 N 21' 36" 00 W 04' 27"

fresque 2

Plus loin encore, sur le fil du temps, au temps de la conscience d'apartenir à un vaste ensemble cosmique, en interférence avec lui ; sans doute à la manière de ce que nous découvrîmes bien plus tard chez les amérindiens ou les aborigènes ; qui continuaient à vivre à un stade à mi-chemin entre paléolithique et néolithique ; des shamanes imprimèrent sur la roche leur monde intérieur, et aussi ce qu'ils percevaient de l'immédiate nature, en des fresques qui parvinrent intactes, ou presque, jusqu'à nous qui avons failli en faire périr plus d'une. Tandis que nous, qui revenons, en ces temps de chant du cygne, à l'art pariétal sur les murs lépreux de nos cités, ne savons projeter que des dessins éphémères, dont on se demande parfois avec autant de perplexité que devant l'oeuvre de nos lointains ancêtres, ce que ça peut bien signifier. J'ai mis en surimpression le célèbre dessin de sorcier ; où il s'identifie à l'animal totem dans une danse dont certains peuples, certains initiés, ont encore le secret ; sur un  graf moderne éphémère. Choc des contrastes.

fresques

Il est de la peinture picturale comme de la consommation, ou de la production, nous nous inscrivons dans l'obsolescence programmée, concue et pensée telle. Nous ne concevons la vie, le monde, la réalité, que dans l'immédiateté. Nos anciens n'ont peut-être pas fait exprès de laisser leur empreinte à la postérité. Encore que je n'en sois pas si sûr. Mais nous, nous pensons "après nous le déluge". Le bâtiment que vous voyez là est déjà détruit depuis de longs mois, et ceux qui se sont fait la main dessus le savaient condamné à brève échéance. Comme souvent. Quand ce n'est pas le cas, une oeuvre ne tarde pas à en recouvrir une autre ; j'ai une collection impressionnante de photos comme ça, qui elles mêmes, parce que virtuelles, sont très volatiles. Dans dix ans au plus tard, tout le monde les auras oubliées. Les mémoires électroniques sont de toute façon très vulnérables. Quels vestiges laisserons nous au futur ? A part quelques tas d'ordures et des déchets nucléaires ?

Même sur nos lieux de villégiature, là où nous sommes sensés trouver de l'agément, nous entassons des ordures. Pas grave, y'a des merdeux pour ramasser et nous servir...

fresques 4 (3)

fresques 4 (1)

Un artiste orne un mur, et nous y entassons des ordures. Les poubelles squattent ici quasi en permanence quand ce ne sont pas les dépôts sauvages récurrents. Et ce n'est pas le pire endroit, loin s'en faut... Il y a en cause l'incivilité des uns, mais aussi parfois le pousse au crime d'autres. Par exemple, aux termes de la loi, les vendeurs sont tenus de reprendre les matériels électroniques anciens, mais ce n'est pas toujours le cas, y compris chez, par exemple, les fournisseurs d'accès internet.

ordures (4)

ordures (2)

ordures (3)

 

Reprise de votre ancien appareil en magasin | Eco-systèmes

Lorsque vous achetez un appareil neuf, vous pouvez bénéficier de la reprise gratuite de votre ancien appareil par le livreur. Dans le cas d'un gros appareil lourd, cela serait dommage de s'en priver ! Découvrez aussi les modalités de reprise de vos anciens appareils en magasin, dans le cadre de l'achat d'un nouvel appareil ou sans obligation d'achat.

