lundi 29 juillet 2013

La mort des papillons

Tandis que je circumvaguais dans l'immédiate banlieue champêtre ; enfin ce qu'il en reste ; péri-niortaise pour quelques jolies photos, un beauf à l'air aussi évolué qu'un bœuf qu'aurait été nourri au Tranxène est venu me tourner autour et se foutre de ma gueule. Très représentatif cette attitude des abrutis indigènes qui me font penser au demeuré de mon hameau natal qui n'en n'avait jamais dépassé la limite : dès que quelqu'un l'air un peu "différent" selon la nomenclature beaufesque, c'est forcément une raclure genre "manouche" à... [Lire la suite]