Photos liées au tag 'écologie'

Voir toutes les photos
lundi 16 octobre 2017

En quête de sens

En quête de sens dans un monde en quête d'essence. C'est tout ce qui me distancie du monde ou même l'homme est une marchandise jetable après usage. Le plastique c'est fantastique chantait au début des années 90 je ne sais plus quel abruti qui contribuait sans s'en rendre compte à cirer la planche du monde d'inconscience et d’inconséquence où nous sommes. Le plastique omnichiant, omnipotent et omniprésent qui achève la Terre de plus en plus vite. Même les plastiques de substitution à base de maïs en contiennent, et ils représentent une... [Lire la suite]
Posté par Mikael3300 à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

samedi 5 août 2017

Un flambeau sur une mer de débris

Une version revue et corrigée par mes soins d'une oeuvre dont on retrouvera l'original dans mon album nouvellement créé "Béatitude sans béatification" qui produit des visuels percutants pour interpeller sur notre civilisation du déchet, où comme je l'ai écrit déjà maintes fois, le beauf moyen est vautré dans ses détritus bien qu'il s'en défende. L'emblême de la République n'est plus qu'une Vénus effondrée et infantilisée, repliée sur elle même, achevant de se consumer dans le cendrier qu'est devenu la coquille qu'elle portait sur le... [Lire la suite]
vendredi 4 août 2017

Ecologie, politique, médecine et spiritualité

  Je n'avais pas plus tôt bouclé le dernier papier ; où à la fin je parle de la manière dont j'ai été maltraité aux objets trouvés ; que je suis tombé sur une publication du plus haut comique. Je crois que je l'avais vu ce fauteuil, mais j'ai pas fait plus gaffe que ça. Je suis habitué, ici c'est une spécialité que d'abandonner au petit bonheur un engin quand on en change. Poussettes ; il fut un temps je m'occupais, quand elles avaient trois semaines de péremption, d'en récupérer pour les donner à qui en avait... [Lire la suite]
mercredi 2 août 2017

La légende du cap de ressources

Tous les ans revient la même chanson, qui me consterne et me fait marrer tout à la fois. Comme si, à la Saint commando (1) à 0 plombes, les ressources, comme les tocantes, se fichaient à zéro et les ressources se rééquilibraient ! Comme si on on avait un quota, telle une dotation pour un service public, attribuée pour une année et à dispatcher dans cette durée. La seule réalité est qu'on bouffe la chandelle par les deux bouts et qu'il y a longtemps qu'on a le nez dans le mur mais on continue ; nations, entreprises ou particuliers. A... [Lire la suite]
Posté par Mikael3300 à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
dimanche 2 juillet 2017

Un saut quantique dans l'inconscience infinie

On meuble le vide de murs de vaines paroles inutiles où les mots sont les briques de nos prisons ; on noirci des pages de logorrhées creuses qu'on érige en certitudes quand elle ne sont que folies de têtes désorientées qui se croient sages. On se focalise sur de pseudo solutions aux malheurs qui ne font qu'y rajouter. Pour qui souffre, la chance et le bonheur sont d'infimes moments comme des étincelles qui s'évanouissent dans la nuit ; sauts quantiques dans un océan de monotone douleur où le droit c'est la force imposée de... [Lire la suite]
jeudi 18 mai 2017

Humeur noire

 Honni soit qui mâle (1) y pense car il s'essuie comme Rodin avec des cartes du destin du dernier roi maudit. Un promoteur  de marque de shampoing grand pourvoyeur de plantation de pseudo forêts d'alignement OGM ; l'antithèse de la biodiversité ; a réussi à se faire embaucher comme sinistre de l'écologie sous la direction attentive d'un contempteur d'Areva et tout le monde est content, y compris les écolos estampillés, toujours aussi naïfs.    Et tandis que défèque le panseur (2) « Niort ville... [Lire la suite]

mardi 16 mai 2017

Blues de Terre

ɹıɹɟɟnos ɹnod ǝɹʌıʌɹns Et désespérer d'en sortir oɹnǝ un ǝɹıɐɟ ɹnod 08'0 ǝnbuɐɯ lı puɐnb ς'єรt lค Ŧเภ ๔єร ђคгเς๏tร Ais-je écrit sur FB... Ou est-ce souffrir pour survivre ? Il y des jours où je me suis demandé si la lutte contre l'adversité ne me tenait pas en vie, malgré moi quasiment. Dégoût du monde, dégoût du politique, dégoût de tout et même de moi...Ça sert à quoi tout ça ? A part se précipiter à l'abîme. Le nouveau monarque par intérim a nommé son premier sinistre, inconscient de n'être qu'un papillon quasi-éphémère à... [Lire la suite]
samedi 15 avril 2017

Scories du monde...

Anniversaire aujourd'hui du préfet qui inventa la poubelle. Je me demande comment les gens ont fait avant ? Les rues devaient être salement dégueulasses ! Comment se fait-il qu'on ait mis si longtemps avant d'avoir cette idée simple d'évacuer les ordures ? J'en déduis que le bien commun est, depuis des siècles, le cadet des soucis de l'humain. Il est d'ailleurs des pays où c'est toujours le cas. Des autochtones du Maghreb ou de l'Inde par exemple, m'ont parlé des décharges permanentes aux coins des rues, encore en 2017... ... [Lire la suite]
jeudi 16 février 2017

Satané pétrole

Une portion de Terre par la tangente qui permet de réaliser tant de choses à la fois. J'emprunte la photo à Thomas Pesquet ; l'astronaute Français actuellement en virée circumterrestre. J'espère qu'il ne m'en voudra pas. Ses photos me fascinent. Celle-ci me ramène 50 piges en arrière, à un dessin d'un de mes livres d'enfant dont j'ai oublié le titre. Ça répondait à plein de questions, la couverture était rouge. De lui il ne m'est resté qu'une image, un dessin qui montrait la courbure d'une portion de Terre avec côte à côte pour les... [Lire la suite]
mardi 14 février 2017

Saint Valentin écologique

Elle avait de tout petits petons, Valentine... Non ! D'abord ! Na ! C'est Martine qui avait des petits petons. Hé oui, vous n'imaginez même pas ! Un de ses petons tenait tout entier caché dans ma paluche ! Non ce n'était pas une petite fille, mais une adulte tout ce qu'il y a de plus adulte. Oui. Je lui dois la vie, c'est pour ça que je vous en parle. Sans elle j’avais toute les chances, en février de cette année là, d'y rester, enfoui sous une couche épaisse de neige. Voilà. Elle m'avait dit qu'elle était obligée de... [Lire la suite]