Capture cyberactionJe viens de signer cette cyberaction et si ça vous intéresse, vous pourrez cliquer ICI pour y aller aussi.
Sinon vous pourrez aussi la joindre par l'intermédiaire de ce compte tweeter ci-dessous :

C'est une disposition assez inhabituelle sur ce blog, mais nécessité fait loi... Cette enflure de Facebook n'en est pas à son coup d'essai sur ce chapitre ; je voulais relayer la pétition chez eux et ils bloquent l'url. Ils n'en sont pas à leur coup d'essai disais-je ; l'autre jour, parce que ça n'était pas une pétition, je me suis contenté d'une capture d'écran... Mais de plus en plus ils imposent leur loi anti-démocratique, pour ne pas dire fachiste et censurent tout ce qui ne leur plaît pas. Ils procèdent comme la presse qui nous abrutit de pub, et contrôle de plus en plus nos manières de penser et mode d'expression. Dès fois qu'on marcherait hors des clous libertariens et transhumanistes si chers à Macron...
Le contrôle de la presse devient une véritable toile d'araîgnée. Maintenant, pour regarder les chaînes publiques TV sur PLUZZ, ce n'est plus possible (depuis hier soir) sans être abonné. Le principe est de vous chouraver votre liberté et de savoir à tout moment ce que vous faites jusque dans vos cagoinsses. Ainsi on sait ce que vous regardez, quand etc... Et comme la plupart des téléphones et PC sont munis d'une caméra, on peut même vous regarder au travers à volonté. Ce n'est pas une intox de complotiste ; Zuckerberg soi-même masque sa caméra, c'est de notoriété publique !
Le meilleur des mondes est servi !
D'ailleurs je sais déjà que demain matin, ou tout à l'heure, je vais devoir bidouiller ma box, parce que chaque fois qu'ils me censurent, ils en profitent pour neutraliser ma connexion... Je m'étonne d'ailleurs que ce ne soit pas déjà le cas...
La photo de conclusion, c'est un tableau peint à la main sur toile, déniché sur une de ces décharges sauvages dont Niort a le secret ; j'ai balancé le cadre trop esquinté, mais gardé l'œuvre que je trouvais jolie.

tableau 9 mai (2)