lundi 8 février 2016

l'extinction du dernier singe

Béni soit le pain qui vient du Ciel et ceux qui l'ont fait . L'occidental ne sait plus la préciosité universelle du pain et faut pas le contrarier là dessus. Je dis universelle parce que sous toutes les latitudes on a fait du pain, avec toutes sortes de céréales, et ça ne ressemblait pas nécessairement à la baguette parisienne. Pendant longtemps il fut azyme ou galette à peine levée. Ancêtre de la pizza, de la galette, ou comme ce qu'on nous a donné ce we ; des naans indiens. Ça et un plat de céréales et croquettes soja. C'est... [Lire la suite]

samedi 23 janvier 2016

“Omnes laesus ultima necat”

 Nous avons quelques raisons d'être contents aujourd'hui, et pas des moindres. On nous a donné un beau pain, mais pas seulement, des fromages aussi. Ce n'est pas la seule cause de satisfaction : Pour ma santé, j'avais besoin de stévia pure. Celle au maltitol et autres succédanés courante dans le commerce me fait du mal ; je suis allergique aux excipients pourtant réputés neutres, ça me fait de l'urticaire, qui plus est douloureux, surtout sur les jambes et dans le cuir chevelu. On n'en trouve plus à Niort, de la pure. Les... [Lire la suite]
dimanche 17 janvier 2016

Ventouse glauque

 Le manège s'est endormi et c'est le coeur un peu serré que je le regarde comme symbole de mes rêves enfuis d'une enfance où il fut pour moi un luxe très rare et occasionnel ; pas que mes parents n'auraient pas eu les moyens de temps en temps, mais voilà, la première fois j'ai été puni parce que j'ai pas attrapé la queue du Mickey qu'on me tendait, je ne comprenais pas qu'il fallait le faire, la compétition ça n'a jamais été mon truc, c'est génétique ; la punition c'était qu'on n'y retournerait jamais. Ce ne fut pas jamais mais... [Lire la suite]
samedi 9 janvier 2016

Pour une orange, juste une orange

Voilà c'est fini. Nicolas est parti loin dans l'infini ; on a rangé le nez de Cyrano et Colombine redevient Margot, le saltimbanque va se rhabiller, chantait si bien Fugain. Père Labedaine de carnaval, ça me connaît, à l'aube du siècle où je composais au carrefour de l'identité commerciale qu'on a collée au personnage et des racines de la fête, comme je l'avais raconté. Maintenant on veux complètement balayer l'origine, et imposer ce qui s'est déjà largement répandu sur la planète, une imagerie vidée de son contenu, ramenée à... [Lire la suite]
lundi 4 janvier 2016

Désolation

Heureusement qu'il y a des fleurs comme je dis si souvent. Je nous ai fait un petit bouquet avec des fleurs jetées pour égayer un peu notre boui-bouis, dans un vase de récup (ça remonte à pas mal d'années déjà). J'ai refais une virée dehors en dépit de la pluie et la désolation d'après fêtes valait celle des jours précédents. Quand les lumières s'éteignent ça me fait penser à une vieille chanson de Fugain... « …/...Quand s'éteignent les lumières,Quand le théâtreS'arrête de battre,Le coeur de Pierrot s'arrêteQuand meurt la... [Lire la suite]
dimanche 27 septembre 2015

Les pleurs des crin-crins de l'automne

Les pleurs des crin-crins de l'automne transpercent mon coeur d'une infinie douleur appelant mon âme à la méditation, l'introspection et la compassion, tandis que d'autres jouent avec la vie, celle des autres et des êtres, juste pour leurs plaisirs ou leurs profits. Je suis toujours sidéré d'autant de bêtise et de méchanceté. Il y a eu, tout près de moi, cette bijouterie braquée, alors que ces gens sont loin de rouler sur l'or qu'ils vendent en petite quantité ; la dame continue d'exercer un deuxième métier à temps partiel tandis que... [Lire la suite]

vendredi 4 septembre 2015

Désintégration

Me voilà de retour, au moins pour cette fois ; surchargé d'une vie en dehors de ce blog ; dont je maîtrise mal les rebondissements au coeur d'une misère et de misères qui vrillent la lame de la camarde dans les plaies de la scoumoune. Me voilà de retour avec cette photo empruntée à la page "J'aime l'histoire" de Facebook, et que je suis de près, tant le sujet me passionne. Une image d'une de ces marchandes des quatre saisons qui animaient de leur présence vivante les rues de Paname jusqu'il y a pas si longtemps. Le cliché date de 1890... [Lire la suite]
mardi 4 août 2015

Requiem pour nos abeilles et corollaires

Un état de fièvre passager plus ou moins éphémère et chronique. On a changé le temps des fourmis chères à Monsieur De la Fontaine ; celui des abeilles et bourdons actifs dès l'aube ; en temps des cigales. Les pollinisateurs tombent subitement, morts sur place en pleine quête et chargés de pollen. Ce sera autant qui ne fécondera aucune fleur, ornementale ou potagère. J'ai lu nombres d'articles alarmants sur la disparition des abeilles... Monsanto, plutôt que soutenir une agriculture respectueuse de l'apifaune envisage de nous... [Lire la suite]
lundi 13 juillet 2015

Gabegie complice

Il y a un an jour pour jour j'ai publié la photo de cette fleur aux allures de chardon, grosse comme plusieurs fois mes poings au moins. J'aurais pu faire de même aujourd'hui si j'avais été équipé pour ; en rentrant de ma nuit j'ai fait une pause bien méritée, assis juste en face du par-terre qui a refleuri ; les fleurs sont même encore plus belles et fournies... Un peu plus tard j'écrivais sur FB : « Rentré y'a dix minutes avec des photos à faire hurler de rage n'importe qui d'entre vous... De quoi prendre une mitrailleuse... [Lire la suite]
mardi 30 juin 2015

Canicule ?

Canicule ? Malgré ma courante avancée, signalée hier dans un com au cercle restreint sur FB, je suis tout de même sorti ce mardi avant l'aube pour mes sempiternelles clopinettes ; sachant que j'avais 3 relais cagoinsses sur mon parcours en cas d'alerte rouge. L'heure idéale où les fleurs embaument. Lavande et tilleul, roses et tout un festival de couleurs. Et aussi le réveil des oiseaux. Je suis comme ça, indomptable. Je puis vous dire qu'à 4-5 h c'est pas frisquet, comme les jours précédents, mais je supportais un bon... [Lire la suite]