EUROPE 1644

“Quand le dernier arbre aura été coupé,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été attrapé,
Seulement alors,
l'Homme se rendra compte que l'argent ne se mange pas.”

 cerveau bleu 5

Unique minuscule lueur de conscience au milieu du chaos, fragile flammèche dans la tempête infinie des siècles et de l'incommensurable , vacillant à l'approche de sa fin. Il n'en restera qu'une fumerolle vite dissipée et oubliée. Un temps elle coiffa un diadème de reine de la matière, la façonnant, en tirant un nouvel équilibre dont la Terre s'accommoda, malgré ses monstruosités. Ses outils et son moteur furent d'abord la haine, la vindicte et l'avidité. Pour une étincelle de compassion et de de contemplation de la Lumière, des tombereaux, des torrents d'immondices.
Les rois se sont pris pour des dieux ; piétinant les dernières lueurs d'espérance, de foi, pour laisser place à l'obsession copulatoire faussement rationnelle, dans la confusion des genres ; entre cons on fusionne et se comprends ; partie intégrante du fouillis dont il ne restera que cendres.
Sur les ruines de l'ancien monde s'élèvera un artefact sans âme, totalement synthétique, jusqu'à ce qu'il tombe en panne par obsolescence obligée. Rien n'est jamais éternel qui soit matériel.

croix lumiere 1827

J'espérais que l'âme serait plus forte mais la folie s'est emparée des consciences et règne en maître sur des délires de plus en plus confus. L'âme, pour ceux qui ont réussi à sauver la leur, est appelée ailleurs dès maintenant et le flambeau éclairera d'autres cieux qui ne sont pas de cette tridimensionnalité.
Si je me trompe, ce sont les portes du néant qui s'ouvriront. Mais voilà, dans la nuit du 12 au 13 août , j'ai rencontré sept étoiles, quatre éléments et deux miracles. Alors j'espère encore un peu, en dépit de l'absurdité dont vous avez habillé l'univers, traquant tous ceux qui le refusent et les poursuivant de votre haine élevée en vertu.
Le monde n'est que souffrances avec son corollaire la mort, donnée ou reçue, terreau d'autres vies et souffrances. Rien n'est la preuve de rien, mais la souffrance est la preuve de l'existence ; et non pas la pensée n'en déplaise à monsieur Descartes ; y échapper c'est mourir à la chair. On existe à travers cinq sens qui déforment la réalité ; injuste échelle de mesure. Dans ce chaos je vis en état de siège, celui des cagoinsses ; et on est dans la merde.

Ton royaume - Album photos - CANAL-DECHARGE

Ton royaume : Toutes les photos Ton royaume - CANAL-DECHARGE : Ceci est ton royaume, monsieur le dégueulasse à qui ce blog est dédié. Tu aimes les...

http://canaldecharge.canalblog.com

 

Les musulmans de Birmanie ... et l'enfer de la haine

L'islam est entré à Arakan au premier siècle de l'Hégire par le biais du compagnon Waqqas ibn Malik. Des historiens estiment que l'islam est arrivé en Birmanie via Arakan du temps du calife Abbasside Haroun ar-Rachid au septième siècle (du calendrier chrétien) par le biais des commerçants Arabes don

http://havredesavoir.fr

 

Qui sont les bouddhistes extrémistes qui pourraient transformer la Birmanie en nouveau Rwanda

Publication: INTERNATIONAL - Mettant à sa une une photo (voir plus bas) de Ashin Wirathu, chef extrémiste de l'ethnie bouddhiste rakhine, le prestigieux magazine américain Time désignait au début du mois "le visage de la terreur", évoquant "l'Hitler de Birmanie".

http://www.huffingtonpost.fr

IMG-20160801-08373

Autour de moi le manichéisme simpliste ; la guerre, la mort, le gaspillage et des ordures déversées sur la Terre. Chez moi, la misère, le désespoir et l'impuissance. J'étais pionnier, je ne suis plus qu'un pèlerin fatigué, las de radoter à l'oreille d'ânes qui préfèrent colporter des rumeurs complotistes et des rêves qu’affronter le désastre écologique réel. Mais aussi la réalité sociale.
Je suis las d'écrire pour n'être pas lu. Enfin c'est pas grave, ce blog se taira sans doute bientôt, quand je serai contraint par les circonstances, encore une fois, de reprendre mon sac pour aller voir ailleurs si il reste un peu d'herbe verte. Cette fois je pense que les os n'y résisteront pas et finiront anonymes dans une fosse commune. Mais qu'importe les os puisque mon âme damnée poursuivra son rêve ?
Je suis trop petit pour changer le monde. Vous êtes assez nombreux pour le faire, mais le voulez vous vraiment ? Et quel changement voulez vous vraiment ? Je soupire en attendant le dernier...

ballons 19180508