mercredi 22 octobre 2008

Dégats collatéraux de consommation

La source de ce qui précède en cliquant sur la bannière ci-dessous : Et encore n'est-il question ici que des quantités mesurables par la connaissance des débits de déchetteries et camions poubelles. Ce que je soulève dans le présent blog, c'est le déchet "non visible", banalisé. Un lecteur niortait de la Nouvelle République écrivait le premier octobre dernier dans le courrier des lecteurs : "- Les rues sont dégueulasses". Bien d'accord avec toi mon pote, mais qui les dégueulasse les rues ?... [Lire la suite]