dimanche 14 août 2016

Soupir

“Quand le dernier arbre aura été coupé,Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,Quand le dernier poisson aura été attrapé,Seulement alors,l'Homme se rendra compte que l'argent ne se mange pas.”   Unique minuscule lueur de conscience au milieu du chaos, fragile flammèche dans la tempête infinie des siècles et de l'incommensurable , vacillant à l'approche de sa fin. Il n'en restera qu'une fumerolle vite dissipée et oubliée. Un temps elle coiffa un diadème de reine de la matière, la façonnant, en tirant un nouvel équilibre... [Lire la suite]

mardi 23 décembre 2014

Noël sans considération

Noël parabole, Noël symbole, Noël tradition, Noël consommation, Noël illusion, où l’Église pour vous complaire, consentit après l'avoir refusé à planter sous la voûte de ses temples l'arbre du renouveau, roi de nos forêts. De même, contrairement à ce qui est cru partout, les crèches sont nées chez des particuliers avant que de devenir publiques puis d'être intégrées aux rites, mais, contrairement à ce qu'insinuent les ayatollahs de la pensée formatée, ce n'est toujours pas canonique tant la curie elle-même ne se fie pas au récit... [Lire la suite]
samedi 2 novembre 2013

N'importe quand, n'importe où...

Voilà, c'est la trouvaille de ce samedi 2 novembre, on ne vois pas tout sur la photo ; quand je dis n'importe quand, n'importe où je sais ce que je dis. Cette année je ferai ma récolte sans sortir de la ville et rien qu'avec de la récup. Ca commence déjà, et je suis persuadé que ce n'est pas fini, mais quand même ce serait, il m'en reste beaucoup de l'année passée en excellent état. C'est rigolo car mon dernier papier parlait de pommes, référence à celui qui le précédait... Et de noix aussi. Vous voyez, ça n'a pas trainé. Je... [Lire la suite]
vendredi 24 décembre 2010

Humour... Bistre ?

Rendons à César ce qui lui revient : "Le bon coin" a accédé à ma requête et bloqué le mec qui me menace (voir papier précèdent et "Divorce" sur "Mikael 2012" ainsi que "Divorce suite"... J'explique les choses en détail. Il est 7 h et les nettoyeurs de la ville sont déjà à l'oeuvre. Cré non de Dieux ils en font des efforts, et pressurent le personnel, tout ça pour une bande de dégueulasses qui fait tout pour salir la cité. Parce qu'enfin, comparativement à deux autres marchés de... [Lire la suite]