enfantsTon univers pitoyable de dysneyworld suffit à ton bonheur, innaccessible pour la plus grande part des enfants dont tu n'as rien à braire...

La preuve est que tu dégueulasses partout ou tu passes. Je n'ai pas le coeur à écrire aujourd'hui, vraiment pas, mais je me force pour te dire que t'es un merdeux, toi qui me traites de clodo, de voleur, de pute et j'en passe... C'est à toi qu'est destiné ce message, pas aux autres, pas aux copains, eux je sais à quoi m'en tenir...

orage 1930

Ta gabegie fascine ; les milles feux dont tu éblouis le monde attirent comme jadis la bougie les papillons... Ils ne voient pas que tu vis au dessus de tes moyens, semant partout la merde. On veut bien l'uranium, le pétrole, le plastique, le platine et le cuivre ; on veut bien massacrer ceux qui voudraient nous en empêcher, mais on veut pas des retombées.

Fontainebleau

rue murier Niort

A Fontainebleau (1° photo), à Niort ou ailleurs, partout où tu passes tu dégueulasses. La municipalité, rue du murier, avait enfin réussi à virer les poubelles qui stationnaient depuis des années, j'en ai parlé plusieurs fois... Il a fallu que certains prennent leurs aises... et encore, j'ai rangé là... C'était tout éparé... Que je le fasse ou pas, que j'en parle ou pas, ça ne sert à rien. Pour le niortais c'est moi le déchet. Sa suffisance m'agonit d'injures à longueur de jour... et de nuit. Les derniers en date ; ils viennent toujours à plusieurs, ils ont peur ; qui me pensant clodo, et me cuisinant comme l'auraient fait des flics, mais moi je me raconte pas à des inconnus la nuit, me filent trois balles en me faisant la morale pour "pas que j'achète des cigarettes ou de l'alcool" (avec 3 balles !) quand ils étaient bourré comme des coings. Et quand, tout gentil je leur ai proposé un trèfle à quatre feuilles contre un peu plus, du fond du coeur, et alors que certains (pas niortais) ont donné mille fois plus, en plusieurs fois bien sûr, pour en avoir,  ils m'ont traité de pute ! NIORTAIS JE TE CHIE DANS LA GUEULE ! (A dire vrai ils ne le sauront jamais, ils ne viennent pas ici, c'est trop méprisable). Alors j'en ai marre. Marre de ce monde qui s'imagine que c'est à cause des religions que le monde va mal alors que les comportements délétères transcendent toutes les opinions, croyances, classes, et justement religions. La foi est affaire d'intériorité, pas de conquête. La politique, elle, ne vise que la conquête. Mais le quidam de base s'en branle, lui, tant qu'il n'a pas la mort aux trousses, il jouit... et dégueule sur les alentours, en pensée, en parole et en action... Et que crève le prochain, au besoin les armes à la main. Et que crève la nature dont on peut bien se passer tant que le pif rougit et la bedaine rote. Je me suis forcé à écrire... Je ne crois pas que ça se renouvellera avant un certain temps. Je n'ai plus le coeur à vivre... Je voudrais changer d'ambiance pour me redonner un peu de sens, mais j'ai pas les moyens... Pas le courage de lancer une souscription qui ne donnera rien... Le monde est ce qu'il est de toute façon, et au fond, il me tarde de le quitter pour de bon. Désespoir total...

bible illustree