Poisson sevreOn dit "Comme un poisson dans l'eau" pour parler de quelqu'un qui est aussi à l'aise dans un domaine ou dans un lieu que pourrait l'être le poisson dans l'eau, son milieu naturel.Sauf que cette expression, qui daterait du XIII° siècle (?), je ne suis pas certain qu'elle colle à la réalité aujourd'hui. Vous avez là une jolie photo avec une eau translucide, bleutée et des herbes au fond qui reflètent la lumière. C'est quasi un fake. C'est bien une photo réelle, mais l'eau est glauque et si on distinguait bien un peu l'herbe, les poissons étaient à peine visibles. J'étais en planque pour tenter de photographier les libellules, quand mes yeux ont été attirés par un tourbillon où se débattaient deux formes à peine distinctes. C'est en retraitant l'image que j'ai pu vous produire cette vue paradisiaque. Il est loin le temps de l'eau claire que je buvais à même le courant par ici. La dernière fois que j'ai essayé, y'a 30 ans environ, ce n'était pas ici mais dans le Mignon, un affluent, donc quand même dans la région, j'ai failli prendre un aller simple chez Borniol. Une gorgée a suffit. Je ne suis pas si sûr que les poissons soient à l'aise dans leur millieu. Je ne connais pas beaucoup de choses en poissons. Sur le plan de la philosophie de l'expression elle-même, du vairon au brochet, en passant par la carpe, le silure ou la truite ; la truite, si chère à Schubert et aux compagnons de la chanson ; on a toute une variété de comportements qui témoignent que la nature avait fait sienne le fameux précepte "De chacun selon ses moyens à chacun selon ses besoins", l'aphorisme archi connu de Louis Blanc, entre autres, puisque l'idée est déjà Biblique. Merveilleuse intelligence de la nature qui, ayant horreur du vide, trouvait toujours une adaptation de la vie, chaque "accident" modelant son complément. Tout était merveilleusement harmonisé, pensé de façon géniale. Et puis nous avons voulu plus, toujours plus, et régenter, et nous avons semé le chaos. J'en apporte régulièrement les preuves ici.

libellule 5

J'ai suffisamment parlé des causes que sont les pesticides, désherbants, plastiques et autres métaux lourds pour ne pas m'étendre. Et vous me voyez tout étonné lorsque je découvre que la vie naturelle arrive encore à subsister sur les rives de nos fleuves et rivières. Tout étonné de voir encore évoluer une poignée de libellules. Ce ne sont pas les myriades multicolores de mon enfance, mais il y en a. J'ai fondu ensemble deux photos, en couleurs naturelles cette fois-ci, pour avoir un gros plan et la petite colonie en même temps. Étonné parce que je sais que le poisson de rivière subsiste en majorité grâce à l'alevinage et aux lâchers des pêcheurs qui approvisionnent les rivières pour pouvoir continuer à pratiquer leur activité. J'ai vu quelques vairons en liberté dans le marais, mais aujourd'hui il sert surtout d'apât et je pense qu'ils sont d'élevage, comme les vers qui ont la même utilité. Les quantités sont bien moindres que dans mon enfance où je le pêchais au bourgnon (sorte de nasse) par seaux entiers. Fallait bien ça quand on sait que ça réduit à la cuisson et que quand on en mangeait, c'était une poêlée pour quatre à cinq têtes de pipes, quand ce n'était pas six ou sept, et qu'on a de l'apétit quand on bosse à la campagne à la main ! Qu'on va à l'école à vélo ou à pieds à cinq bornes et qu'on fait la route quatre fois par jour...  J'ai appris à les pêcher et les préparer très jeune. Je me disais alors : "tant qu'il y aura des vairons et des anguilles, je crèverai pas de faim" ; je me fichais le doigt dans l'oeil jusqu'au trognon et même plus bas. Même là où survit le poisson il est le plus souvent impropre à la consommation, et s'il ne l'est pas, ce serait un crime que de le braconner tant on est passé de l'abondance à la rareté. La plupart de nos rivières sont empoisonnées de toute façon.

Fleuves & Rivières en France : Les pesticides ne refluent pas et sont la première cause de déclassement des cours d'eau - [Yonne Lautre]

Les poissons reviennent dans les rivières ; 50% des rivières sont en bon état ; Les pesticides ne refluent pas et sont la première cause de déclassement des cours d'eau ; 60% des rivières de Rhône-Méditerranée souffrent d'un lit défiguré. Avec 12% de cas de déformation, la Corse affiche le meilleur score national pour l'état de ses rivières.

http://yonnelautre.fr
Pollution : Plusieurs fleuves français contaminés au pyralène - Sciences - MYTF1News

Des prélèvements effectués dans le Rhône, la Seine, le Rhin et des rivières du Nord de la France révèlent des taux importants de PCB. Un comité de pilotage sur cette question se tient aujourd'hui à Lyon.

http://lci.tf1.fr
Pollution des fleuves et rivières - la contamination n'est pas limitée au Rhône

Depuis la découverte, en 2005 dans le cadre du plan de surveillance de la qualité des aliments, de teneurs élevées en PCB (1) dans des poissons (des brèmes) du Rhône, des analyses approfondies ont été initiées.

http://www.univers-nature.com
550 sites sont pollués aux PCB en France

Le Monde | * Mis à jour le | Par Lucie Soullier En témoigne la carte des rivières polluées. Finie la sortie dominicale, les arrêtés d'interdiction de pêche touchent de plus en plus de cours d'eau, tout comme les recommandations de ne pas consommer certaines voire toutes les espèces.

http://www.lemonde.fr

Vous avez ci-dessus quelques liens qui survolent une partie du problème, suffisants pour se faire une petite idée. Mer, océans, fleuves ou rivières, on a tout dégueulassé, et on m'a fait bien rire, jaune, quand on s'est préoccupé, il y a quelques semaines seulement, que la baie de Rio est un égoût à ciel ouvert et que ça fait pas bien dans le paysage de carte postale qu'on voudrait comme arrière plan de la grand messe de monsieur Coubertin. On a eu 8 ans pour y penser, mais on n'a rien fait. Quand je disais, hier, sur l'autre blog, que la nature peu de gens s'en soucie vraiment...
On ne se soucie même pas de soi-même ! Même quand y'a un gros paquet de pognon à palper ! Le moins disant devient aussi la règle au niveau de la qualité des prestations et le cochon braillant accepte, supporte et se laisse mener. Comme un poisson dans l'eau ? Ou comme une mouche dans la merde ? La merde ça va bien à certains... J'ai lu quelque part que nombre de tout à l'égout sont déversés dans la mer, y compris donc vos wc, mais il y a aussi l'intentionnel... Je n'ai pas le courage de chercher le papier de Théophrasque (Nouvelle République Deux-Sèvres) où il racontait que certains chiaient sur les seuils de porte, la nuit, et laissaient tout en place... Mais si vous voulez une photo du même genre, j'ai ! Un type qui chie directement au mitan du parking de l'avenue de la Rochelle et laisse étronc et papier là, comme ça, au vu de tous. Je vais vous dire : ça m'arrive souvent d'avoir des urgences, et bien je fais dans une poche et je mets tout à la poubelle ; d'autre part, je me cache. Quand on a aussi peu de respect pour soi et les autres, faut pas s'étonner qu'on ne respecte pas la nature. Et je crois que les poissons ont des écailles blanches à se faire.

poisson aquarium