samedi 26 avril 2014

Pour consoler quelques fleurs

Tiens, l'est comme moi lui : jeté, abandonné, délaissé, méprisé, foulé au pieds, accessoirement invectivé, piétiné, massacré. Les potes et moins potes de Facebook savent combien j'aime les fleurs, je me devais de les consoler. Elles sont l'expresssion même de l'éphémère, cette obsolescence naturelle programmée par la nature moteur de la biodiversité et par extension de l'équilibre de la biosphère où tout est intimement lié et intriqué dans la sphère harmonieuse de notre bulle cosmique. Comme une greffe étrangère nous avons détourné... [Lire la suite]

vendredi 7 février 2014

C'est l'hiver, mais quel hiver ?

Voilà, on revient vers des situations plus locales. Depuis mon dernier papier j'ai ramassé bien des choses, beaucoup ; y compris de la nourriture ; et en ai publié une partie sur FB mais pas ici. Il faut bien entretenir la flamme non ? L'autre jour pour avoir écrit La méchanceté à l'état pur je me suis fait traiter de "con,con, mais con" et on m'a, je cite, "pissé dans le cou tu sens comme c'est chaud ?" bien à l'abri derrière son écran mais certainement pas en face. Je suis peut-être con mais dans ce cas, quand on parcours les... [Lire la suite]