mardi 20 octobre 2015

Sept piges derrière, et devant ?

 Canal Décharge a sept piges aujourd'hui : sept années comme les notes d'une gamme jouée en boucle, sept fausses notes pour dire toujours la même chose ; que le troupeau mène la vie comme une partition mal écrite jouée sur un piano désaccordé, comme un apprenti autodidacte nourri à la pomme de discorde dans laquelle il mord à belles dents de scie musicale grinçante et faussée. sept piges, c'est l'âge de déraison où on choisi la voie des anges ou celle du diable, ou bien on pose son cul et son se demande ce qu'on fout... [Lire la suite]

vendredi 16 octobre 2015

Nuit baroque...

La nuit porte conseil à certains, moi elle tendrait plutôt à jeter le trouble dans ma comprenoire des réalités tangibles, surtout quand je traîne ma besace de blues le long des trottoirs désolés en quête de vestiges méprisés au milieu desquels surgit parfois une miette de bonne fortune pour mes fouilles en faillite. Côté fraîche ça a été la déferlante ; entre le loyer trimestriel du box, le courant auxquel nul n'échappe parce que c'est obligatoire, les impôts locaux, dont ne sont absolument pas exempts les démunis, contrairement... [Lire la suite]
dimanche 27 septembre 2015

Les pleurs des crin-crins de l'automne

Les pleurs des crin-crins de l'automne transpercent mon coeur d'une infinie douleur appelant mon âme à la méditation, l'introspection et la compassion, tandis que d'autres jouent avec la vie, celle des autres et des êtres, juste pour leurs plaisirs ou leurs profits. Je suis toujours sidéré d'autant de bêtise et de méchanceté. Il y a eu, tout près de moi, cette bijouterie braquée, alors que ces gens sont loin de rouler sur l'or qu'ils vendent en petite quantité ; la dame continue d'exercer un deuxième métier à temps partiel tandis que... [Lire la suite]
mercredi 16 septembre 2015

Une page qui se tourne

Sandrine nous quitte ; je veux dire qu'elle quitte le marché de Niort. C'est définitif au moins sur ce poste. Je l'aimais bien, elle m'a toujours respecté. Sa boite fait faillite. Faut dire que le pain était de plus en plus de qualité variable, et moi qui connais le pain bio depuis ma plus tendre enfance ; qui par ailleurs, en bon petit fils de boulanger (la 1° moitié de sa vie), sais le faire (c'est pas rentable en chauffage sinon... je l'ai déjà fait maintes fois tout de même) ; n'étais pas dupe de ses accommodements. Je sentais... [Lire la suite]
dimanche 13 septembre 2015

Victimes innocentes

Entre 3 et 4 plombes du mat' ; l'heure glauque juste avant le réveil laborieux de la cité. Loin de là, aux Halles, ça s'active déjà à l'intérieur, tandis que quelques fêtards attardés agitent leurs brumes alcoolisées au bas de la Brèche... Quoique ce jour là je doute fort qu'il y ait grand monde. Un peu plus tôt l'orage grondait et il pleuvait à seau, et je me traînais dessous. Biffe oblige ? Non, intuition. Effectivement, tout près d'ici, le flot du caniveau (2 à 3 cm d'eau sur la chaussée à certains moments) charriait une pièce de... [Lire la suite]
vendredi 4 septembre 2015

Désintégration

Me voilà de retour, au moins pour cette fois ; surchargé d'une vie en dehors de ce blog ; dont je maîtrise mal les rebondissements au coeur d'une misère et de misères qui vrillent la lame de la camarde dans les plaies de la scoumoune. Me voilà de retour avec cette photo empruntée à la page "J'aime l'histoire" de Facebook, et que je suis de près, tant le sujet me passionne. Une image d'une de ces marchandes des quatre saisons qui animaient de leur présence vivante les rues de Paname jusqu'il y a pas si longtemps. Le cliché date de 1890... [Lire la suite]

jeudi 13 août 2015

Orange, bidoche et consommation

Encore 1 lot de fournitures scolaires qui foutent le camp à l'autre bout de la planète... C'est la quatrième fois, au moins, que je fais le coup depuis mon papier "j'ai décroché la lune" sur Canal Décharge ; non compris les autochtones gaulois... Certains commerçants ne font leurs comptes qu'avec des stylos de récup fournis par ma pomme... J'arrive pas à me faire à la réaction des gens à chaque fois, j'ai vraiment l'impression d'avoir décroché la lune !! De leur donner de l'or en barre ! Et il savent que tout ça c'est de la gratte, de... [Lire la suite]
mardi 4 août 2015

Requiem pour nos abeilles et corollaires

Un état de fièvre passager plus ou moins éphémère et chronique. On a changé le temps des fourmis chères à Monsieur De la Fontaine ; celui des abeilles et bourdons actifs dès l'aube ; en temps des cigales. Les pollinisateurs tombent subitement, morts sur place en pleine quête et chargés de pollen. Ce sera autant qui ne fécondera aucune fleur, ornementale ou potagère. J'ai lu nombres d'articles alarmants sur la disparition des abeilles... Monsanto, plutôt que soutenir une agriculture respectueuse de l'apifaune envisage de nous... [Lire la suite]
lundi 3 août 2015

Au nom de Satan

On m'a impliqué dans un groupe de photo facebookien niortais ; j'aurais pu refuser et puis, et puis je me suis dit que ce serait l'occasion de décrocher quelques coups de pieds de l'âne en loucedé ; sans en avoir l'air. Je ne manque pas de montrer quelques jolies choses comme une sculpture que je prenais au départ pour un silure ; on m’appris alors que c'était un dauphin. Passons, ce fut pour moi l'occasion de montrer combien on néglige notre patrimoine et combien les gens s'en foutent. Perpétuellement à sec, le... [Lire la suite]
lundi 13 juillet 2015

Gabegie complice

Il y a un an jour pour jour j'ai publié la photo de cette fleur aux allures de chardon, grosse comme plusieurs fois mes poings au moins. J'aurais pu faire de même aujourd'hui si j'avais été équipé pour ; en rentrant de ma nuit j'ai fait une pause bien méritée, assis juste en face du par-terre qui a refleuri ; les fleurs sont même encore plus belles et fournies... Un peu plus tard j'écrivais sur FB : « Rentré y'a dix minutes avec des photos à faire hurler de rage n'importe qui d'entre vous... De quoi prendre une mitrailleuse... [Lire la suite]