lundi 22 juin 2015

Quel gâchis !

Rien à faire, une photo avec un simple portable ne peut rendre toute la splendeur de nos crépuscules féeriques. Les meilleurs couchers de soleil que j'aie réussi c'est en argentique, avec pourtant un appareil qui était fortement déconseillé pour ce genre de sport (pentax 1100), ou alors mon bon vieux zénith... A cette période, quand les martinets tournoient dans l'air moite du soir drapé de pourpre, je retrouve un peu de la magie de mes soirs d'enfance et de jeunesse, un peu d'innocence qui me fait oublier par combien de cons je suis... [Lire la suite]