mercredi 3 mai 2017

Niort ville propre ?

Dites-moi que je rêve debout là ? Niort décoré pour sa propreté ? Quand on voit tout ce que je trouve à traîner à longueur de rues ; j'avoue que je reste dubitatif. On va me pendre pour une mauvaise langue du coup ! Pourtant, non seulement je contribue bénévolement à la propreté locale ; j'évoque dans mon dernier papier, une anecdote à ce propos, sur l'autre blog, même si ce n'est pas le sujet de l'article ; mais au milieu de ces détritus, je trouve en plus des choses tout à fait consommables. Il y a les points récurrents ;... [Lire la suite]

dimanche 24 août 2014

Balade touristique dans la ville

Il est cinq plombes et Niort est déjà bien réveillé au contraire de Paname ; comme dit la chanson ; qui en est encore à se frotter les mirettes ; sauf à Rungis, je peux vous l'affirmer puisque j'ai bossé là bas ; je faisais l'appro d'une coop bio avec un pote. Il est cinq plombes et Morphée m'a fait cocu depuis longtemps. C'est pas complètement sa faute, c'est mézigue qui l'ait foutue à la porte par intuition interposée, pour dix centimes que j'avais entendus tomber de mon paldingue, quelque part du côté de la gare. Ceux qui savent où... [Lire la suite]
dimanche 11 mai 2014

Mystère et quenelle

Niort a ses mystères au point qu'on pourrait en faire un roman. Ça n'aurait sans doute pas le succès de l'admirable oeuvre de Sue qui a enchanté le deuxième Empire et ce serait sans doute gaspiller des arbres pour pas grand chose. Point de Rodolphe par chez nous ; quelques "Chourineurs" peut-être... Bien pitoyables au regard de l'original. Il est cependant des détails qui, au niveau de la dégueulasserie quotidienne élevée au rang de religion par certain(e)s m'interpelle sur les petits vélos qui courent la grande boucle dans leur... [Lire la suite]
jeudi 20 mars 2014

Jolie bouteille, sacrée bouteille...

Cette photo n'est pas la première, mais c'est je crois la première que j'ai datée. Je sors souvent avec mon petit apn dépourvu de dateur et n'emporte la grosse artillerie que lorsque je suis susceptible de réaliser de beaux clichés de belles choses à destination des ami(e)s, si bien qu'il y avait déjà quelque semaines que ce cadavre montait la garde sur le rebord d'une croisée municipale. Oui, il s'agit bien d'une fenêtre sur une façade latérale de l'hôtel de ville. Mon dernier album montre d'ailleurs plusieurs clichés de boutanches... [Lire la suite]
Posté par Mikael3300 à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
samedi 7 décembre 2013

Que je vous montre deux ou trois bricoles...

Que je vous montre deux ou trois bricoles en écho à mes précédentes publications et révélatrices d'une certaine mentalité du mépris de tout en général et de son prochain en particulier. Je considère cette propension à dégueulasser son propre cadre de vie comme non pas la cause première mais une facette d'un mépris total de tout ce qui n'est pas son propre confort. Ca rejoint par exemple l'affirmation d'une imbécile à qui le chien en vrac n'obeïssait pas tout à l'heure et qui le laissait courir à son aise et chier ou il voulait. Il... [Lire la suite]
vendredi 25 octobre 2013

Le chant du moustique sur les cendres

Nous sommes en octobre mais il y a encore des "cousins" ; je me demande un peu d'où leur vient ce nom parce qu'en matière de parentèle c'est plutôt éloigné non ? Ma route a croisée celle d'un moustique.Affalé sur un tas de papiers épars jonchant le macadam entre canettes demi-vides et crottes de molosses qui contribuent aux charmes inénarrables de notre cité. Remarquez on voit encore ici et là errer tout affolé un papillon, pourquoi pas un malheureux moustique ? Malheureux parce que depuis que nous avons inventé les poisons... [Lire la suite]

samedi 19 octobre 2013

Cinq ans

Canal-Décharge a 5 piges, et nous allons non pas le célébrer, mais vous célébrer vous à cause de qui il existe. J'ai appris que Niort avait récolté je ne sais quel trophée pour le cadre de vie... Ouais, je vais vous le montrer moi le cadre de vie. Ça fait deux fois en deux jours que je me fais agresser par des connards fouteurs de merde alors je ne vais pas les ménager hein ? Et encore je ne pourrai tout mettre, en particulier ces canettes qu'on trouve tous les dix mètres, faudrait un papier à rallonges ! Puisque je suis parait-il un... [Lire la suite]
mardi 25 septembre 2012

Des opérations concomitantes, pub et communication

J'emprunte l'image au Figaro dont je ne suis pas un lecteur assidu, mais l'occasion fait le larron. Et l'occasion ce fut celle-ci qui constitue une preuve que je ne suis pas tout seul à me battre contre la dégueulasserie collective et individuelle, ni le seul à me salir les mains pour que ça change. J'ai par ailleurs déniché un excellent dossier préparatoire sur le sujet paru quelques jours avant qui rends compte du courrage de ces jouyeux compagnons auquel je rends hommage ici chapeau bas. Ca fait toujours du bien de se sentir moins... [Lire la suite]
vendredi 8 juin 2012

Tristesse

J'ai voulu photographier un petit oiseau sur le mur du donjon, ce monument qui domine et écrase la ville depuis des siècles... Vous le voyez le zoziau ? En grossisant l'image peut-être (clic dessus)... Et là, soudain j'ai pris conscience de l'âge des pierres, de l'oeuvre du temps...Tout cela m'a semblé bien fragile tout à coup... Et s'il venait à s'écrouler ? Ce serait toute une partie de la mémoire de la ville qui tomberait en poussière. Bien sûr les sceptiques me diront que ma vision n'est qu'un tour de mon imagination, comme... [Lire la suite]
mardi 13 décembre 2011

Chronique Mésiguesque

Le titre comme un clin d’œil au dernier papier de Mikael 2012. Il est entre cinq et six plombes du mat ce Mardi. Un rouge gorge m'accompagne dans mes pérégrinations matutinales, tout mignon, à moins d'un mètre il m'attends, et quand j’arrive à moins de dix centimètres il volète un peu plus loin, se pose par terre ou sur une poubelle et recommence son manège. C'est un copain qui m'aime bien. Il me rappelle celui qui se posait à moins de trente centimètres de moi, autrefois, quand je nettoyais notre bois de ses épines. Nostalgie de ce... [Lire la suite]