samedi 14 mai 2016

Requiem pour demoiselles

J'adorais courir après les libellules quand j'étais petit. Nous avions des prés humides, inondés une partie de l'année, qui fournissaient des pâturages d'une richesse incomparable, et un foin odorant comme on ne sait plus en faire. C'était une féérie d'odeurs au fil des saisons. Une biodiversité pléthorique de plantes ; y compris des champignons comme les morilles ; de fleurs ; et petites bêtes en tous genres. Et justement des grenouilles et des libellules. Je les imaginais comme des fées alors même que j'ignorais tout de la... [Lire la suite]

jeudi 12 mai 2016

Sacralité

Combien de routes Un garçon peut-il faire Avant qu'un homme il ne soit ? Combien l'oiseau Doit-il franchir de mers Avant de s'éloigner du froid ? Combien de morts Un canon peut-il faire Avant que l'on oublie sa voix ? (« La Réponse Est Dans Le Vent »- Hugues Aufray) Combien de mots faudra-t-il écrire ? Combien de paroles faudra-t-il dire ? Combien d'eau passera sous tous les ponts, avant que l'homme ne réalise qu'il s'est réduit à l'état de machine à déchets. Il croit produire du fric, il ne produit que de la... [Lire la suite]
mardi 10 mai 2016

Du vent dans les canettes

La force du vent, dans mon enfance et ma jeunesse, c'était ça dans la continuité historique de ce qui existait depuis des éternités. Enfin tout est relatif ; le moulin à vent aurait été inventé par les Perses sept siècles avant notre ère, qui s'étaient inspirés des voiles des navires, tandis que le moulin hydraulique aurait 2000 ans mais fut peu connu en raison de la transition de l'empire romain qui ne connaissait qu'une seule manière de travailler : faire suer le burnous à toute race impure qui leur tombait sous la patte. Le recul... [Lire la suite]
dimanche 8 mai 2016

Quelques détails de la trame...

Il y a deux ans, jour pour jour ; j'ai vu ça sur FB ; et sans doute heure pour heure étant donné mes horaires de déambulations, j'avais photographié la même fleur au même endroit exactement. Sa réincarnation sans doute. Heureusement qu'il y a des jolies fleurs pour me remonter un peu le moral en ces temps où je suis aussi sûr de me viander que la planète est dans les choux. Tenez, une de ses soeurs.Je l'avais photographiée aussi, sans aucun doute, mais je ne me suis pas donné la peine de chercher. Je suis reconnaissant aux jardiniers... [Lire la suite]
jeudi 5 mai 2016

S'il y a un espoir...

J'vais pas faire un cour de théologie, c'est pas le lieu. Juste poser deux ou trois réflexions et relever que ce jour férié que vous êtes bien aise de récupérer ; quoique vous honnissiez tout ce qui a rapport aux sens et valeurs que ça véhicule ; a des racines chrétiennes. Bien sûr , vous irez chercher autre chose, midi à quatorze heure, des pratiques dont on ignore tout mais que vous voudrez païennes parce que c'est de bon ton aujourd'hui d'aller quérir chez des barbares un angélisme qu'ils n'avaient pas, en fermant les yeux sur les... [Lire la suite]
samedi 30 avril 2016

La Terre a éternué

Salut à toi maître des rebuts de l'univers, prêtre des déchets, destructeur du monde. La Terre a eu un hoquet et tout le monde s'est affolé, en occident, parce qu'en Pacifique s'en est produit d'autres dont quasi personne n'a parlé, autrement plus puissants pourtant.La Terre a éternué chez nous ou presque, et je n'ai rien remarqué. Il est vrai que dans cette bicoque branlante, où le mobilier a des symptômes parkinsoniens à chaque pas, je n'ai pas dû faire la différence.« Remarquable » ont dit les médias. Tu parles !... [Lire la suite]

mardi 26 avril 2016

Il y a trente piges, la fin du monde...

Il y a trente piges, la fin du monde... Ce que je redoutais depuis si longtemps était arrivé et le monde béat gobait les conneries qu'on nous racontait... gobait encore... Qu'il était dur de savoir les choses en ce temps là... Ce samedi là, j'avais passé la journée sous la pluie (Vierzon), en forêt, parce que le muguet commençait déjà à pointer... Après j'étais pendu à ma radio et j'analysais en ayant le sentiment de me faire entuber. Les discours étaient scientifiquement incohérents. Mais nous étions encore des cons, nous les écolos,... [Lire la suite]
dimanche 24 avril 2016

l'argent ne se mange pas

"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas."Annonçaient les indiens des plaines dès la fin du XIX° siècle, eux pour qui l'argent n'avait aucun sens. Tacka Ushte (Oglala, "indien" des plaines), dans "de mémoire Indienne" raconte que ses pères, lorsqu'ils avaient des dollars papier s'en servaient pour allumer le feu. Des pièces d'argent ils faisaient des décorations. Ils ne comprenaient pas que ces... [Lire la suite]
vendredi 22 avril 2016

La poilade du jour

Quelques fleurs un peu floues au petit matin quand mon appareil rends assez compte de ce que je vois tout le temps. un de ces parterres qui égaient la ville et me consolent un chouïa d'être prisonnier d'une cité... Une autre un peu plus tard, quelques heures, qui rit aux larmes de la bêtise humaine. J'ai fustigé l'invasion publicitaire récemment, mais faut bien reconnaitre que vous êtes les esclaves consentants comme je l'ai dit par ailleurs plusieurs fois... Suivez moi en Alsace, qui n'est pas représentative, puisqu'ils sont moins... [Lire la suite]
jeudi 21 avril 2016

Pour une France cradingue dans une Europe dégueulasse

Le coq clame fièrement ses slogans sur sa poubelle dressé, qu'il défendra bec et ongle au besoin en tabassant un pauvre bougre qui aurait le malheur de regarder dedans. C'est que l'immonde pauvre est un criminel forcément. Alors pour une France cradingue dans une Europe dégueulasse, il est prêt à tout au nom de sa liberté de gaspiller, salir, changer en dépotoir. Et bien rare sont les français, dits "de souche" ou importés, que je verrais ramasser une canette devant leur porte. Y'en a même que ça amuse et qui jouent à mesurer leur... [Lire la suite]