vendredi 24 février 2017

fruits mystérieux & histoire de pucier

C'était le 12 janvier ; je traînais ma carcasse qui rechignait, quelque part du côté du centre ville. J'ai voulu coller une bouteille en plastique dans une poubelle à emballages qui trônait à un mètre d'elle, dans une rue de Niort. Las, dans la poubelle en question y'avait essentiellement du déchet vert dont des jacinthes fanées et des feuilles longues lancéolées que je n'ai pas pu identifier, et de courtes tiges avec des fruits que je ne connais pas. C'est quoi cette affaire là ? Me suis-je demandé. Les plus gros fruits font 2... [Lire la suite]

jeudi 1 septembre 2016

Utopie

Mes espoirs étaient comme des roses, des fleurs éphémères ; comme ma vie aussi ; à peine écloses que déjà elles se fanent ; les pétales tombent un à un ou en groupe, comme autant de larmes. Les utopies sont des rêves irréalisables d'un monde imaginaire qui n'intègre que quelques projections ne prenant pas en compte la majeure partie des interactions. Il est de la société comme des biotopes ; la totalité des interférences est impossible à envisager d'un seul regard. C'est pour ça que les bonimenteurs politiques ne... [Lire la suite]
dimanche 28 août 2016

Donjon, dragons et dégâts collatéraux

  Avant  En ce temps là il servait d'arrière plan à un parking pouilleux dont on avait même ôté le monument aux morts qui faisait sa fierté. A droite derrière la haie, on trouvait un dépôt chronique d'ordures, assez souvent. Parfois même ce n'en n'étaient pas. Je me souviens d'un déménagement catastrophe d'un riverain. Il avait tout largué là ce qu'il ne pouvait emmener. On était venu avec la bagnole embarquer tout ça, avec sa permission d'ailleurs. Ça nous a rééquipé en ustensiles qu'on n'avait plus ; on a donné aussi,... [Lire la suite]
vendredi 8 avril 2016

Pain et patrimoine

Soyons honnêtes, même si nous n'avons pas la richesse patrimoniale de Saintes, La Rochelle ou Poitiers ; j'ai eu la dent un peu dure dans mon dernier papier. Il y a plein de jolies choses à voir ici, et faudrait que j'en fasse un album sur l'autre blog, tout de même. Par exemple l'hôtel de ville (un des plus beaux de France), les halles (classées) ou nos églises et chapelles, toutes remarquables. J'y ai passé des plombes en admiration, en méditation aussi d'ailleurs. Seul, dans la pénombre, je me retrouve un chouïa. Mais ça... [Lire la suite]
vendredi 1 avril 2016

Le restorat des dragons

Il y a quelques années la Nouvelle République nous balançait une galéjade selon laquelle nos dragons allaient partir à la ferraille... Ç’aurait été dommage de ne plus avoir de quoi effrayer les touristes noctambules, leur faisant accroire vivre Halloween au premier avril. Ils ont pris la bougeotte et se sont bien promenés, mais ils sont toujours là. Et j'ai découvert la raison, il y a quelques jours, d'une des doléances de Théo, notre chroniqueur local. Il s'est plusieurs fois alarmé de ce que les pavés fraîchement posés de notre... [Lire la suite]
samedi 30 mai 2015

Histoire de campanules

Un joli bouquet de campanules avec une rose un peu fanée... Un peu seulement. Le petit cadre au pied je l'ai posé là parce que je ne savais qu'en faire ; il traînait dans ma fouille depuis deux ou trois jours, je l'ai trouvé dans un carton abandonné, et franchement je n'ai plus de place pour les bibelots ; j'en donne à tour de bras, et j'en vends accessoirement. Je viens de me délester d'une collection de fossiles au profit d'un enfant que j'aime bien. Remarquez sa mère n'a pas été ingrate. Si bien que ce matin, au marché, j'ai mouché... [Lire la suite]

lundi 18 mai 2015

La main de la Providence dans le falzar des coïncidences

Vivre sans fleurs serait pour moi un peu comme vivre sans air à peu près. Je suis bien content qu'on aie remplacé l'infâme parking de la Brèche par des jardins, même si je trouve que la pelouse y occupe un trop grand espace vide ; je n'aime pas les grands espaces vides ; les parterres fleuris latéraux égaient un chouïa mes tristes journées. Enfin, tristes, ça dépends ; ce sont surtout mes prises de conscience accélérées qui sont tristes. Je me pense en marge, exclu, alors que je respire et vibre au rythme du moindre changement dans la... [Lire la suite]
dimanche 24 août 2014

Balade touristique dans la ville

Il est cinq plombes et Niort est déjà bien réveillé au contraire de Paname ; comme dit la chanson ; qui en est encore à se frotter les mirettes ; sauf à Rungis, je peux vous l'affirmer puisque j'ai bossé là bas ; je faisais l'appro d'une coop bio avec un pote. Il est cinq plombes et Morphée m'a fait cocu depuis longtemps. C'est pas complètement sa faute, c'est mézigue qui l'ait foutue à la porte par intuition interposée, pour dix centimes que j'avais entendus tomber de mon paldingue, quelque part du côté de la gare. Ceux qui savent où... [Lire la suite]
mardi 5 août 2014

La vermine et les dégueulasses

Ca recommence ! Y'avait un bout qu'ils avaient cessé de prendre mon devant de porte pour une décharge. Depuis quelques semaines ça recommençait et j'ai été trop gentil, j'ai carré les sacs dans d'autres containers sans rien dire. Plus t'es gentil avec la racaille plus ça fout la merde. Normal, ce sont des merdeux. Mais ici ce sont ces gens là qu'on aime ! Si on laisse faire voilà comment ça fini : ici au bout de la rue Solférino c'est du quasi permanent ; j'ai repéré ce dernier dépôt vendredi matin mais n'ai fait la photo que... [Lire la suite]
vendredi 1 août 2014

Changez Niort vous changerez le monde

Encore une machine à nettoyer proprement la matière grise ; quand je vous disais dernièrement dans "Monde immonde qui marine dans sa médiocritude " que j'en trouve autant que de trèfles à quatre feuilles et qu'un curé pourrait en bénir. Il était 18 h 30 je crois quand j'ai pris cette photo jeudi 31... Une autre encore à quelques rues et heures de là (5 h 30 Vendredi 1° août), sans compter dans le quartier voisin un meuble d'angle pour TV ; trop gros, trop lourd... Et bien d'autres choses comme cette desserte à roulettes spécial... [Lire la suite]