lundi 4 juillet 2011

Ce n'est pas le cimetière des éléphants...

...Mais ça y ressemble. Il y a bien longtemps ; notre gamin était encore tout petiot(1) ; nous empruntions une route secondaire de façon régulière environs une à deux fois par semaine dans le sud Ile de France. Une de ces routes campagnardes comme il en existait encore et qui reliait l'Essonne et la Seine et Marne, loin des brouhahas et de la circulation, traversait des coins verdoyants et où nous pouvions faire des escales pique-nique au milieu des oiseaux. Cette route avait une particularité : elle était gardée par des cuisinières à... [Lire la suite]