samedi 12 novembre 2016

Vol au vent

C'est un vol au vent, pas vraiment une entrée, juste un reliquat emporté par le souffle de l'oubli qui entraîne au loin toutes nos négligences. Le fruit d'une civilisation pour qui le carême est le régime du troisième sous-sol ; là où je patauge. Ni cuisine, ni poésie, juste du gaspillage de ressources et de la pollution pléthorique. Le plastique et ses conséquences, cet omniprésent poison, je l'ai maintes fois évoqué. Des photos de poches à la dérive, qui jouent les baudruches, j'en ai des dizaines. Chaque fois que je puis en... [Lire la suite]

jeudi 3 novembre 2016

Taïaut, taïaut, braille le viandard au galop

Trois novembre, Saint Hubert... J'ai déjà fait un papier là dessus, mais l'occasion s'offrant j'y reviens.Il est d'ailleurs marrant de voir qu'il y a juste un mois d'écart entre lui et François d'Assise pour ce qui est des anniversaires... Voulu, ou pas ?   Journée mondiale de la vie sauvage - CANAL-DECHARGEEn ce 3 mars 2016 : la Journée mondiale de la vie sauvage j'ai une pensée pour Saint Hubert, né vers le milieu du 7ème siècle, fils d'un duc d'Aquitaine ; sa famille était issue du sang des rois mérovingiens. On le... [Lire la suite]
dimanche 23 octobre 2016

Les joies hilarantes de la cité

Une balade épique encore ! Réussi à me traîner, pas longtemps certes et pas très loin mais ça valait le coup... enfin ça dépends par quel bout on prends le bâton de merde, mais pour une fois je suis content. Au début j'étais mécontent. Y'avait un sac poubelle à traîner en compagnie d'un cabas ouvert, cour Saint Marc. Ça traîne, et après les chats éventrent et ça fait des ordures partout éparpillées. Ça reste souvent plusieurs jours, le vent emmène le plus léger au hasard et ça fini à croupir quelque part, ou ça va au fleuve, du... [Lire la suite]
jeudi 20 octobre 2016

Lettre ouverte au chrétien lambda

J'ai posé mon cul sur un canapé de hasard, un petit matin brumeux. Abandonné là parce que les abords du temple, c'est souvent la décharge en sus des poubelles qui y stationnent en permanence. Une mise en valeur du patrimoine on ne peut plus attrayante. Il était finalement confortable ; un coup de terre de sommière ou de produit moquette et un d'aspirateur et il eût pu servir encore. Mais je ne me sentais pas le courage d'aller chercher mon diable et ma chérie (on a fait pire), ni à dire vrai la force. La fatigue m'écrasait et... [Lire la suite]
mardi 27 septembre 2016

Ton univers (im)pitoyable

Ton univers pitoyable de dysneyworld suffit à ton bonheur, innaccessible pour la plus grande part des enfants dont tu n'as rien à braire... La preuve est que tu dégueulasses partout ou tu passes. Je n'ai pas le coeur à écrire aujourd'hui, vraiment pas, mais je me force pour te dire que t'es un merdeux, toi qui me traites de clodo, de voleur, de pute et j'en passe... C'est à toi qu'est destiné ce message, pas aux autres, pas aux copains, eux je sais à quoi m'en tenir... Ta gabegie fascine ; les milles feux dont tu éblouis le... [Lire la suite]
mardi 20 septembre 2016

L'essence s'est évaporée

Après l'épisode poubelles, je pensais que le quartier Notre Dame serait peinard quelques temps, en dépit des poubelles qui stationnent devant. Parce que celles du terre plein n'ont pas bougées. Une de mes lectrices m'avait suggéré que celles de l'arrière avaient été otées en raison de la proximité des journées du patrimoine ; parce que ça faisait mauvais genre ; mais pourquoi dans ce cas avoir laissées celles de devant ? L'adjoint à l'environnement m'avait pourtant affirmé qu'il se décarcassait, il y a plusieurs mois de... [Lire la suite]
Posté par Mikael3300 à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

jeudi 15 septembre 2016

Du sacré dans les caniveaux (mis à jour)

Mes déambulations mènent à tout à condition d'en revenir vivant ; les agressions ne sont pas si rares, mais tant que je m'en sors je ne dis rien, parce que je sais trop bien que si on se défend, on risque judiciairement autant, dans ce pays pourri et gangrené, que l'agresseur sinon plus. SURTOUT quand on est un pauvre ère d'ailleurs. Des Cahuzac et consorts se voient menacés de prison pour des crimes sans pardon ; la richesse devrait induire l'honnêteté quand on ne manque de rien ; mais je ne me fais aucun souci pour lui, comme DSK en... [Lire la suite]
samedi 20 août 2016

Réflexion sur un banc

3 h 45, nous sommes sur un banc devant Saint Hilaire, Niort... Quelques bagnoles passent, ça n'arrête jamais dans cette ville ; je me souviens, Melun, à pareille heure il n'y avait personne, pas un chat, excepté au sud du centre où une péniche boite de nuit attirait du monde mais où beaucoup venaient à pied, et un bar aussi, ouvert toute la nuit du côté de l'ancienne poste, où je n'ai mis les pieds qu'une fois. Mal famé, une bagarre avait éclaté et j'ai dû m'extraire avec les copines qui m'accompagnaient à coups de chaise !!... [Lire la suite]
dimanche 14 août 2016

Soupir

“Quand le dernier arbre aura été coupé,Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,Quand le dernier poisson aura été attrapé,Seulement alors,l'Homme se rendra compte que l'argent ne se mange pas.”   Unique minuscule lueur de conscience au milieu du chaos, fragile flammèche dans la tempête infinie des siècles et de l'incommensurable , vacillant à l'approche de sa fin. Il n'en restera qu'une fumerolle vite dissipée et oubliée. Un temps elle coiffa un diadème de reine de la matière, la façonnant, en tirant un nouvel équilibre... [Lire la suite]
vendredi 29 juillet 2016

Pieds nus sur la Terre sacrée

« Pieds nus sur la Terre sacrée » un livre qui enchanta ma jeunesse. C'est lui qu'évoquait pour moi une photo de travois sur fond de tipis prise en 1900, dénichée sur Facebook, à une époque où la culture indienne glissait déjà vers l'image d’Épinal. Photo que je reprends ici, considérablement transformée par mes soins. Vaincus, parqués, on leur demandait de poser pour la postérité, garder la trace de ce que nous avions exterminé, assoyant sur leurs cendres les actuelles nations et la structure basique du monde actuel. On a... [Lire la suite]