http://www.eco-systemes.fr

Le coup de la machine à laver déjà ; entre les revendeurs qui sont sensés reprendre l'ancien matos ; et le service de ramassage de la ville qu'il suffit d'appeler pour qu'ils viennent, on se dit que y'a un défaut quelque part. Mais aussi valable pour les fournisseurs d'accès internet qui sont, eux aussi, tenus de reprendre l'ancien matériel. Hé bien il ne le font plus ! Ce dernier dépôts là, n'est qu'un parmi pleins d'autres que nous avons nettoyés. Toutes les boites étaient pleines, il y avait aussi les box. Jusqu'ici, quand nous en trouvions, nous leur rapportions. Cette fois ci, ils l'ont repris (SFR) uniquement parce que nous sommes connus et pour nous faire plaisir... MAIS ILS NE LE FONT PLUS ! Résultat on en trouve en dépôts sauvages, dans les ordures ménagères qui sont enfouis en décharges ordinaires, ce qui a pour conséquence de disperser des métaux lourds dans les nappes phréatiques entre autre... Mais finalement, les solutions citoyennes sont-elles des solutions ? Je m'interroge au regard d'infos qui me font vraiment hurler... Hurler face au néant d'ignorance, au vide de réflexion...
Quels vestiges laisserons nous après nous ?

En Inde, le recyclage des déchets électroniques, c'est sans gants - Rue89 - L'Obs

(De Dharavi, Mumbai) Mohammed a des mains en béton et sa sueur pour seconde peau. Dans une des petites bâtisses étouffantes de Dharavi, l'un des plus grands bidonvilles d'Asie, il récupère un jouet électronique et un téléphone. Il les désosse chacun leur tour. Le plastique dans un bac, le circuit imprimé dans un autre.

http://rue89.nouvelobs.com

On recycle et ça atterrit dans des pays peu regardants sur les méthodes ; où des gens, voire des enfants, crèvent à décortiquer la déferlante de notre surconsommation... Et celle de leurs nantis.

3.300 tonnes de déchets en provenance de France dans un port marocain

Publication: POLÉMIQUE - Alors que la polémique ne cesse d'enfler sur l'importation par le Maroc de 2.500 tonnes de déchets d'Italie, voilà que la Fédération des associations des quartiers d'El Jadida révèle dans un communiqué cité par , qu'un bateau en provenance de France avec à son bord 3.300 tonnes de déchets est arrivé le 1er juillet au port d'El Jadida.

http://www.huffpostmaghreb.com

Ces détritus qui font des couilles en or à ceux qui nous poussent à la consommite aiguë. Ils gagnent aux deux bouts de la chaîne. En soi, que les riches s'enrichissent, on l'a vu plus haut, ça remonte à la nuit des temps. L'ignoble ici, c'est que ça se fait avec le sang et la sueur de gens qu'ensuite nous regardons avec condescendance misérabiliste. L'ignoble ici, c'est que cela participe de la destruction de la planète. L'ignoble ici, c'est qu'en regard de cela, il en est pour oser prétendre que nous sommes la poubelle du monde. La réalité, c'est nous, à travers d'inavouables trafics, qui prenons le reste du monde pour une poubelle. J'ai pris ce lien relativement récent, mis j'ai lu des dizaines de papiers consacrés au sujet. Nos déchets sillonnent le monde. L'Afrique noire aussi nous tient lieu de décharge. Et quand le papier est recyclé par exemple... C'est en Scandinavie ! Les briques Tétrapack au Brésil, le verre... Je sais pas !
L'idée du tri est écologique en soi. C'est toujours ça qui n'est pas charrié à la mer, qui ne va pas former ces continents de déchets dont j'ai déjà parlé. Mais les méthodes employées sont à la mesure du reste : délétères.
Ce blog hurle dans le néant et n'a que l'écho du vide environnant peuplé de sourds et d'aveugles, de salauds aussi. J'ai encore été pris à partie ce matin par un crétin.
Je lève mon verre à la santé de ceux qui ne sont jamais nés, et de ceux qui ne naîtront jamais. Il est venu le temps prophétisé dans les Évangiles... « Heureuses les stériles, heureuses les entrailles qui n'ont point enfanté, et les mamelles qui n'ont point allaité ! » Luc 23:29
Quels vestiges laisserons nous après nous ? Ce blog hurle dans le néant

biere